Ligue des champions : le Paris Saint-Germain va faire face à ses vieux démons contre Manchester United

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Le PSG avait été éliminé par Manchester United en mars 2019
Le PSG avait été éliminé par Manchester United en mars 2019 | MARTIN BUREAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

19 mois après avoir été éliminé en huitièmes de finale de la Ligue des champions par Manchester United, le Paris Saint-Germain va retrouver les Red Devils en phase de groupes de la C1. Une double confrontation séduisante face à une équipe joueuse. Mais aussi et surtout l'occasion de prendre une revanche, alors que cette désillusion collective a permis à l'effectif parisien de se renforcer à travers la défaite.

Lorsque Manchester United a atterri dans le groupe H du Paris Saint-Germain à l'occasion du tirage au sort de la phase de poules de la Ligue des champions ce jeudi, l'ensemble des supporters du club de la capitale ont forcément dû avoir une petite pensée pour ce 6 mars 2019. Une défaite cruelle, concédée dans les dernières secondes de la rencontre sur un penalty de Marcus Rashford, synonyme d'élimination en huitièmes de finale de la Ligue des champions (3-1). Une sortie par la petite porte, alors que Paris avait remporté le match aller (2-0) et semblait filer tout droit vers les quarts de finale. Un traumatisme de plus pour le PSG, qui semblait définitivement maudit en C1.

Les deux équipes ont bien évolué

Lors de la phase de poules de cette nouvelle saison de Ligue des champions, le PSG aura l'occasion de faire face à ses vieux démons. Outre le RB Leipzig et Istanbul Basaksehir, les deux autres clubs du groupe, Paris peut prendre sa revanche sur les Red Devils. La confrontation s'annonce séduisante sur le papier alors que Manchester United a quelque peu évolué depuis ce huitième de finale retour. Anthony Martial et Marcus Rashford se sont affirmés, Bruno Fernandes est un élément central de l'effectif mancunien et le jeune Mason Greenwood a explosé au plus haut niveau.

à voir aussi Ligue des champions : partis du chapeau 4, le Stade Rennais et l'Olympique de Marseille héritent de groupes plus ouverts que prévus Ligue des champions : partis du chapeau 4, le Stade Rennais et l'Olympique de Marseille héritent de groupes plus ouverts que prévus

Sur le banc, Ole Gunnar Solskjaer a également pris du gallon, alors que la double confrontation de 2018-2019 contre le PSG représentait sa première participation à la Ligue des champions en tant qu'entraîneur. Mais depuis, Paris a également mûri. Cette désillusion collective a renforcé les liens de tout un groupe. En septembre 2018, Thomas Tuchel présentait sa conception de la C1 à L'Équipe : "La Ligue des champions, ce n’est pas une compétition seulement tactique, c’est une compétition de générations. Le Real Madrid a une génération qui sait comment gagner les matches, comment résister à la pression. Pour moi, il faut inverser les choses : si on travaille bien chaque jour, si on vit bien chaque jour en tant que groupe, nous devrions être prêts pour les grands matches".

Un mauvais bilan contre les clubs anglais

Autrement dit, à force de vivre de grands moments de joie ou de tristesse ensemble, le PSG finira par remporter la plus belle des compétitions européennes. Après le traumatisme contre Manchester United, la défaite en finale de la Ligue des champions contre le Bayern Munich (0-1) en août dernier peut également faire partie de ce chemin vers la victoire finale. À défaut d'affronter les Munichois à ce stade de la compétition, les Parisiens tenteront de prendre leur revanche face à des Mancuniens qui se douteront bien que leurs adversaires arriveront avec les crocs acérés.

"Certains penseront à prendre leur revanche, d'autres oublieront... C'est un autre match, totalement différent de la dernière fois", a indiqué Marquinhos, capitaine du PSG, à l'issue du tirage au sort. Pour obtenir cette revanche, les Parisiens devront faire mieux que ce qu'ils ont fait par le passé contre les clubs anglais : le PSG ne s'est imposé qu'une fois, en six rencontres, en phase de groupes de la Ligue des champions contre une écurie de Premier League, à l'occasion d'une victoire contre Liverpool en novembre 2018.