Rickie Lambert et Steven Gerrard (Liverpool FC)
Rickie Lambert et Steven Gerrard (Liverpool FC) | AFP PHOTO / PAUL ELLIS

Ligue des champions: Liverpool coule, la Juventus assure l’essentiel

Publié le , modifié le

Tenu en échec sur sa pelouse par le FC Bâle (1-1), le quintuple champion d’Europe ne verra pas les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Dans ce groupe B, le Real Madrid a dominé Ludogorets (4-0). Au contraire de la Juventus, qui a obtenu le précieux sésame grâce à un match nul vierge face à l’Atlético à Turin. L’Olympiakos est donc éliminé (groupe A). Dans le groupe D enfin, Dortmund termine premier devant Arsenal à la faveur de son nul (1-1) contre Anderlecht.

Le multiplex de la soirée de mardi en C1

Groupe B : le Real déroule, Liverpool tombe

La magie d’Anfield n’a pas opéré. Face à un très bon FC Bâle, Liverpool a calé, à l’image de son début de saison en Premier League. Les Reds avaient besoin d’un succès sur les Suisses pour accéder aux huitièmes de finale mais ils n’ont jamais entrevu la victoire. Le prometteur Fabian Frei a ouvert la marque à la 25e minute d’une frappe sèche du gauche après un beau mouvement collectif. Juste avant la pause, le club préféré de Roger Federer a raté le but du K.O. pour un hors-jeu du buteur, Zuffi. En seconde période, le LFC a poussé mais de façon désordonnée. Lazar Markovic a écopé d’un carton rouge pour un geste d’antijeu (doigt dans l’œil). Et Sterling était bien trop seul pour aider les siens à se sortir de leur mauvaise passe. Steven Gerrard a tout de même redonné espoir à tout le peuple rouge en inscrivant un sublime coup-franc (81e) mais cela n’a pas suffi malgré de chauds derniers instants.

A Santiago-Bernabeu, le Real Madrid n’a fait qu’une bouchée de Ludogorets. Les Bulgares ont été réduits à 10 dès la 19e minute : au lieu de laisser l’avantage après la main dans la surface de Marcelinho –et donc le but de Gareth Bale-, Clément Turpin a choisi l’application stricte du règlement, expulsant le Brésilien et sifflant penalty. Cristiano Ronaldo a transformé la sentence pour inscrire son 5e but en Ligue des champions cette saison, le 57e en 57 matches sous le maillot madrilène en C1 et le 72e de sa carrière dans l’épreuve reine. Le record de Messi est de 74. Peu avant la pause, Bale a doublé la mise de la tête (38e). En seconde période, Arbeloa a ajouté un but d’un tir à bout portant (80e). Avant le 4-0 signé Alvaro Medran en fin de rencontre.

Groupe A : La Juve passe ric-rac

Le champion d’Italie a souffert contre le champion d’Espagne (0-0). En première période, les Bianconeri n’ont pas été très dangereux pour la défense des Colchoneros qui devaient eux assurer la première place du groupe. Deux coup-francs de Pirlo, l’un dévié à côté, l’autre au-dessus, n’ont pas fait trembler les finalistes de la dernière C1.

Dans l’autre rencontre du groupe, l’Olympiakos s’est imposé contre Malmö. David Fuster Torrijos a débloqué la situation à la 22e minute, permettant à sa formation de croire à la qualification en cas de défaite de la Juve. Simon Kroon a égalisé pour le club suédois (59e) mais l’équipe du Pirée a repris l’avantage dans la foulée sur un très beau but signé Alejandro Dominguez (63e). A dix minutes du terme, Markus Rosenberg a remis les deux équipes à égalité (2-2) mais les locaux ont finalement eu le dernier mot grâce à Mitroglou (87e) et Afellay (90e, 4-2).

Groupe D : Arsenal cartonne, Dortmund assure

A Istanbul, les Gunners ont tué le match en moins d’une mi-temps contre un faible Galatasaray. Lukas Podolski a ouvert le score dès la 3e minute d’un tir croisé précis du gauche avant le festival Ramsey, auteur d’un doublé (11e et 29e). Le second but du milieu gallois est une merveille : une reprise de volée du gauche de 30 mètres qui voit le cuir terminer sa course en pleine lucarne. Imparable. Les Turcs ont sauvé l’honneur sur un coup-franc magnifique signé Wesley Sneijder en toute fin de match. Mais le dernier mot est revenu à Arsenal grâce à Podolski dans les arrêts de jeu (4-1). Pour rien, les Anglais terminent derrière le Borussia à la différence de buts.

A Dortmund, le Borussia a longtemps buté sur la défense d’Anderlecht (1-1). Ciro Immobile a délivré les siens juste avant l’heure de jeu après un beau petit numéro (feinte de frappe et tir imparable, 1-0). Les Belges ont néanmoins égalisé sur une tête de Mitrovic (84e).