Ligue des Champions : le Real Madrid et Manchester United déroulent, Cristiano Ronaldo voit rouge

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Isco, buteur pour le Real Madrid
Isco, buteur pour le Real Madrid | BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour son premier match de Ligue des Champions sous les couleurs de la Juventus, Cristiano Ronaldo a vu rouge, exclu dès la demi-heure de jeu. Ce qui n'a pas empêché la Juventus de s'imposer tranquillement face à Valence (2-0). Le Real Madrid, large vainqueur de la Roma, a parfaitement démarré la défense de son titre. Manchester United et le Bayern Munich ont eux aussi déroulé.

Cristiano Ronaldo voit rouge, Pjanic voit double

Amer retour en Espagne pour Cristiano Ronaldo. Parti en Italie cet été après neuf ans au Real Madrid, le Portugais n'imaginait sans doute pas que son grand retour sur les pelouses espagnoles ne durerait qu'une trentaine de minutes, le temps de s'accrocher avec un défenseur et d'écoper d'un carton rouge direct et sévère (29e). Incrédule, puis éploré, Ronaldo a regagné les vestiaires les yeux rougis, se dissimulant le visage dans une bâche au-dessus du tunnel d'accès au terrain. Sans sa star, la Juventus s'est tout de même imposée à Mestalla, grâce à un doublé de Miralem Pjanic sur penalty (45e, 51e). Les Turinois prennent la tête du groupe H en compagnie de Manchester United

Les Mancuniens ont pris un départ idéal en s'imposant largement sur la pelouse synthétique des Young Boys de Berne (3-0). Un succès aux accents français puisque Paul Pogba s'est offert un doublé avant d'offrir sur un plateau le troisième but à Anthony Martial.

Le Real en patron

De son côté, le tenant du titre n'a pas manqué son entrée. Beaucoup plus fort que l'AS Rome, le Real Madrid a débuté la défense de son triple titre en Ligue des Champions avec une indiscutable victoire (3-0) mercredi face au demi-finaliste de la saison dernière, dépassé. 

Le Real n'a marqué "que" trois fois. Parce qu'il n'a pas insisté plus que ça et parce que Robin Olsen, le gardien suédois de la Roma, a été de très, très loin le meilleur joueur de son équipe, réussissant près d'une dizaine d'arrêts décisifs. Sans lui, la correction aurait été terrible. Isco, d'un magnifique coup-franc (1-0, 45e), Gareth Bale (2-0, 58e) et Mariano Diaz (90e+2) sont les buteurs madrilènes. Face à son rival théoriquement le plus dangereux, le Real a donc montré qu'il avait une marge considérable et on ne voit pas bien ce qui pourrait l'empêcher de sortir en tête de ce groupe où il devra aussi affronter le CSKA Moscou et les Tchèques de Plzen, qui se sont tous deux neutralisés (2-2)

Lewandowski rejoint Inzaghi

Prétendant lui aussi à la victoire finale, le Bayern Munich ne s'est pas fait surprendre sur la pelouse de Benfica. Les Munichois ont pu compter sur leur buteur maison Robert Lewandowski, auteur de l'ouverture du score après un bon travail de Franck Ribéry côté gauche (1-0, 10e). Son 46e but en Ligue des Champions, qui permet à l’attaquant allemand de devenir le neuvième meilleur buteur de la compétition, à égalité avec Filippo Inzaghi. Au retour des vestiaires, l'équipe allemande a fait le break sur une réalisation de l'ancien joueur de Benfica Renato Sanches (2-0, 54e), ovationné par les 60 000 spectateurs de l'Estadio da Luz.

Les résultats de Ligue des champions 

Manchester City 1-2 Lyon
Shakhtar Donetsk 2-2 Hoffenheim
Ajax Amsterdam 3-0 AEK Athènes
Benfica 0-2 Bayern
Viktoria Plzen 2-2 CSKA Moscou
Real Madrid 3-0 AS Rome
Young Boys Berne 0-3 Manchester United
Valence 0-2 Juventus

France tv sport francetvsport