Ligue des champions : les cinq chiffres marquants de l'exploit du PSG sur la pelouse du Bayern Munich

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Keylor Navas
Keylor Navas a encore brillé face au Bayern Munich, mercredi 7 avril. | MARCEL ENGELBRECHT / FIRO SPORTPHOTO / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Malgré sa victoire (3-2) en quart de finale aller de la C1 face au Bayern Munich ce mercredi 7 avril, le Paris-Saint-Germain a souffert. Voici quelques chiffres qui montrent l'exploit réalisé par les Parisiens à l'Allianz Arena.

• 31 tentatives pour le Bayern

Ceux qui découvriront cette statistique avant d’avoir vu le score, risquent de ne pas y comprendre grand-chose. Il n’est pas peu dire que le Bayern Munich a manqué de réalisme ce mercredi 7 avril face au Paris Saint-Germain avec seulement deux buts pour 31 tentatives, soit le total le plus important en C1 depuis près de 18 ans. Les Allemands repartent avec un ratio de seulement 6% d’efficacité, quand les Parisiens ont inscrit trois buts pour seulement six tentatives (50%). 

• Seulement 40% de possession pour le PSG

Les Parisiens ont souvent couru après la balle dans ce quart de finale aller. Les joueurs de Mauricio Pochettino n’ont jamais réussi à rivaliser avec le Bayern dans le centre de jeu où Danilo et Gueye ont peiné face à Kimmich et Goretzka. Les joueurs du PSG, qui n’ont que très peu vu la partie de terrain adverse, notamment en première période, n'ont eu la possession que seulement 40% du temps malgré leur victoire finale.

• 10 occasions créées par Kimmich

Joshua Kimmich a été l'un des Allemands les plus en vue. En plus d’avoir permis à son équipe de mettre le pied sur le ballon, le milieu de terrain du Bayern a été impliqué dans près d’un tiers des occasions de son équipe. Dix actions dangereuses du Bayern Munich l'ont été de son fait, un record dans la compétition depuis près de dix ans, et les 12 créées par Mezut Özil pour le Real Madrid en 2011.

• La fin de 33 matches sans défaite à l’Allianz Arena

Cela faisait plus de deux ans que le Bayern Munich n’avait plus concédé la moindre défaite dans son antre. Les Allemands ont enchaîné, depuis le 13 mars 2019, pas moins de 33 matches sans défaite à l’Allianz Arena, toutes compétitions confondues. Après Liverpool, déjà victorieux (3-1) en Ligue des champions, c’est le PSG qui a infligé un revers au Bayern Munich, deux ans après le dernier.

• 10 arrêts pour Navas

Déjà en huitième de finale face au FC Barcelone, Keylor Navas avait prouvé qu’il était, si ce n’est le plus grand, l’un des tous meilleurs gardiens de la planète. Face à l’avalanche de tirs allemands déferlant sur son but, le Costaricien a été une nouvelle fois impeccable. Le portier du PSG a stoppé 10 des 12 frappes cadrées du Bayern Munich, soit un exceptionnel ratio de 83% de tirs arrêtés.

à voir aussi Ligue des champions : Kylian Mbappé et Neymar, les deux braqueurs de Munich Ligue des champions : Kylian Mbappé et Neymar, les deux braqueurs de Munich