Ligue des champions : À Lisbonne, 8 candidats et 3 favoris

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
8 équipes se disputeront la victoire finale en C1 à Lisbonne
8 équipes se disputeront la victoire finale en C1 à Lisbonne | Nick Potts / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

À l’issue des huitièmes de finale de la Ligue des champions disputés hier soir, la liste intégrale des participants au Final 8 de Lisbonne a été dévoilée. Six d’entre eux n’ont jamais posé les mains sur la coupe aux grandes oreilles, mais tous sont affamés. Seulement, trois équipes semblent avoir un temps d’avance.

• Les favoris : Bayern Munich, Manchester City, Paris Saint-Germain

Des huit clubs qualifiés pour le Final 8 à Lisbonne, le Bayern Munich est celui qui apparaît comme le plus au point. La victoire contre Chelsea samedi soir (4-1), après plus d’un mois sans avoir disputé le moindre match officiel, a confirmé cette tendance. Depuis la reprise du football européen, le Bayern a remporté l’intégralité des douze matches auxquels il a participé. Surtout, le club bavarois a démontré une maîtrise impressionnante, qui lui a permis de remporter son 30e titre de champion d’Allemagne. 

Pourtant, en début de saison, peu d’observateurs auraient misé sur une victoire finale du Bayern en C1. Mais l’arrivée d’Hans-Dieter Flick, l’éclosion d’Alphonso Davies et la régularité de Robert Lewandowski ont totalement changé la donne. Le Bayern arrive à Lisbonne sûr de soi avant d’affronter un FC Barcelone moribond, et est déjà considéré comme le grand favori à la victoire finale dans cette Ligue des champions. Un trophée le 23 août prochain offrirait au club la 6e Ligue des champions de son histoire.

Impressionnants mais à quelques longueurs encore du Bayern, se dressent les deux "nouveaux riches" que sont le PSG et Manchester City. Habituellement paralysés par un blocage, les deux formations poursuivent obstinément depuis plusieurs saisons leur rêve de premier sacre en C1. En cette saison particulièrement troublée, Sisyphe pourrait enfin pousser son rocher jusqu'aux cimes. Manchester City a déjà envoyé un signe fort en venant à bout de l'invincibilité du Real Madrid de Zinédine Zidane en Ligue des champions. Portés sur le terrain par un Kevin de Bruyne au sommet de son art et menés à la baguette par le génie Pep Guardiola, les Citizens ne peuvent que susciter la crainte chez n'importe quel adversaire, même si son assise défensive est loin d'être la plus étanche.

à voir aussi Ligue des champions : Le Bayern Munich écrase Chelsea grâce au show de Robert Lewandowski et se qualifie pour les quarts Ligue des champions : Le Bayern Munich écrase Chelsea grâce au show de Robert Lewandowski et se qualifie pour les quarts

En levant son blocage en huitièmes de finale contre Dortmund grâce à ce qui a eu tous les airs d'une victoire fondatrice, le PSG s'est rassuré. Fort d'un effectif capable de remporter une Ligue des champions, le club de la capitale a comme une voie royale face à lui en direction de la finale, contrairement au Bayern ou City. En cas de victoire contre l'Atalanta, les hommes de Thomas Tuchel affronteront le vainqueur d'Atlético - Leipzig en demi-finale. Si Neymar continue sur sa lancée et si Mbappé revient sans encombres, le PSG a ses chances contre n'importe qui.

• Ils peuvent y croire : Atlético de Madrid, FC Barcelone

Devenu l’un des cadors du football européen sous la houlette de Diego Simeone, l’Atlético de Madrid retrouve les quarts de finale de C1 pour la première fois depuis 2017. Et pas de n’importe quelle manière : au tour précédent, les Colchoneros ont en effet éliminé le tenant du titre Liverpool (1-0, 3-2 a.p.). Malgré tout, l’Atlético apparaît un peu juste pour prétendre à la victoire finale. Même s'ils se sont montrés plus convaincants après la reprise du football européen - aucune défaite en onze matches joués depuis juin -, les joueurs de l'Atlético auront fort à faire pour espérer remporter la C1. Pas forcément flamboyants dans le jeu, les Colchoneros ont pour eux cette solidité et cette rigueur qui pourraient les emmener loin, surtout grâce au format de ce Final 8 avec des matches couperet à chaque tour. 

à voir aussi Ligue des champions : Porté par Lionel Messi, le FC Barcelone refroidit Naples et se qualifie pour le Final 8 Ligue des champions : Porté par Lionel Messi, le FC Barcelone refroidit Naples et se qualifie pour le Final 8

Club le plus titré en C1 parmi les six équipes qualifiées pour le Final 8 - à égalité avec le Bayern - le FC Barcelone s'avance de son côté sans aucune certitude. Sa qualification acquise hier contre le Napoli (3-1) résume bien l'état du Barça cette saison : un Antoine Griezmann loin de son niveau et dont la greffe au sein de l'effectif n'a toujours pas prise, une animation offensive encore en berne et un Lionel Messi qui se retrouve condamné à l'exploit individuel. Un bilan qui n'incite pas réellement à l'optimisme même si le génie argentin pourrait sortir les blaugrana de situations compliquées lors du Final 8. Mais le chemin s'avère semé d'embûches pour le Barça, qui retrouvera le Bayern Munich dès les quarts de finale vendredi.

• Les outsiders : Olympique Lyonnais, RB Leipzig, Atalanta Bergame

Sortir l'éternelle Juventus Turin et résister à Cristiano Ronaldo, ce n'est pas rien. En dépit d'une saison décevante en Ligue 1, l'OL s'est frayé une place dans le Final 8 et le discours est ambitieux. Il faut dire que les Gones sont obligés de remporter la compétition pour la disputer la saison prochaine. Reste à savoir si sa ligne défensive et si les balbutiements du projet de jeu de Rudi Garcia ne les plomberont pas pour la suite de la compétition.

à voir aussi Ligue des champions : après son exploit contre la Juventus, Lyon rêve d'un miracle pour une qualification en Coupe d'Europe Ligue des champions : après son exploit contre la Juventus, Lyon rêve d'un miracle pour une qualification en Coupe d'Europe

Restés sans victoire face à cet OL en phase de groupes, le RB Leipzig a lui aussi encore sa chance dans la compétition. Ce club d’ex-RDA, boosté à la boisson énergisante et nouveau sur la scène européenne, a tout de même éliminé le vice-champion Tottenham en huitièmes de finale, sans encaisser le moindre but. Le style imprégné par l’entraîneur Julian Nagelsmann, basé sur l’intensité et le pressing, en a fait une des équipes les plus cohérentes sur le terrain.

Mais l’inexpérience du club à ce stade de la compétition l’empêche de figurer parmi les favoris à la victoire finale. C’est la même chose pour l’Atalanta Bergame, même si le novice lombard n’a fait preuve d’aucun complexe pour sa première participation en C1. Troisième meilleure attaque d’Europe, l’équipe coachée par Gian Piero Gasperini est adepte de la prise de risque et pourrait créer la surprise contre le PSG en quart. La dynamique de fin de saison et l’accumulation des blessures ont cependant jeté un froid à Bergame. Rappelons également que le club italien était dernier de son groupe avant la dernière journée des phases de groupe et qu’il n’a pas encore de cador accroché à son tableau de chasse.

Les favoris à la victoire finale :

☆☆☆☆ Bayern Munich

☆☆☆ Manchester City, Paris Saint-Germain

☆☆ FC Barcelone, Atlético de Madrid

☆ Olympique Lyonnais, Atalanta Bergame, RB Leipzig

Par Andréa La Perna et Denis Ménétrier.

France tv sport francetvsport