Lille Valence

Ligue des champions : Lille s'écroule contre Valence et efface ses dernières chances de huitièmes

Publié le , modifié le

D'abord convaincants et dominateurs, les Lillois ont fini par s'incliner à Valence mardi soir (1-4). Les hommes de Christophe Galtier, qui ont mené au score grâce à un but de Victor Osimhen en première période, ont mal digéré l'égalisation de Dani Parejo sur penalty à vingt minutes de la fin de la rencontre. Ce naufrage à Mestalla efface les dernières chances de Lille de participer aux huitièmes de finale de la Ligue des champions et il faudrait un miracle pour que le club nordiste soit reversé en Ligue Europa.

À Valence, Lille voulait s'offrir sa première victoire en Ligue des champions cette saison et raviver ses infimes espoirs de qualification pour les huitièmes. Sur les bons rails jusqu'à l'heure de jeu, le club nordiste a complètement sombré dans le dernier tiers du match, concédant quatre buts entre la 66e minute et le temps additionnel.

Le tournant du match a clairement été le penalty concédé à l'heure de jeu par José Fonte, contrant de la main un centre. En dépit de son expérience, le défenseur portugais a longuement contesté avant de récolter un carton jaune. Derrière, Dani Parejo ne s'est pas fait prier. 

à voir aussi Ligue des champions : Lyon s'impose face au Benfica et prend une option sur les huitièmes Ligue des champions : Lyon s'impose face au Benfica et prend une option sur les huitièmes

Le milieu espagnol s'est bien plus appliqué que face à l'Ajax, ajustant Mike Maignan d'une panenka léchée (65'). Avant cette égalisation, les Lillois avaient montré des progrès et arboraient un visage bien différent de celui de la défaite 0-3 contre l'Ajax.

Alors qu'ils donnaient l'impression d'avoir surmonté leur inexpérience en C1, les hommes de Christophe Galtier ont lâché en fin de rencontre. Zeki Celik a d'abord complètement manqué son contrôle sur un ballon long adverse. José Gaya en a profité pour glisser un centre qui s'est transformé en csc de Boubakary Soumaré (82'). Puis, c'est Geoffrey Kondogbia, pas attaqué, qui a décoché un missile des 25 mètres directement dans les filets de Maignan (84'). Le quatrième et dernier pion valencien a été inscrit par l'entrant Ferran Torres, trouvé dans le dos de Domagoj Bradaric (90'). 

La 3e place comme dernier espoir

En s'inclinant à Mestalla (1-4), Lille n'a plus grand chose à espérer sur la scène européenne. La qualification pour les huitièmes est officiellement hors de portée avec le match nul (fou) entre Chelsea et l'Ajax Amsterdam (4-4). Accrochez-vous, le règlement est assez complexe. Dernier de son groupe avec un petit point, le LOSC compte six points de retard sur ses trois autres adversaires à deux matches de la fin de la phase de poules. Pour rêver de la Ligue Europa, les Lillois doivent gagner leurs deux derniers matches contre Chelsea et l'Ajax et espérer que ces deux derniers ne prennent aucun point contre Valence. 

Dans ce cas de figure, Valence se retrouverait premier avec 13 points. La deuxième place se disputerait entre Lille, Chelsea et l'Ajax, qui seraient tous les trois à 7 points. Le règlement de l'UEFA prévoit qu'en cas d'égalité entre plusieurs équipes, c'est le plus grand nombre de points obtenus entre les équipes concernés qui les départage en premier lieu. Il faut donc éliminer tous les matches avec Valence et partir du principe que Lille prenne six points lors de ses deux prochains matches. Dans les confrontations entre les trois équipes concernées, c'est Chelsea qui aurait marqué le plus de points (7), devant Lille (6) qui se retrouverait troisième, et l'Ajax (4).