Ligue des Champions : Lewandowski dans le club des 50, United sur le fil

Publié le , modifié le

Auteur·e : Mathieu Aellen
Robert Lewandowski
Robert Lewandowski | SVEN HOPPE / DPA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Grâce aux 50e et 51e buts de Robert Lewandowski en Ligue des Champions, le Bayern Munich a assuré sa qualification pour les huitièmes de finale en battant largement Benfica (5-1). Manchester United a lui dû attendre le temps additionnel et un but de Marouane Fellaini pour rejoindre les huitièmes. Avec les victoires de la Juventus et du Real Madrid, les cadors ont été au rendez-vous. On fait le point sur cette soirée de Ligue des Champions.

Le chiffre : 50

Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Raul, Karim Benzema, Ruud Van Nistelrooy, Thierry Henry et désormais Robert Lewandowski. En s’offrant un doublé lors de la large victoire du Bayern Munich face à Benfica (5-1), l’attaquant polonais a rejoint le cercle très fermé des joueurs à avoir inscrit 50 buts en Ligue des Champions (17 avec le Borussia Dortmund et 34 avec le Bayern). Grâce à deux caviars de Joshua Kimmich sur corner, le Munichois compte désormais 51 réalisations, soit une de plus qu’Henry et pointe à seulement cinq unités de Ruud Van Nistelrooy (56).

Arjen Robben s’est lui aussi offert un doublé, son premier en C1 depuis quatre ans, alors que Franck Ribéry a clos la marque dans le dernier quart d'heure, permettant au Bayern Munich de se qualifier pour les huitièmes et de reprendre par la même occasion la tête du groupe E. Ils n’auront besoin que d’un nul à Amsterdam dans quinze jours pour conserver leur première place.

Groupe E

AEK 0 – 2 Ajax
Bayern Munich 3 – 1 Benfica Lisbonne

1. Bayern Munich 13 pts
2. Ajax Amsterdam 11 pts
3. Benfica 4 pts
4. AEK 0 pt

Le minimum syndical : la Juve et Manchester United assurent l’essentiel

Est-ce le retour du "Fergie Time" du côté de Manchester ? Comme à Turin lors de la journée précédente, il aura fallu attendre le temps additionnel pour voir United s’imposer. L’homme providentiel s’appelle cette fois Marouane Fellaini. D’une frappe en pivot aux seize mètres, le Belge a fait chavirer Old Trafford (1-0, 90e+1) alors que David De Gea avait sauvé les siens d’une incroyable horizontale sur sa ligne (70e) un peu plus tôt dans le match.

Sans briller, les joueurs de José Mourinho ont composté leur billet pour les huitièmes de finale mais restent pour le moment deuxièmes de leur groupe, à deux points de la Juventus. Grâce à un but de Mario Mandzukic à l’heure de jeu, les Turinois verront eux les huitièmes pour la cinquième fois consécutive. Ils leur faudra gagner ou au moins assurer un résultat identique à celui de United dans deux semaines face aux Young Boys pour terminer en tête du groupe H.

Groupe H

Juventus 1 – 0 Valence
Manchester United  1 – 0 Young Boys de Berne

1. Juventus 12 pts
2. Manchester United 10 pts
3. Valence 5 pts
4. Young Boys de Berne 1 pt

à voir aussi Ligue des Champions : Lyon tient tête à City (2-2) mais devra patienter pour retrouver les 1/8es Ligue des Champions : Lyon tient tête à City (2-2) mais devra patienter pour retrouver les 1/8es

Le match pour la première place : réaliste, Madrid dompte la Roma

Alors qu’ils n’étaient pas encore rentrés sur la pelouse du Stadio Olimpico, l’AS Rome et le Real Madrid avaient déjà assuré leur qualification pour les huitièmes grâce à la victoire de Plzen sur la pelouse du CSKA. L'esprit libéré, c'est donc la première place du groupe qui se jouait dans la capitale italienne.

Si Kolarov (6e, 34e), Schick (23e, 34e), Fazio (34e) et Ünder (44e) n’ont pas réussi à concrétiser la domination de la Roma lors du premier acte, le Real Madrid a lui fait étalage de tout son réalisme en deuxième période. Sur leur premier réel temps fort du match, les joueurs de Santiago Solari ont puni les Giallorossi grâce à des buts signés Gareth Bale (0-1, 47e) et Lucas Vazquez (0-2, 59e), alors que Marcelo (61e, 87e) et Benzema (65e) ont eux manqué l’occasion d’alourdir le score. Peu importe pour des Madrilènes qui assurent l’essentiel en sécurisant la première place du groupe et qui se seront rassurés après la claque reçue à Eibar le week-end dernier.

Groupe G

AS Roma 0 – 3 Real Madrid
CSKA Moscou  1 – 2 Plzen

  1. Real Madrid 12 pts
  2. AS Rome 9 pts
  3. Plzen 4 pts
  4. CSKA Moscou 4 pts

La bonne affaire : le Shakhtar garde ses chances

Le Shakhtar peut remercier Taison. Un but dans le temps additionnel du milieu offensif brésilien face à Hoffenheim, et c’est une qualification pour les huitièmes de finale que les Ukrainiens joueront face à Lyon dans deux semaines.

Le Shakhtar est passé par tous les états, alors que tout avait pourtant bien commencé avec deux buts coup sur coup signés Ismaily (0-1, 14e) puis Taison (1-1, 15e). La balade avant le trou d’air, Kramaric (1-2, 17e) et Zuber (2-2, 40e) remettant rapidement les Allemands dans le match. En supériorité numérique pendant une demi-heure, les Ukrainiens vont pourtant frôler la catastrophe (69e, 79e, 81e) avant que Taison ne s'offre un doublé, ajustant Baumann au cœur de la surface après un délice de contrôle orienté (2-3, 90e+2).

Une victoire qui permet au Shakhtar de garder son destin entre ses mains. Une victoire face à Lyon et les Ukrainiens verront les huitièmes, aux dépens des Lyonnais. Hoffenheim est lui éliminé.

Groupe F

Lyon 2 – 2 Manchester City
Hoffenheim  2 – 3 Shakhtar Donestk

  1. Manchester City 10 pts
  2. Lyon 8 pts
  3. Shakhtar 5 pts
  4. Hoffenheim 3 pts