Mauro Icardi buteur avec le PSG contre Bruges
Mauro Icardi buteur avec le PSG contre Bruges | AFP - FRANCK FIFE

Ligue des champions: Le PSG poursuit son sans-faute face à Bruges et file en 8e de finale

Publié le , modifié le

Grâce à un nouveau but de l'intenable Mauro Icardi, encore une fois titularisé aux dépens de Cavani, le PSG s'est imposé (1-0) contre Bruges, dans le groupe A de la Ligue des champions. Les Parisiens n'ont pas du tout maîtrisé la rencontre, et il a fallu trois sauvetages de leur gardien, Keylor Navas, dont un sur penalty en fin de match, pour que Paris poursuive son sans-faute, et valide son ticket pour les 8e de finale.

Lors du match aller, Paris avait souffert à Bruges avant de briller de mille feux. Quinze jours après, le scénario s'est un peu répété, les éclats en moins. Au Parc des Princes, les Parisiens ont subi les assauts adverses, pas vraiment traumatisés par le (5-0) reçu à domicile. 

à voir aussi Ligue des champions : revivez la victoire du PSG face à Bruges Ligue des champions : revivez la victoire du PSG face à Bruges

Une tête mal maîtrisée de Presnel Kimpembe mais bien captée par Keylor Navas (1re), une accélération sur le côté droit de Krépin Diatta, finalement repris dans la surface par Kimpembe (2e), Bruges attaquait bien le match. Puis le PSG se montrait à son tour à son avantage avec un coup franc d'Angel Di Maria, boxé par le portier de Bruges Simon Mignolet (5e). Les Belges faisaient passer un nouveau frisson dans le dos des supporters parisiens avec cette frappe en pivot du même Okereke, pas cadrée (7e). Et lorsque Emmanuel Bonaventure débordait sur le côté droit, son centre était repoussé d'une tête plongeante par Thiago Silva, de retour en charnière centrale. Les visiteurs se montraient à l'aise, à l'image de ce nouveau contre et un jeu en triangle d'école qui prenait la défense parisienne de vitesse sans que le centre en retrait ne trouve preneur (15e).

Mais à la 22e minute, sur l'une des premières actions construites de Paris, un centre topé de Dagba, qui passait entre les jambes de Di Maria, était repris au deuxième poteau par Mauro Icardi, seul devant la cage belge (22e, 1-0). Comme au match aller, le PSG se libérait grâce à son attaquant argentin, qui continue à marquer de gros points aux dépens d'Edinson Cavani toujours cantonné au banc.

Cela n'altérait pas les ambitions offensives de Bruges, avec un nouveau tir déclenché par Bonaventure (28e), puis un duel gagné au physique par Okereke sur Kimpembe pour une frappe qui passait devant le but parisien (32e)... Avant la pause, une frappe du droit de Di Maria, à l'entrée de la surface, passait de peu à côté du but belge (43e).

Bruges manque de réalisme

Au retour des vestiaires, l'équipe belge était encore la première à s'illustrer, sur un tir dévié de Bonaventure, que Navas parvenait à repousser de la main alors qu'il était pris à contre-pied, et le portier costaricain se mettait rapidement sur ses jambes pour contrer la tentative d'Okereke, qui avait bien suivi. Incapable d'enfoncer les têtes belges en inscrivant un deuxième but libérateur, Paris tombait dans ses habituels travers de la Ligue 1: moins de sérieux, moins de jeu collectif, moins de talent. 

Touché, Icardi cédait sa place à la 71e minute à Edinson Cavani, le meilleur buteur de l'histoire du PSG recevant une belle ovation à son entrée en jeu.

C'était juste avant que l'arbitre ne désigne le point de penalty pour une faute de Thiago Silva sur Mbaye Diagne (74e). Cela pendait au nez des Parisiens, punis de ne pas se montrer assez sérieux durant 90 minutes. Mais Navas arrêtait la tentative trop molle et mal placée du Sénégalais, en partant bien sur le côté gauche. 

Keylor Navas heureux d'avoir arrêté un penalty face à Bruges
Keylor Navas heureux d'avoir arrêté un penalty face à Bruges © AFP - Thomas SAMSON

Plus rien n'était marqué dans cette rencontre. Paris est en 8e de finale, Bruges éliminé, mais cela n'a pas été aussi flagrant sur le terrain.