Keylor Navas (Real) prend le meilleur sur Lewandowski (Bayern)
Keylor Navas (Real) prend le meilleur sur Lewandowski (Bayern) | AFP - GABRIEL BOUYS

Ligue des Champions - Les quatre joueurs clés de la demie retour entre Real et Bayern

Publié le , modifié le

Au terme d'un match plein de suspense et un peu fou à l'image des derniers chocs de Ligue des Champions, le Real Madrid a décroché une 3e finale de suite en faisant match nul à domicile en demi-finale contre le Bayern (2-2). Au sein de ces deux collectifs, quatre joueurs ont tenu des rôles prépondérants dans ce résultat, de manière positive ou négative. A Madrid, Karim Benzema et Keylor Navas. A Munich: James Rodriguez et Sven Ulreich.

Karim Benzema

Depuis février 2014, il n'avait pas marqué un doublé en Ligue des Champions. A quelques jours de l'annonce du groupe français pour la Coupe du monde en Russie, il a donné des arguments à ses soutiens pour un retour en équipe de France. Car au-delà de ses deux buts, de pure attaquant sachant profiter des approximations adverses, l'ancien Lyonnais a livré un match plein. Capable de tenir le ballon lorsque la pression était forte sur la défendre madrilène, cherchant de belles combinaisons avec Cristiano Ronaldo, il a aussi défendu.

Keylor Navas

Cela devient horripilant. Avec Keylor Navas, aucun match ne ressemble au précédant. Capable de quelques bourdes, le gardien de but du Real Madrid a cette fois sorti le grand jeu. Des sorties pour soulager sa défense mise à rude épreuve avec Hummels et Lewandowski sur les corners, des parades à la pelle, le Costaricien n'est pas innocent dans la qualification des Merengue pour la finale. Il a ainsi effectué la bagatelle de 8 arrêts durant la rencontre, soit son total le plus important dans un match à élimination direct en Ligue des Champions.

James Rodriguez

Il est arrivé à l'intersaison en forme de prêt en provenance du Real Madrid. Le pied gauche de James Rodriguez n'est plus à présenter. Face à ses anciens coéquipiers, le Colombien a fait étalage de son talent, accumulant les tentatives, les interventions pour mieux construire le jeu munichois. Il a même redonné un immense espoir aux Bavarois en inscrivant le but égalisateur à moins d'une demi-heure de la fin du match (63e). Une réalisation qu'il a très sobrement fêté face à son ancien public. Un geste de classe de plus.

Sven Ulreich

Seul sur le terrain. Voilà sans doute l'image qu'on retiendra du gardien de but du Bayern, Sven Ulreich, à l'issue de la rencontre. Malgré de belles interventions durant la rencontre, le remplaçant de Manuel Neuer a fait basculer la rencontre malgré lui. En laissant passer un ballon en retrait de Tolisso pour ne pas le prendre à la main, il a ouvert la porte à Karim Benzema pour son doublé en tout début de 2e période. Une erreur grossière, qui coûte en partie la qualification au Bayern.

Sven Ulreich seul au monde
Sven Ulreich seul au monde © AFP - JAVIER SORIANO
Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze