La joie du joueur de Liverpool, Wijnaldum, aux dépens des Romains
La joie du joueur de Liverpool, Wijnaldum, aux dépens des Romains | AFP - Filippo MONTEFORTE

Ligue des Champions - Liverpool rejoint le Real Madrid pour une finale offensive

Publié le , modifié le

Au lendemain de la qualification au forceps du Real Madrid aux dépens du Bayern, Liverpool a gagné son ticket pour la finale de la Ligue des Champions plus aisément, en s'inclinant à Rome (4-2). Après la victoire des Reds à Anfield Road (5-2) à l'aller, l'AS Roma n'a pas pu renverser la tendance, encaissant un but dès la 9e minute. Elle peut se réjouir d'avoir été la 1re à battre cette formation anglaise cette saison. La finale opposera donc à Kiev le 26 mai les deux meilleures attaques de la compétition, pour la 3e de suite pour les Merengue, la 1re depuis 2007 pour les Reds.

Le match aller n'avait laissé que peu de chances aux Romains. Malgré la "remontada" contre le FC Barcelone en quarts de finale. Et cela s'est révélé impossible après le premier but inscrit après seulement 9 minutes par Sané, sur une passe fabuleuse de Firmino, lors d'un contre assassin. Après avoir dominé et poussé en tout début de match, le coup était rude pour les Romains. La chance souriait néanmoins aux Italiens, avec un but contre son camp de Millner sur un dégagement dans sa tête de Lovren (15e, 1-1). Mais dix minutes après, Wijnaldum plaçait sa tête à bout portant suite à un corner mal repoussé par la défense transalpine (25e, 2-1). A ce moment-là, la Roma devait inscrire quatre buts pour s'offrir une prolongation. L'inévitable Dzeko en inscrivait un en deuxième période (52e, 2-2), pour poursuivre son impressionnante série personnelle.

Mais face au trio offensif de Liverpool, les hommes de Di Francesco ne pouvaient se livrer totalement. Malgré de nombreuses occasions, l'AS Roma n'a pas pu créer son deuxième exploit de cette campagne, malgré un missile de Nainggolan à la 86e minute, pour offrir la victoire de prestige aux siens, confirmé par un penalty dans le temps additionnel de Naingollan (90+3). Il ne manquait alors plu qu'un but pour la prolongation. Mais c'était trop tard. Personne n'avait battu les hommes de Jurgen Klopp cette saison sur la scène européenne.

Liverpool retrouvera la finale de la C1, pour la première fois depuis 2007. Ce sera la 8e des Reds dans l'histoire, et un remake de la finale de 1981, remportée (1-0) par les Reds au Parc des Princes. Ce sera surtout l'affrontement des deux équipes les plus prolifiques de la saison.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze