La meilleure joueuse du monde Ada Hegerberg (Lyon) prend le meilleur sur la joueuse de Chelsea Maren Mjelde
La meilleure joueuse du monde Ada Hegerberg (Lyon) prend le meilleur sur la joueuse de Chelsea Maren Mjelde | AFP - JEFF PACHOUD

Ligue des Champions: Les Lyonnaises sous la menace de Chelsea avant la demi-finale retour

Publié le , modifié le

Triples tenantes du titre et en quête d'une sixième couronne, les Lyonnaises ont pris une toute petite option en battant Chelsea (2-1) lors de la demi-finale aller de la Ligue des Champions. Le but de Cuthbert, d'une belle volée à la 72e minute, a donné aux Blues un bel espoir pour le match retour à domicile. Auparavant, l'équipe anglaise avait encaissé deux buts en 1re période (Cascarino à la 27e et Henry 39e). Ce but marqué à l'extérieur peut peser très lourd dans la balance pour le match retour.

Après avoir éliminé le PSG dans le temps additionnel du match retour des quarts de finale, Chelsea met le doute dans l'esprit des Lyonnaises. En repartant de Lyon avec un but de retard, qui plus est en ayant marqué (1-2), les joueuses anglaises se donnent l'opportunité de viser la qualification à domicile. Une victoire (1-0) leur suffirait.

Et s'il n'y avait pas eu deux erreurs sur les deux buts lyonnais, elles seraient encore mieux placées. Car le but un temps attribué contre son camp à Magdalena Ericsson mais finalement donné à Delphine Cascarino (27e), puis le corner rentrant légèrement dévié par Amandine Henry (39e) avaient sacrément contribué à mettre l'OL sur le chemin d'une 4e finale consécutive. Les joueuses de Reynald Pedros, avec un bloc- équipe insuffisamment compact, ont développé un jeu sans cohésion, multipliant les approximations, les passes ratées sans vraiment se créer des opportunités de but. Pire, même, les Lyonnaises auraient pu concéder un but sur un penalty accordé pour une faute évitable d'Eugénie Le Sommer sur Ramona Bachmann mais la gardienne Sarah Bouhaddi a repoussé la tentative de Francesca Kirby (45+1).

Déception lyonnaise

Malgré une nette domination, une meilleure maîtrise, les filles de Reynald Pedros n'ont pas réussi à prendre une marge plus confortable. "Lyon s'est montré très agressif durant les quinze premières minutes mais j'ai pensé que nous étions trop basses. Nous avons commis deux erreurs et nous étions déçues au terme de la première période", constatait Emma Hayes, entraîneure de Chelsea. "Je crois que nous étions aujourd'hui meilleures que Lyon et nous avons fait preuve de courage et de conviction. Le but à l'extérieur fait que le retour sera très animé. Ce sera très dur pour Lyon chez nous et je suis fière de mon équipe." Un peu de déception du côté d'Amandine Henry: "C'est de notre faute. Nous avons eu des occasions. Nous avons manqué d'agressivité et de concentration sur le but. Au début, Chelsea cherchait le résultat nul. Après nos deux buts, elles ont cherché à marquer, ce qu'elles ont réussi à faire."

Mais l'histoire peut leur donner le moral. Déjà en quarts de finale, l'OL n'avait gagné que 2-1 contre Wolfsbourg à l'aller à domicile avant de gagner 4-2 en Allemagne.