Ligue des Champions : l'Olympique Lyonnais croque Manchester City

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
La joie des Lyonnais
La joie des Lyonnais | Oli SCARFF / AFP

Lyon s'offre la première grosse sensation de cette Ligue des Champions en s'imposant sur le terrain de Manchester City (2-1). Grâce à des buts de Maxwell Cornet et Nabil Fékir, les joueurs de Bruno Genesio lancent parfaitement leur campagne européenne en prenant la première place du groupe F devant Hoffenheim et le Shakhtar Donetsk.

Le football va très vite. Samedi, on avait laissé un Lyon sans idées, incapable de faire mieux qu’un nul arraché à la dernière seconde face à des Caennais réduits à dix. Quatre jours plus tard, Bruno Genesio et ses joueurs ont livré une prestation majuscule pour s’offrir le scalp de Manchester City (2-1), champion d’Angleterre et candidat à la victoire finale en Ligue des Champions. Grâce à une première mi-temps de très haut niveau récompensée par deux buts signés Maxwel Cornet et Nabil Fekir, les joueurs de Bruno Genesio signent leur retour en Champions League de la meilleure des manières. Peu l’aurait prédit mais à l’issue de cette première journée, l’Olympique Lyonnais est en tête de son groupe. Fou, mais totalement mérité.

Cornet et Fekir mettent Lyon sur orbite

Malgré une équipe de bizuths (Ndombélé, Aouar, Diop et Mendy disputaient leur premier match de Ligue des Champions), les Lyonnais sont entrés dans leur match comme des morts de faim. Un gros pressing d’entrée de jeu, Fernandinho et Gundogan stoppés dès la relance et c’est toute la machine citizen qui s’est rapidement enrayée. Méconnaissables malgré le poteau de Laporte (14e), les joueurs de Pep Guardiola se sont fait punir à la moindre erreur, sous l’impulsion d’un trio Ndombélé-Aouar-Fékir taille patron.

Plus agressifs dans l'entrejeu et profitant des espaces en contre, les Lyonnais se sont montrés cliniques en trouvant la faille sur leurs deux premières occasions. Trouvé au second poteau par Nabil Fekir après un bon relais avec Aouar, Maxwel Cornet profite d’une cagade de Fabian Delph pour ouvrir le score (1-0, 25e). Juste avant la mi-temps, le capitaine lyonnais gratte le ballon dans les pieds de Fernandinho au milieu de terrain avant d’aller fusiller Ederson des 20 mètres pour offrir le break aux siens (2-0, 43e). Passeur décisif, buteur et indispensable avec comme sans le ballon, Nabil Fekir a montré ce soir qu'il était bien l'homme fort de l'OL.

Anthony Lopes décisif

Si la mi-temps a permis aux Mancuniens de reprendre leur esprits, ils ont rapidement frôlé le K.-O. Trouvé par Tanguy Ndombélé, Memphis Depay butait sur Ederson, qui détournait la frappe du Néerlandais sur son poteau (60e). Cela aurait pu être le tournant du match, d'autant que les joueurs de Pep Guardiola n'ont pas tardé à sanctionner une équipe lyonnaise fatiguée de ses efforts et de plus en plus coupée en deux. Entré en jeu dix minutes plus tôt, Leroy Sané fait tourner la tête de Rafael avant de trouver parfaitement Bernardo Silva en retrait (2-1, 67e).

City pousse mais Lyon ne rompt pas, bien aidé par des Mancuniens maladroits (66e, 85e, 87e) et un Anthony Lopes décisif par deux fois devant Aguero (72e, 90e) et qui termine ce match avec 7 arrêts. Des dernières sueurs froides qui n'empêcheront pas les Lyonnais de savourer leur énorme performance, de celles qui lancent définitivement une saison.