Ligue des champions : le RB Leipzig domine l'Atlético de Madrid et affrontera le PSG en demi-finale (2-1)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Leipzig

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Grâce à des buts de Dani Olmo et Tyler Adams, le RB Leipzig s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions aux dépens de l’Atlético de Madrid jeudi (2-1). Joao Felix avait réduit le score, mais ce sont les hommes de Julian Nagelsmann qui défieront le Paris Saint-Germain mardi pour une place en finale de C1.

Le Paris Saint-Germain connaît son adversaire pour les demi-finales de Ligue des champions, ce sera le RB Leipzig. Les Allemands se sont sortis du piège tendu par l’Atlético de Madrid jeudi en quart de finale (2-1) et défieront les Parisiens mardi pour une place en finale de la C1. Les hommes de Julian Nagelsmann continuent leur incroyable parcours européen et découvriront le dernier carré.

Le roc Upamecano, le stratège Sabitzer

Les Allemands, fidèles à leurs principes de jeu offensifs et séduisants, ont pu compter sur deux hommes décisifs pour s’offrir le triple finaliste de la compétition : Dayot Upamecano et Marcel Sabitzer. Le Français s’est montré intransigeant dans les duels, a répondu au défi physique imposé par Diego Costa, mais s’est aussi montré très précieux dans la première relance, au point d'être nommé homme du match.

Sous son impulsion, les joueurs de Nagelsmann ont pris d’entrée à la gorge des Colchoneros déboussolés. Il n’a cessé de bousculer les joueurs de Diego Simeone en panne d’idées et de plan de jeu offensif jeudi. Le jeune tricolore (21 ans) aurait même pu ouvrir le score juste avant la mi-temps sur une tête boxée. Ce n’était que partie remise, puisque Leipzig a finalement été récompensé de ses efforts au retour des vestiaires grâce à Marcel Sabitzer, qui a déposé un centre sur la tête de Dani Olmo, trompant le gardien Jan Oblak

à voir aussi Ligue des champions : Dayot Upamecano, la locomotive du RB Leipzig Ligue des champions : Dayot Upamecano, la locomotive du RB Leipzig

L’éclair João Felix

Plus à la peine physiquement ensuite, les "Roten Bullen" ont subi les foudres de João Felix, entré à l’heure de jeu. Le jeune portugais, acheté 126 millions d’euros, a provoqué un penalty qu’il a lui même transformé à la 71e minute. Mais Sabitzer est venu enterrer les espoirs des Colchoneros : l’Autrichien s’est fendu d’une ouverture fabuleuse de l’extérieur du pied en fin de match pour le but de la victoire de Tyler Adams, heureux de voir sa frappe déviée par Savic prendre Oblak à contre-pied à la 88e minute.

Vainqueurs surprise de Liverpool, tenant du titre, au tour précédent, les Madrilènes n'ont cette fois pas été assez inspirés offensivement pour contourner l'obstacle Leipzig, qui ne s'est pas désuni dans ses temps faibles. Le seul João Felix était trop seul à proposer un vrai danger, mais le coup n'est pas non plus passé loin. 

Un adversaire joueur pour Paris

Ce sera donc un novice à ce stade de la compétition qui affrontera le PSG mardi pour une place en finale. Ce sera surtout un adversaire joueur, comme l'Atalanta Bergame, avec une vrai identité offensive à l’initiative de Nagelsmann. Les Parisiens, parfois en difficulté face à des équipes très défensives, auront à nouveau des espaces. Réponse mardi pour le première demi-finale de cette édition 2019-2020 décidément déroutante.