Dani Alves Manchester PSG

Ligue des champions : Le PSG s'empare du théâtre des rêves (0-2)

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain a pris une très belle option en s'imposant deux buts à zéro sur la pelouse d'un Manchester United en panne d'inspiration. Après 45 minutes complètement fermées, Presnel Kimpembe puis Kylian Mbappé ont permis au PSG d'infliger sa première défaite aux Red Devils de Solskjaer. Et de devenir le premier club français à s'imposer à Old Trafford.

Jamais une équipe française ne s’était imposée à Old Trafford en compétition européenne, en 14 matches. Jamais le Manchester United de l’entraîneur Ole Gunnar Solskjaer n’avait connu la défaite, enchaînant 10 victoires et 1 match nul depuis sa prise de fonction. Il aura fallu que ce soit ce Paris Saint-Germain là qui mette un terme à ces séries, celui à qui il manque deux des trois éléments de son trio offensif, Neymar et Cavani. "On a une tradition : on joue offensif. C'est notre ADN. Nous sommes ici pour marquer", Thomas Tuchel l'avait même annoncé lors d'une conférence de presse d'avant match. Mais ce n’était pas gagné : les deux équipes sont rentrées au vestiaire après 45 minutes pleines de déchets techniques et sans aucun tir cadré. Puis, tout d’un coup, tout s’est débloqué.

Paris passe la deuxième

D’abord grâce à un but d’une reprise de volée sur un corner tiré par Di Maria. Son auteur ? Celui qu’on attendait certainement le moins, Presnel Kimpembe (53e), débloquant par la même occasion son compteur de buts depuis le début de sa carrière professionnelle. Puis les Parisiens se sont complètement détendus. Et la machine de Thomas Tuchel s’est subitement mise en marche. Moins de 10 minutes plus tard, à la suite d'un contre d’école, Juan Bernat adressait une magnifique ouverture sur Angel Di Maria parti côté gauche. L’Argentin s’empressait de distribuer sa deuxième passe décisive en trouvant Kylian Mbappé qui s’était habilement faufilé entre deux défenseurs mancuniens pour le but du break (60e). Son 4e but en sept matches de Ligue des champions cette saison, son 14e au total. Egalant le total en carrière d’un certain Zinédine Zidane

Et le score aurait pu être plus sévère si ce même Kylian Mbappé (53e), Dani Alves (56e) ou encore Juan Bernat (66e) n’avaient pas buté sur David De Gea. Du côté des Red Devils, toujours le désert. A l’image de Paul Pogba, qui a vécu une rencontre cauchemardesque.

Marquinhos muselle Pogba

"Contre Manchester United, il faut être plus costaud, plus solide et avoir une attitude différente. C'est une nécessité". Gianluigi Buffon avait donné de la voix après la victoire poussive de son équipe face à Bordeaux (1-0). Il a apparemment été entendu. Marquinhos, en mission sur Paul Pogba au milieu de terrain, peut en témoigner. Libéré de sa relation difficile avec José Mourinho, le champion du monde français revit dans un rôle de meneur de jeu, en soutien de ses attaquants. Auteur de huit buts et cinq passes décisives depuis l'arrivée de Solskjaer, il est redevenu la principale menace offensive des Red Devils. Mais ce mercredi soir, le moins que l'on puisse dire est qu'il a été inexistant. Et malheureusement pour lui, il le sera encore plus lors du match retour : après avoir été averti en première période à la suite d'un tacle sur Marco Verratti, Paul Pogba a récidivé en toute fin de match, écopant d'un carton rouge à la suite d'une faute sur Dani Alves. Une expulsion synonyme  d'absence au Parc des Princes, le 6 mars prochain. 

Réactions :

Presnel Kimpembe (défenseur du PSG) : "Ouvrir la marque dans un match pareil, surtout en Ligue des champions, contre une belle équipe de Manchester, c'est toujours gratifiant et je vais m'en rappeler de celle-là. Et, ce soir, je suis très très content et très très fier d'avoir ouvert la marque et d'avoir mis mon premier but mais je suis encore plus heureux pour la victoire. On a travaillé sur cette équipe à l'entraînement et, ce soir, ça nous a souri. Forcément, on a perdu deux de nos joueurs clé, on a voulu démontrer au monde entier qu'on était aussi capable sans. (...) Après la victoire, on a pas encore mis la musique. Ils vont la mettre maintenant mais comme c'est moi le DJ de l'équipe, je vais revenir et je vais tout couper."

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG) : "Tout le monde a travaillé pour boucher les espaces. On est aussi resté cool avec le ballon. On a utilisé nos ailiers pour donner du rythme. En première mi-temps, on a perdu trop de ballons, car on a cherché la solution trop vite, on a forcé les choses. Mais nous avons joué avec une bonne structure, un bon état d'esprit. En deuxième période, on a plus contrôlé le match, c'est difficile de le faire ici, mais on a gagné. Si nous sommes capables de gagner ici, Manchester United est capable de gagner chez nous."

Ole Gunnar Solskjaer (entraîneur de Manchester United) : "C'était un match équilibré. On ne doit pas concéder le premier but, le deuxième, c'est grâce à leur qualité. On était sur une bonne série, mais le niveau du PSG c'est la marche au-dessus. Leur qualité, du gardien à l'avant-centre, est grande. C'est le niveau que l'on veut atteindre. Mais ce n'est pas encore perdu. Dans ce club, il faut rebondir. Dans le vestiaire, les gars étaient déçus, mais il y avait de la détermination. C'est une grande montagne à gravir, mais nous sommes Manchester United, nous rebondissons toujours."

Ligue des champions