Ligue des champions - 1/8e de finale aller : déjà quasiment qualifié, le Bayern Munich s'est régalé des cadeaux de la Lazio

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
lewandowski
Robert Lewandowki a encore réalisé un grand match avec le Bayern | Alberto PIZZOLI / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sans avoir à hausser son niveau de jeu, le Bayern Munich a écrasé la Lazio Rome chez elle en huitième de finale aller de la Ligue des champions ce mardi (4-1). Mais si le tenant du titre a montré sa grande supériorité, c’est en grande partie parce que son adversaire du soir lui a mâché le travail sur au moins trois buts.

Après vingt ans d'absence en phase éliminatoire de la Ligue des champions, la Lazio Rome a quasiment déjà fait ses adieux à l'édition 2021. Comme chamboulé d'accueillir le champion d'Europe sortant, le redoutable Bayern Munich, le club romain s'est sabordé (1-4), sacrifiant presque toute chance de passer les huitièmes de finale. 

Le supplice de Patric et Musacchio

Etouffée d'entrée de jeu par le pressing des hommes de Hans-Dieter Flick, la Lazio a cédé après seulement 8 minutes de jeu à cause d'une passe en retrait très molle (et freinée par une pelouse gorgée d'eau) de son défenseur Matteo Musacchio - remplacé à la 30e minute, sans être blessé ou averti. Évidemment, Robert Lewandowski rodait par là et le Polonais en a profité pour marquer son 72e but en Ligue des champions, celui qui lui permet de devenir le 3e meilleur buteur de l'histoire de la compétition, devant Raúl, derrière Cristiano Ronaldo et Lionel Messi.

A la 42e minute, c'est une erreur d'appréciation sur un dégagement en cloche anodin, mêlant notamment Patric, qui a offert le but du 3-0 aux Bavarois. Kingsley Coman a exploité le ballon qui a semblé brûler les pieds du défenseur espagnol pour contraindre Pepe Reina à la parade, lequel a renvoyé le ballon sur Leroy Sané, seul au point de penalty. Et alors que la pause aurait pu permettre à Simone Inzaghi de remettre ses joueurs dans le bon sens, ces derniers ont craqué dès le retour des vestiaires, Francesco Acerbi envoyant un centre de Sané - qui venait d'humilier Patric - dans son propre filet (47e).

Au total trois des quatre buts encaissés par la Lazio Rome ce mardi soir, ont découlé d'une erreur individuelle. Alors que le Bayern Munich était pointé du doigt pour ses errements défensifs et que le club restait sur une défaite samedi contre l'Eintracht Francfort en Bundesliga (1-2), il n'a pas eu à forcer pour déjà enterrer les espoirs italiens. Pourtant, des espaces béants sur les côtés ont notamment été constatés. Ces derniers n'ont pas été exploités pleinement à cause d'une maladresse chronique et d'un soupçon de précipitation, à l'image d'une frappe directement en touche de Senad Lulic (61').

à voir aussi Ligue des champions : Olivier Giroud inscrit un retourné et offre la victoire à Chelsea contre l'Atlético de Madrid Ligue des champions : Olivier Giroud inscrit un retourné et offre la victoire à Chelsea contre l'Atlético de Madrid

Lewandowski et Musiala défient les stats

En face, le Bayern n'a accéléré qu'une seule fois, sur le but du 2-0. Après une provocation d'Alphonso Davies sur le côté gauche, Leon Goretzka a trouvé le jeune Jamal Musiala plein axe grâce à une passe de l'extérieur du pied instantanée. D'une frappe croisée au sol de l'extérieur de la surface adverse, la pépite bavaroise a marqué son premier but en C1, devenant le plus jeune buteur britannique de la Ligue des champions à 17 ans et 363 jours - soit le deuxième plus jeune buteur au total, derrière Bojan Krkic en 2008.

Par l'aisance et la justesse technique de ses fers de lance - Sané, Coman et Musiala ce mardi -, le Bayern a montré qu'il n'avait rien perdu de sa puissance de frappe, malgré les absences de Serge Gnabry, Thomas Müller ou encore Douglas Costa. Mais le score de cette soirée reflète surtout les faiblesses d'une Lazio très maladroite malgré un bon nombre de situations dangereuses. Les Laziale auront même tiré 14 fois sur le but de Manuel Neuer, c'est-à-dire une fois de plus que le Bayern ce soir sur la cade Reina (13 tirs).