Les joueurs de Lille (LOSC) en novembre 2019
Les joueurs de Lille (LOSC) en novembre 2019 | FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Ligue des champions : Lille, l'exploit ou la sortie

Publié le , modifié le

Après avoir arraché le match nul dans les arrêts de jeu face à Valence fin octobre, Lille s'est donné un sursis en Ligue des champions. Ce mardi, les Lillois retrouvent les Valenciens pour leur survie dans le groupe H. Un match qui, à défaut de les rapprocher véritablement des huitièmes, relancerait la course à la 3e place, synonyme de qualification pour la Ligue Europa.

Lille n'a plus le droit à l'erreur. Avec un seul point après 3 matches, la qualification pour les huitièmes de finale est compromise mais pas impossible. Une chose est sûre, ce chemin long et sinueux passera par une bonne prestation mardi soir face à Valence. Après avoir arraché le nul à domicile, le 23 octobre dernier, c'est désormais au stade de Mestalla qu'il faudra créer l'exploit pour survivre dans le groupe H. "On va jouer contre une grande équipe qui va évoluer devant ses supporters. Il n'ont pas eu beaucoup d'occasions à l'aller mais on sait de quoi ils sont capables.", a déclaré le défenseur du LOSC Gabriel

à voir aussi Ligue 1 : Marseille dompte Lille et se rassure Ligue 1 : Marseille dompte Lille et se rassure

Il faut dire que le LOSC piétine en Ligue des champions cette saison. Dans un groupe relevé mais pas démesuré (avec l'Ajax, Chelsea et Valence), les Dogues n'ont pas réussi à faire mieux qu'un match nul en trois matches. "On a progressé match après match. J'espère qu'il y aura encore une progression par rapport à la 3e journée. Il faut un maximum d'intensité sur un maximum de temps, sans freins. Nous devons mettre de la générosité.", a expliqué Christophe Galtier ce lundi en conférence de presse d'avant match. 

"Se sublimer"

Selon le coach du LOSC, pour bouger les Valenciens, il faudra "jouer avec culot afin de ne pas avoir de regrets au bout des 90 minutes". 90 minutes qui pourraient bien êtres fatales aux Lillois. Si la situation est urgente, pour Christophe Galtier "Un match reste un match. Je n'ai jamais senti mes joueurs choisir leurs matches. Il y a une première à tout. Si notre première victoire à l'extérieur pouvait être en Ligue des champions, ça serait parfait pour mon groupe", a-t-il ajouté. En effet, jouer à l'extérieur reste le plus gros défi pour les Dogues, qui n'ont remporté aucun de leurs six déplacements de Ligue 1. Leur seul match européen à l'extérieur, avait viré à la correction à Amsterdam (3-0) le 17 septembre dernier. 

Impliqués au match aller contre Valence, les Dogues avaient pêché par manque d'efficacité devant le but, déclenchant 27 frappes sans trouver le chemin des filets avant le numéro de Jonathan Ikoné à la 94e minute. Une réaction bien tardive, alors que les Lillois avaient marché sur Valence en première période. Le LOSC ne devrait pas avoir la même marge d'erreur ce mardi à Mestalla. "La magie de cette compétition fait que l'on doit se sublimer. Nous avons élevé notre niveau de jeu, de concentration et de détermination lors du 3e match. Nous devrons être au minimum à ce niveau-là demain.", poursuit Galtier. 

Christophe Galtier en conférence de presse
Christophe Galtier en conférence de presse © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Une "finale" à double enjeu

Derniers du groupe H, les hommes de Christophe Galtier vont jouer gros mardi. "Le coach de Valence dit que c'est une finale. Si ça l'est pour eux, ça l'est aussi pour nous ! Il y a cet objectif de se qualifier en Ligue des champions. Il y a aussi celui de se qualifier en Ligue Europa par la 3e place...", a réagi GaltierEn effet, si les huitièmes de finale de C1 semblent bien loin, la Ligue Europa reste clairement à la portée des Dogues qui pointent à 3 points des Valenciens. Mais attention, une défaite, couplée à un succès de l'Ajax ou de Chelsea dans le même temps, les éliminerait de la course pour la phase finale, tout en rendant très hypothétique cette 3e place synonyme de Ligue Europa.

C'est donc sous la pression du faux pas éliminatoire que s'avance le LOSC à Valence. Seule petite éclaircie, cette pression, les Espagnols l'auront également sur leurs épaules. Ils n'ont pas le droit à l'erreur non plus, s'ils veulent revoir les huitièmes de finale de la C1 pour la première fois depuis la saison 2012/13. Pour eux, comme pour Lille, la sortie de route est interdite.