Ligue des champions : Lyon se saborde contre Benfica

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Anthony Lopes
Anthony Lopes | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Olympique Lyonnais s'est incliné sur la pelouse du Benfica Lisbonne (2-1) pour la troisième journée de Ligue des champions. Les Lyonnais sont désormais troisièmes du groupe G, à deux longueurs du leader : Leipzig.

L'Olympique Lyonnais a vécu une soirée de hauts et de bas pour finalement s'incliner sur la pelouse de Benfica (2-1) mercredi soir. Pour la troisième journée de Ligue des champions, l'OL a livré une performance longtemps proche du néant. Rapidement menés, les Lyonnais ont été récompensés d'une bonne deuxième période avec un but de Memphis Depay. Mais une erreur d'Anthony Lopes a coûté le match au club rhodanien. 

Le néant en première période

La rencontre pouvait difficilement démarrer plus mal pour l'OL. Dès la 5e minute de jeu, les défenseurs lyonnais ont bégayé devant un ballon à l'entrée de la surface. Le tacle de Koné a repoussé le ballon dans les pieds de Cervi, qui n'avait plus qu'à trouver un Rafa Silva complètement seul sur sa droite. L'attaquant, qui est sorti sur blessure une dizaine de minutes plus tard, a fusillé Anthony Lopes à bout portant. La suite de la première période n'a pas été plus encourageante pour les Lyonnais. Maxwel Cornet a manqué un duel face à Odisseas Vlachodimos, après un lob astucieux de Martin Terrier. Haris Sereforovic a manqué la balle de 2-0, expédiant sa reprise en tribune sur un bon centre en retrait. 

à voir aussi Ligue des champions : revivez Benfica - Lyon Ligue des champions : revivez Benfica - Lyon

Depay a donné de l'espoir

La deuxième période semblait partir sur les mêmes bases, avec des Lyonnais trop pauvres dans leur jeu, trop frustes, trop imprécis pour bousculer la défense adverse. Mais la dernière demi-heure de jeu a vu les Portugais accuser le coup physiquement et lever le pied. Cornet a été le premier à en profiter avec une percée dans la surface. Son centre-tir a été dévié par un défenseur sur le montant opposé. Moussa Dembélé rôdait mais n'a pu reprendre à bout portant (64e). L'élan était là. Six minutes plus tard, Léo Dubois en profitait pour réussir son premier centre du match, et trouver Memphis Depay complètement seul au second poteau. La reprise croisée du Néerlandais a remis l'OL à hauteur (70e). 

Lopes offre trois points à Benfica

Le fameux "momentum" si cher aux sportifs semblait définitivement du côté lyonnais. Bertrand Traoré a gâché une cartouche avec une conduite de balle trop poussée dans la surface. Il s'est repris ensuite en servant Depay, dont la frappe enroulée a obligé Vlachodimos à une belle envolée. Mais Benfica a fait frissonner les supporters lyonnais, avec une frappe de Pizzi venue heurter le montant. Elle aurait pu être un avertissement sans conséquence. Mais Anthony Lopes, impérial jusque-là, a commis l'irréparable. Sorti dans sa surface intercepter un ballon, sa relance rapide est arrivée directement sur Pizzi. Cette fois, le Portugais n'avait qu'à marquer dans le but vide. 

Lyon encore dans le coup

Cette erreur permet à Benfica d'empocher sa première victoire, après deux revers contre le Zénith et Leipzig. Avec seulement deux points de retard sur les Allemands, Lyon reste dans la course à la qualification. Désormais troisièmes à hauteur du Zénith, ils manquent l'occasion de prendre la première place du groupe. Plus que le résultat comptable, la prestation lyonnaise doit inquiéter. Indigents pendant presque une heure, les Gones n'auront réalisé que vingt minutes convaincantes. Cela aurait pu suffire ce soir pour arracher un nul, voire une victoire, mais l'erreur de Lopes a ramené les Lyonnais à leurs insuffisances.