Lyon - Barça
Lyon - Barça | AFP

Ligue des Champions : Lyon et le Barça se neutralisent et prennent rendez-vous au Camp Nou

Publié le , modifié le

L’Olympique Lyonnais a conservé toutes ses chances de rallier les quarts de finale de la Ligue des Champions, en décrochant un match nul presque miraculeux (0-0) face au FC Barcelone, mardi soir, au Groupama Stadium. Les hommes de Bruno Genesio ont fait jeu égal avec les blaugranas en première période avant de subir les offensives des coéquipiers de Lionel Messi en seconde. Tout se jouera au Camp Nou, dans trois semaines, mais les Gones devront montrer autre chose pour espérer se qualifier.

Lyon a souffert, mais Lyon reste en vie. Opposé au FC Barcelone pour ses retrouvailles avec les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, les Gones ont conservé toutes leurs chances de qualification en décrochant un match nul pas forcément mérité, tant les coéquipiers de Memphis Depay ont souffert mardi soir, au Groupama Stadium (0-0). Mais le principal est ailleurs, puisque ce résultat permet aux rhodaniens de s’offrir un match retour aux allures de finale, dans trois semaines, au Camp Nou.

Après s’être offert le scalp de Manchester City à l’automne, l’Olympique Lyonnais voulait rêver plus grand pour son premier huitième de finale de C1 depuis 2012. Un adversaire de prestige en la présence du Barça, des tribunes pleines à craquer et un tifo digne des plus grandes soirées européennes du club 7 fois champion de France : tous les éléments semblaient réunis nous offrir un nouveau sommet. Il n’en a rien été. Intéressants dans leurs intentions de jeu en première période, les hommes de Bruno Genesio ont totalement sombré dans le deuxième acte, laissant les initiatives à des Catalans en manque de réussite. En l’absence de son maître à jouer Nabil Fékir, l’OL ne doit son salut qu’à un Anthony Lopes virevoltant, auteur de plusieurs parades décisives.

Le Barça maladroit

Aligné dans un 4-2-3-1 avec Moussa Dembélé en pointe et la surprise Martin Terrier sur l’aile gauche, les Gones ont d’abord fait jeu égal avec les blaugranas, menés par leur triplette Dembélé-Suarez-Messi en attaque. Sur un petit nuage depuis le début d’année en Liga, Lionel Messi a été le détonateur du Barça en première période. L’Argentin a été à l’initiative de plusieurs mouvements, combinant régulièrement avec Dembélé, sans que les Catalans ne parviennent véritablement à se montrer dangereux (4e, 11e, 38e).

Les quelques rares occasions tranchantes au cours des 45 premières minutes ont été à mettre au crédit de l’Olympique Lyonnais, qui a rapidement pris la mesure de la tactique mise en place par Ernesto Valverde. Houssem Aouar a d’abord chauffé les gants de Ter Stegen (5e) avant que Martin Terrier ne trouve la barre transversale du portier allemand sur une lourde frappe (9e). La plus belle occasion du match, sans aucun doute. Moins à l’aise au milieu de terrain, les blaugranas ont ensuite peiné à trouver des espaces, multipliant les tentatives lointaines, pas vraiment dangereuses pour Anthony Lopes. Le Barça a donc rejoint les vestiaires avec la statistique impressionnante de 12 frappes, pour seulement 2 cadrées.

Anthony Lopes décisif 

La seconde période a ensuite clairement tourné à l’avantage du Barça. Les coéquipiers de Luis Suarez - décevant mardi soir mais plus intéressant en fin de match - ont repris les clés du match et fait courir leur adversaire du soir. Dans un rôle de meneur inhabituel en l’absence de Nabil Fekir, Memphis Depay a eu énormément de difficultés à faire la différence au milieu de terrain. Imprécis et souvent en retard, l’international néerlandais n’a pas franchement marqué des points, mais a eu le mérite de s’investir défensivement. Heureusement pour l’OL, puisque les Gones ont concédé une pluie d’occasions en seconde période. Sans un immense Anthony Lopes, décisif face à Messi(65e), Coutinho (75e) et Busquets (87e), les rhodaniens n’auraient probablement pas les mêmes chances de se qualifier avant le match retour.

Luis Suarez a eu l'opportunité de crucifier les Gones sur le fil en toute fin de rencontre mais la défense lyonnaise, avec un grand Denayer et un très bon Marcelo, a tenu le choc. L'OL n'a pas brillé mais obtient donc un résultat positif alors qu'on lui promettait l'enfer pour ses retrouvailles avec la phase finale de la Ligue des Champions. Tout restera à faire, au Camp Nou, dans trois semaines. Une autre paire de manches pour les hommes de Genesio qui pourront compter sur un renfort de poids, avec le retour de Nabil Fekir. 

Les réactions : 

Anthony Lopes (OL)

Clément Lenglet (FC Barcelone)

Ligue des champions