Leroy Sané revient à Schalke 04, là où il a été formé.
Leroy Sané revient à Schalke 04, là où il a été formé. | AFP

Ligue des champions : Leroy Sané, retour attendu dans la Ruhr

Publié le , modifié le

Formé à Schalke 04 avant d'y faire ses premiers pas en pro, Leroy Sané revient mercredi dans la Ruhr dans la peau de l'adversaire. Plus mature, Sané n'est plus le prodige en devenir mais n'est pas encore tout à fait inamovible à Manchester City.

L'annonce du tirage au sort a dû être un pincement au coeur autant qu'une réjouissance pour Leroy Sané. En affrontant Schalke 04 en huitième de finale, il va retrouver mercredi le club qui l'a formé, construit, fait débuter en pro et lancé vers les sommets. 

Né à Essen, ville industrielle située à 15 km de Gelsenkirchen - la ville qui abrite Schalke - Sané a débuté à proximité à Bochum, avant de passer six ans chez les juniors du "Nul-Vier" (2005-2008 et 2011-2014). 

Lancé dans le grand bain de la Bundesliga en 2014, à seulement dix-huit ans, l'ailier gauche au patronyme hérité en l'honneur de Claude Leroy, ancien sélectionneur de son père, ne cesse d'émerveiller un public pourtant connaisseur.

Leroy Sané sous le maillot de Schalke en 2015.
Leroy Sané sous le maillot de Schalke en 2015. © PATRIK STOLLARZ / AFP

Avec 15 clubs, la région Ruhr-Rhin est parmi les plus prolifiques du pays. Et pourvoit certains des plus grands talents d'Allemagne. Leroy Sané en est un, Manchester City l'a bien compris et l'arrache à Schalke pour 50M d'euros en 2016.

La progression, fulgurante, a continué. Mais avec des soubresauts. A City comme en équipe d'Allemagne, Leroy Sané s'est imposé sans vraiment le faire. Absent de la Coupe du monde en 2018, pas encore titulaire indiscutable avec les Skyblues, Sané a confirmé l'explosion qu'on lui prédisait. Il ne l'a pas encore sublimée.

Un talent certain, un statut à polir

Mercredi, le joueur de 23 ans reviendra pourtant sur les terres de ses premiers exploits dans la peau d'un immense favori. Face au 14e de Bundesliga, englué dans le bas de classement comme Stuttgart (16e), un autre club historique, le leader de Premier League part avec plusieurs longueurs d'avance. 

Et si Leroy Sané devrait bien être titulaire pour raisons autant symboliques que sportives, son statut chez les Skyblues n'est pas autant gravé dans le marbre qu'espéré. Il a joué 23 matches pour 17 titularisations en Premier League cette saison. Au compteur : 8 buts et 9 passes. Un total intéressant dans un rôle de perforateur derrière la saison prolifique de Sergio Agüero (17 buts en 23 matches). 

Mais Sané se partage encore les ailes avec Raheem Sterling et Riyad Mahrez dans la tête de Guardiola. Avec quatre buts en huit matches en 2019, sa production ne lui assure pas une aile gauche entièrement dévolue. Même si elle semble lui appartenir de plus en plus.

En Ligue des champions, ses standards sont sensiblement les mêmes : deux buts et une passe en quatre matches joués. Un doublé pour la dernière journée face à Hoffenheim (victoire 2-1). Mercredi, face à une autre équipe allemande, quoi de mieux qu'un match référence face à l'équipe qui l'a révélé pour marquer les esprits dans celle qui le fait désormais grandir ?