L'Ajax et le Real Madrid dos à dos
L'Ajax et le Real Madrid ont lutté avec une énorme intensité | EMMANUEL DUNAND / AFP

Ligue des champions : Le Real Madrid éteint une fougueuse Ajax

Publié le , modifié le

Magnifique soirée de Ligue des champions à Amsterdam où les jeunes pousses de l'Ajax ont longtemps bousculé le Real Madrid, triple tenant du titre, avant de céder. Après l'ouverture du score de Benzema (60e), les Néerlandais avaient égalisé par Ziyech (75e). Mais l'expérience des Madrilènes a encore payé dans les ultimes minutes. Grâce à un contre conclu par Asensio, Madrid a fait un grand pas vers les quarts de finale.

Depuis trois ans qu’ils dominent l’Europe, on n’avait jamais vu les Merengues se faire bouger comme ça. Quand la jeunesse de l’Ajax déboule en force, elle ne fait pas semblant. Ce n’est pas un hasard si les grands clubs européens lui fait les yeux doux. Sans complexe, cette bande de gamins a tout tenté pour pousser les « papas » du Real à la faute. Ça n’a tenu qu’à un fil mais ça a tenu. Moins dominateur cette saison, le Real Madrid a serré les dents et s’en est souvent remis à Courtois quand sa défense était débordée. Même la VAR, utilisée pour la première fois en C1, a aidé les Espagnols.

Courtois impérial

Par son agressivité et son jeu direct vers l’avant, l’Ajax a rôdé dans la surface madrilène. Une pression constante, un harcèlement incessant, une générosité qui a aussi été sa faiblesse. Les Néerlandais ont manqué de sérénité pour enfoncer le clou. Contre un Courtois en grande forme, il fallait mieux jouer les coups devant le but. Le portier belge a joué un rôle prépondérant dans ce premier acte. Sauvé par son poteau sur un tir de Tadic (25e), il a été géant dans ses face-à-face devant Ziyech (36e, 45e), Neres (52e). Et s’il s’est incliné sur une frappe de Ziyech (1-1, 75e), il a gagné son dernier duel devant Dolberg dans les arrêts de jeu et a préservé la victoire (90e+3).

Le 60e but de Benzema

Pour son premier huitième de finale depuis treize ans, Amsterdam est finalement tombé sur un Real au sang-froid. A l’image de Karim Benzema, l’équipe espagnole a attendu son heure avant de piquer. Très en vue,  Vinicius a délivré un caviar au Français qui a marqué son 60e but en C1 (0-1, 60e). Après l’égalisation néerlandaise, le Real a profité des espaces pour porter l’estocade. Lucas Vasquez gâchait la première munition (77e) mais Asensio trouvait la mire sur un centre au cordeau de Carvajal (1-2, 87e).

Ligue des champions