Ligue des champions : Liverpool qualifié pour les quarts de finale après une nouvelle victoire contre Leipzig

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Mohamed Salah
Mohamed Salah célèbre son but face à Leipzig, mercredi 10 mars 2021. | Attila KISBENEDEK / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Bousculé par Leipzig, Liverpool s’est imposé comme à l’aller (2-0), lors du huitième de finale retour de la Ligue des champions ce mercredi 10 mars à Budapest. Grâce à deux buts en cinq minutes de Mohamed Salah (71e) et Sadio Mané (74e), les Reds filent en quart de finale. Malgré un très bon Christopher Nkunku, les Allemands peuvent nourrir des regrets.

Liverpool blessé reste Liverpool. Leipzig l’a appris à ses dépens ce mercredi soir. Malade en Premier League, restant sur six défaites consécutives dans son mythique antre d’Anfield, les hommes de Jürgen Klopp ont sauvé l’essentiel à Budapest face à Leipzig. Ils ont fait une nouvelle fois preuve d’une grande inefficacité, qui aurait pu leur coûter très cher durant les trois-quarts de la rencontre. Mais malgré les nombreux assauts allemands menés par un excellent Christopher Nkunku, les Reds ont comme souvent été sauvés par ses stars Salah et Mané pour s’imposer (2-0) et filer en quarts.

En l’absence de Firmino, les Reds pouvaient tout de même compter sur une ligne offensive d’exception face à Leipzig (Mané, Salah, Jota). Pourtant, Liverpool a fait preuve d’un manque de réalisme cuisant en première période et ce malgré cinq tirs cadrés dont de nombreuses occasions franches. C’est finalement le très fructueux duo Mané-Salah qui a libéré les joueurs anglais. L’Égyptien sauvait seul son équipe d’une frappe croisée à ras de terre (71e) avant que son coéquipier sénégalais ne double la mise en moins de cinq minutes en reprenant un centre d’Alexander Arnold à bout portant (74e).

Le valeureux Nkunku a tout tenté

Clairement, Christopher Nkunku a été le joueur de Leipzig le plus en vue sur la pelouse de Budapest ce mercredi soir. Le jeune Français a été l’homme de tous les bons coups en étant à l’origine de près de la moitié des occasions allemandes sur l’ensemble de la rencontre. L'ailier n’a pas hésité à provoquer les défenseurs anglais en repiquant de son côté gauche vers le centre du terrain. Il a délivré plusieurs passes en profondeur dans les intervalles et a même tenté sa chance de loin. 

Pourtant ses coéquipiers n’ont pas réussi à concrétiser les offrandes de l’ancien parisien. Les joueurs de Julian Nagelsmann n’ont trouvé le cadre qu’à deux reprises malgré onze tentatives. Comme sur cette occasion de Kevin Kampl qui perdait son duel face à Alisson après avoir été magnifiquement servi par le Français (32e). Malgré les regrets de l'élimination, Christopher Nkunku, en pleine bourre en Bundesliga, a une nouvelle fois marqué les esprits et se présente comme un prétendant à son poste pour l’Euro l’été prochain.