Neymar face à Federico Valverde
Neymar face à Federico Valverde | AFP

Ligue des champions : Le PSG valide sa première place face au Real Madrid

Publié le , modifié le

Dominé et mené de deux buts après un doublé de Karim Benzema, le Paris Saint-Germain a réussi à faire le dos rond avant d'égaliser sur son seul temps fort de la partie (2-2). En moins de deux minutes, Kylian Mbappé a réduit le score et Pablo Sarabia a nettoyé la lucarne pour permettre aux Parisiens de valider leur première place du Groupe A. Mais que ce fut compliqué !

Au moins, l'essentiel est assuré. Complètement dominé sur la pelouse du Real Madrid et mené au score à la suite d'un doublé de Karim Benzema, le Paris Saint-Germain a réussi à puiser dans ses réserves pour arracher un match nul en toute fin de rencontre, synonyme de première place du groupe A. Avec deux buts de retard à la 80e minute, peu donnaient cher de la peau des Parisiens face à cet adversaire au visage bien plus agressif que lors du match aller. Mais Kylian Mbappé, qui a parfaitement profité d'une incompréhension entre Thibaut Courtois et Raphaël Varane (81e), puis Pablo Sarabia, d'une magnifique demi-volée en pleine lucarne (83e) ont réussit à refaire le retard du PSG pour offrir à leur club un adversaire potentiellement plus faible en huitièmes de finale. Et se donner le luxe de pouvoir faire tourner son effectif lors du dernier match de poule contre Galatasaray. 

Le festival Karim Benzema 

Que le PSG revient de loin ! Complètement dépassés par l'agressivité mise par les Madrilènes dès le coup d'envoi de la rencontre, les joueurs de Thomas Tuchel, si sereins depuis le début de leur épopée européenne, ont joué à l'envers. Pressés très hauts, les Parisiens n'ont jamais réussis à relancer proprement le ballon, domaine dans lequel ils excellent pourtant depuis maintenant plusieurs années. Au contraire du Real, dont l'envie de revanche transpirait, deux mois après sa correction subit sur la pelouse du Parc des Princes lors du match aller (3-0). Et un joueur voulait briller en particulier : Karim Benzema

Boudé par les votants pour les nominations au Ballon d'or, l'avant-centre français a mis le feu à la défense parisienne, et a rapidement été récompensé. Parfaitement placé pour récupérer une frappe de Carvajal repoussée par le poteau, Karim Benzema ne s'est pas fait prier pour déclencher les hostilités en envoyant une lourde frappe dans le petit filer de Keylor Navas, complètement hors du coup (17e). Ce n'était alors que le début du calvaire parisien. 

Malgré tous leurs efforts, les joueurs du PSG n'ont jamais réussi à instaurer un quelconque rythme, se faisant déposséder du ballon très haut et encaissant la bagatelle de 10 tirs avant que la pause ne se profile. Seules les parades de l'ancien de la Maison Blanche, Keylor Navas (27e, 38e, 39e, 40e), ont sauvé Paris du break. Secoués par ces vagues successives, les Parisiens se sont alors décidé à jouer, reprenant peu à peu des couleurs. C'est là que tout aurait pu basculer. 

VAR, terrible VAR

Au moment où les Parisiens semblaient de nouveau dans la partie, l’arbitrage vidéo est venu les faire retomber de leur petit nuage. Et l’ascenseur émotionnel a été violent. Après avoir touché Mauro Icardi sur une sortie mal négociée dans sa surface, Thibaut Courtois a vu l’arbitre désigner logiquement le point de penalty, en plus de lui agiter un carton rouge sous le nez. Une aubaine pour les coéquipiers de Kylian Mbappé, complètement dominés : un penalty à tirer et une seconde période qui allait être disputée en supériorité numérique. Sauf que le VAR est venu s’en mêler. Après avoir regardé les images, l’arbitre de la rencontre, Arthur Dias Correia a tout annulé pour revenir à une faute d’Idrissa Gueye au départ de l’action, sanctionné d’une légère poussette sur Marcelo au milieu de terrain (44e). De quoi revenir des vestiaires la rage au ventre.

Mais c’est bien le Real qui a de nouveau montré les crocs. Dès la reprise, et alors que Neymar avait effectué son entrée, Karim Benzema a une nouvelle fois été trouvé dans la surface par Marcelo. Malheureusement pour lui, l’avant-centre français a encore buté sur un Keylor Navas des grands soirs, ravi de briller face à son ancien club (46e). Mais ce n'était que partie remise. Parfaitement trouvé par Marcelo, le meilleur buteur du Real Madrid cette saison à une nouvelle fois fait parler sa grinta devant le but afin de mettre la Maison Blanche à l'abri d'une tête croisée à bout portant (79e). Quasiment certains que leur victoire se profilait, les Madrilènes ont peu à peu levé le pied. 

Ce PSG a quelque chose en plus

Les Parisiens en ont alors profité pour utiliser leurs dernières cartouches. Lancé à toute vitesse dans l'axe du jeu, Kylian Mbappé a parfaitement su profiter de la mésentente de Raphaël Varane et de Thibaut Courtois pour récupérer un centre rasant de Thomas Meunier afin de pousser le ballon dans le but vide du gardien belge (81e) et donner un mince espoir au Paris Saint-Germain. Moins de deux minutes après, encore sonnés par ce but-gag, les Madrilènes ont complètement oublié de défense sur Pablo Sarabia, qui ne s'est pas fait prier pour catapulter le ballon dans la lucarne droite (83e) pour offrir une égalisation inespérée à son club... et valider la première place du Groupe A, dans la douleur, mais amplement mérité en prenant en compte ce début de campagne européenne quasi-parfait du PSG.