Ligue des champions : le FC Porto corrige Monaco à Louis-II (3-0)

Ligue des champions : le FC Porto corrige Monaco à Louis-II (3-0)

Publié le , modifié le

Le grand Monaco de Ligue 1 marque décidément le pas en Ligue des champions. Après avoir fait match nul (1-1) sur la pelouse du RB Leipzig, les joueurs de Leonardo Jardim ont perdu à Louis II, face à un FC Porto physique et réaliste (3-0). Très en vue, le Camerounais Vincent Aboubakar a marqué un doublé. Avec un seul point en deux journées, les Monégasques sont 3e de leur groupe.

Sergio Conceicao avait prévenu : « nous allons démontrer que nous sommes encore présents sur la scène européenne". Et il ne s’est pas trompé. Son FC Porto a dominé les débats (3-0). Bien plus physique et réaliste que Monaco, les Portugais, emmenés par un Vincent Aboubakar de gala, auteur d’un doublé (31e, 69e), ont pris la seconde place du groupe G. Du côté des Monégasques, le jeune Diakhaby a été préféré à Jovetic pour évoluer aux côtés de l’indéboulonnable Falcao. Mais aucun des deux n'aura pesé et voilà que le club du Rocher est lanterne rouge de leur groupe avant d'accueillir le Besiktas (1er, 6 pts), mardi 17 octobre.

Monaco commence bien

Servi sur une magnifique inspiration de Ghezzal, c'est Falcao qui dégaine le premier (4e). Mais sa frappe, à bout portant, est captée par Casillas. Biens en place, les hommes de Leonardo Jardim mettent le pied sur le ballon en ce début de match, sans oublier de se montrer dangereux dans la surface (Diakhaby, 9e) ou par des ouvertures astucieuses (Lemar, 11e). Mais Porto a du répondant. Sur le côté gauche, Brahimi élimine Glik (15e) et centre en retrait, la ballon est sauvé in extremis par Jemerson.

Entrées dans un faux rythme, les deux équipes ont du mal à concrétiser leurs actions. Les duels sont physiques : sur un choc à la tête avec Ricardo Pereira, Falcao s’ouvre l’arcade (19e) et est contraint de sortir quelques minutes afin de se faire soigner au bord du terrain. En attendant, les deux formations s’anihilent.En témoignent les statistiques : 52% de possession et une frappe pour Monaco contre 48% et 0 frappe côté portugais. Mais l’ASM se reprend et, sur une fabuleuse ouverture de Falcao, Diakhaby manque son contrôle alors qu’il filait seul devant la cage de Benaglio.

Mais Porto ouvre la marque

Sauf que dans la foulée, et contre le cours du jeu, c’est Porto qui ouvre le score. Sur une touche longue, Danilo Pereira reprend la balle de volée (32e). Benaglio la repousse sur Aboubakar qui reprend du droit et fusille le portier monégasque à bout portant. 1-0 pour la première occasion du FC Porto. Les Portugais se sentent alors pousser des ailes et enchaînent 10 minutes de folie. Marega (37e) et Brahimi (43e) essaient de creuser l’écart. En vain. Après une dernière tentative de la tête de Glik (45e), captée par Casillas, l’arbittre siffle la fin de la première période. Monaco est mené et manque de mordant malgré une légère domination dans le jeu.

Les Portugais dominent physiquement

Pour essayer de revenir au score, Leonardo Jardim lance Carillo à la place de Diakhaby, un peu en deça de son niveau habituel et sous la menace d’un 2e carton jaune. Mais ce sont bien les joueurs de Conceicao qui imposent leur rythme en ce début de seconde période. Oliveira aurait même pu faire le break si sa frappe du droit (55e) n’avait pas été repoussée par Moutinho. Rebelote avec Marega (60e), bien servi par Oliveira dans le dos de la défense monégasque, mais sa tentative est captée par Benaglio qui assure très bien l’intendance depuis la blessure de Subasic. Monaco n’y arrive pas. Jardim fait entrer Rony Lopes à la place de Thomas Lemar (63e) pour redonner de l'élan à son équipe.

Quand ça ne veut pas...

Décidément, Vincent Aboubakar est dans tous les bons coups. Après avoir été très bien servi par Marega, le Camerounais double la mise du droit (69e), avant de laisser sa place à Corona. C’est alors que Falcao sort un coup de génie. Au point de pénalty, le Colombien arrive lancé à pleine vitesse pour reprendre de volée un centre de Rony Lopes. Casillas est archi-battu mais la balle heurte violemment la transversale. Quand ça ne veut pas… Les Monégasques commencent alors à ne plus y croire et manquent toutes les transmissions offensives tandis que les Portugais décident de gérer leur fin de match en ne se livrant pas. Mais n'en restent pas là pour autant. Miguel Layun, entré en jeu à la place de Yacine Brahimi, enfonce le clou en ne ratant pas l'offrande de Corona suite à un ballon relâché par Benaglio (89e). 3 à 0, l'addition est salée pour l'ASM qui sombre à la dernière place du groupe. 

"Ce type de matches contre un ancien club est toujours agréable", avait déclaré Joao Moutinho avant la rencontre. Le Portugais ne doit plustrouver grand chose d'agréable à cette démonstration du FC Porto. Il faut dire que les Monégasques ne s'y attendaitn certainement pas après leurs deux derniers matches de Ligue 1. Les coéquipiers de Falcao sortent en effet d'un 3-0 asséné sontre Strasbourg puis d'un 4-0 sur la pelouse de Lille. La chute est d'autant plus haute. D'autant plus que les Monégasques n'avaient plus perdu à Louis-II en Ligue des champions depuis... 2000 ! Prochain objectif : vaincre le club turc du Besiktas, à domicile, afin d'espérer sortir du groupe G

Leo Anselmetti @LeoAnselmetti