Ligue des champions : Les 6 autres exploits de l'OL en Coupe d'Europe

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
OL supporters
Les supporters lyonnais fêtent, à Lyon, la qualification de l'OL en quart de finale de la Ligue des Champions, le 7 août. | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Malgré sa défaite vendredi face à la Juventus Turin, l’Olympique lyonnais a validé son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Une victoire qui fait du bien au club rhodanien qui ne s'était pas qualifié pour les quarts depuis 2010, qui reste encore aujourd'hui, le meilleur résultat de l'OL en Ligue des champions avec une demi-finale au palmarès. Après cet exploit, qui est d’ores et déjà dans les annales, retour en arrière sur les six grands exploits des Gones en Coupe d’Europe.

► 6 mars 2001 : Lyon - Bayern Munich (3-0)

A l’époque, les Lyonnais, emmenés par Jacques Santini, ne sont pas donnés favoris face au Bayern Munich. Nous sommes lors de la 5e journée de la 2e phase de poule de la Ligue des champions. Pourtant, l’OL réalise un exploit face au prestigieux club allemand, leader de leur groupe. Et cet exploit a été rendu possible par Sidney Govou. Le jeune joueur, alors âgé de 20 ans, habitué à jouer le joker en fin de match, a été cette fois-ci appelé sur le terrain dès le coup d’envoi.

Le pari fut gagnant pour Jacques Santini, voire doublement gagnant. Sidney Govou réalise un magnifique doublé (13e, 21e) avant de permettre à Pierre Laigle (70e) de terminer le travail. Pour autant, Lyon ne parviendra pas à se hisser en quarts de finale, devancé pour la seconde place qualificative du groupe par Arsenal à la différence de buts particulière. 

Pour rappel également, l'OL a inscrit un autre grand exploit à son palmarès contre le Bayern Munich. Il s'agit de la victoire de Lyon à Munich 2-1, le 5 novembre 2003. Le match retour fut d'une grande qualité par rapport au match aller de la part des Lyonnais et fut surtout marqué par une performance remarquable de Juninho, dans un rôle grandissant de leader sur le terrain et auteur d'un coup-franc légendaire ce soir-là.

à voir aussi Ligue des champions : après son exploit contre la Juventus, Lyon rêve d'un miracle pour une qualification en Coupe d'Europe Ligue des champions : après son exploit contre la Juventus, Lyon rêve d'un miracle pour une qualification en Coupe d'Europe

► 8 mars 2005 : Lyon - Werder Brême, 7-2

Vainqueurs 3 buts à 0 en Allemagne en huitième de finale aller de la Ligue des champions, les hommes de Paul Le Guen n’ont, à priori, pas besoin de trop forcer pour le match retour. Mais les Lyonnais offrent à leurs supporters une soirée inoubliable au stade Gerland, digne d’un festival. Sylvain Wiltord signe un triplé, Michael Essien un doublé, Florent Malouda et Jérémy Berthod participent aussi à l'euphorie ambiante en marquant chacun un but. A l’époque, ce résultat complètement fou est la plus large victoire de l’histoire du club en Ligue des champions. Mais la fête s’arrêtera rapidement ensuite avec une élimination douloureuse aux tirs au but face au PSV Eindhoven en quarts de finale. 

► 13 septembre 2005 : Lyon - Real Madrid, 3-0

Dans ce match de la première journée de phase de groupe de la Ligue des champions, Lyon reçoit le Real Madrid. Zidane et Ronaldo sont absents des terrains à cause de blessure. Après un début de match à l'avantage des Madrilènes, les Français inscrivent trois buts au cours de dix minutes de folie. John Carew ouvre le score (21e), puis cinq minutes plus tard, Juninho réalise un coup-franc de 35 mètres (26e) avant que Sylvain Wiltord, sur penalty (31e), me mette le coup de grâce aux Espagnols. Les Lyonnais, menés par Gérard Houiller, terminent premier de leur groupe en étant invaincus. Mais là encore, l’OL s’arrête aux quarts de finale. Après avoir pris leur revanche de la saison passée sur le PSV Eindhoven en huitièmes de finale, les Gones s’inclinent ensuite face au Milan AC (0-0 au match aller, 3-1 au match retour). 

► Le 10 mars 2010 : Lyon - Real Madrid (1-1, aller : 1-0)

Il s’agit peut-être du plus grand fait d'armes de l’Olympique lyonnais, qui a réussi l’exploit d’éliminer l'un des favoris de la Ligue des champions, le Real Madrid de Cristiano Ronaldo et Kaka, grâce un match nul obtenu le 10 mars au stade Santiago-Bernabeu en 8e de finale retour. Les joueurs lyonnais ont plus que résisté ce jour-là, alors que les Madrilènes avaient affiché une confiance démesurée. Logiquement mené à la pause, l'OL est revenu dans un nouveau schéma tactique (Källström et Gonalons à la place de Boumsong et Makoun) et avec beaucoup plus d'ambitions. Ils ont eu le contrôle du ballon devant un Real statique et fébrile et se sont créés les meilleures occasions.

Une combinaison gagnante pour Lyon qui lui a permis d’accéder aux quarts. D’ailleurs, cette année lui portera chance car c’est en 2010 que les Gones réalisent leur meilleur résultat en Ligue des champions et accèdent pour la seule et unique fois à la demi-finale face au Bayern Munich. 

► 7 décembre 2011 : Dynamo Zagreb - Lyon 1-7

Avant ce match, personne ne croit vraiment aux chances de l’Olympique Lyonnais. Les Gones doivent remonter une différence de sept buts avec l'Ajax Amsterdam pour finir deuxièmes du groupe et se qualifier pour les huitièmes de finale. La tâche est donc loin d’être simple. La situation s’empire pour les Lyonnais qui encaisse un but des Croates à 40e. Mais ce but a l’effet d’un détonateur. L’OL se réveille par l’intermédiaire de Bafétimbi Gomis qui inscrit un quadruplé. Dans le même temps, l’Ajax s’incline (3-0) à Madrid. La qualification inespérée se produit et en une seule période, Lyon signe par la même occasion le plus large succès de son histoire en Ligue des Champions (1-7).

Malgré leur incroyable victoire, l’aventure des Lyonnais en Ligue des champions se termine brutalement en huitièmes de finale face aux modestes Chypriotes de l'APOEL Nicosie. Les Lyonnais ratent la marche suivante aux tirs au but. La chute n'en est que plus dure.

► 19 septembre 2018 : Manchester City - Lyon 1-2

Lors de la première journée de la phase de groupe de la Ligue des champions, Lyon réalise l'une de ses plus belles performances européennes en s’imposant 1-2 sur la pelouse de Manchester City. Le club rhodanien s’illustre grâce à Cornet et Fekir. Au match retour, les deux clubs font match nul (2-2). Malgré cette belle victoire, l’OL ne connaîtra ensuite plus le goût de la victoire. Les Gones enchaîneront 5 matchs nuls d'affilée ce qui contribuera tout de même à les qualifier pour les huitièmes de finale. Mais ils s’inclineront au tour suivant face au Barça.

Mais cette belle performance, pas si ancienne des Lyonnais, pourrait peut-être être de bon augure lors du quart de finale de la Ligue des champions entre Lyon et Manchester City samedi 15 août prochain. Et pourquoi pas réitérer cette belle victoire pour espérer se rapprocher de leur plus beau palmarès en Ligue des champions, la demi-finale.

France tv sport francetvsport