Ligue des champions : Le Bayern Munich écrase Chelsea grâce au show de Robert Lewandowski et se qualifie pour les quarts

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Robert Lewandowski fête son 12e but en C1 cette saison
Robert Lewandowski fête son 12e but en C1 cette saison | Tobias SCHWARZ / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Largement victorieux face à Chelsea au match aller (3-0), le Bayern Munich a confirmé son avance ce samedi à l’Allianz Arena à l’occasion des huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. Dominateurs tout au long de la rencontre, les Bavarois ont écrasé les Blues grâce à deux buts et deux passes décisives de Robert Lewandowski (4-1). Grand favori à la victoire finale en C1, Munich affrontera le FC Barcelone en quarts de finale.

Robert Lewandowski est décidément insatiable. Déjà auteur d'un but et d'une passe décisive lors de la victoire du Bayern Munich au match aller à Stamford Bridge contre Chelsea (3-0), l'attaquant polonais a remis ça, en mieux, ce samedi à l'Allianz Arena. Avec deux buts et deux passes décisives, le buteur du Bayern a été l’homme du match de ce large succès en huitième de finale retour de la Ligue des champions (4-1) qui confirme que les Bavarois sont les grands favoris pour la victoire finale en C1 cette saison.

à voir aussi Ligue des champions, 8e de finale retour : revivez la qualification du FC Barcelone face à Naples pour les quarts Ligue des champions, 8e de finale retour : revivez la qualification du FC Barcelone face à Naples pour les quarts

Certains observateurs pointaient du doigt la condition physique du Bayern Munich, qui n’avait plus joué en compétition officielle depuis le 4 juillet dernier, en finale de la Coupe d’Allemagne contre le Bayer Leverkusen (4-2). Contre Chelsea ce samedi soir, les joueurs bavarois ont rapidement écarté les doutes, se montrant beaucoup plus frais que les protégés de Frank Lampard. Dès les premières minutes de la rencontre, les Blues ont semblé dépassés par la cadence imprimée par les Bavarois et Robert Lewandowski.

Lewandowski dans tous les bons coups

Un rythme qui a rapidement poussé Willy Caballero à provoquer un penalty devant l’attaquant polonais. Robert Lewandowski, bousculé par le gardien argentin dans la surface, ne s’est pas fait prier pour ouvrir le score en transformant le tir au but (9e). Quinze minutes plus tard, l’attaquant polonais s’est mué en passeur décisif suite à un bon pressing de Thomas Müller, pour servir Ivan Perisic, qui a tranquillement doublé la mise (24e).

Malgré cette avance et une qualification assurée dès les premières minutes de la rencontre, le Bayern peut nourrir quelques doutes concernant sa défense. Manuel Neuer a été l’auteur d’une erreur sur un centre d’Emerson repoussé dans les pieds de Tammy Abraham, préféré ce soir à Olivier Giroud, qui a réduit le score dans le but vide (44e). Surtout, Hans-Dieter Flick pourrait rencontrer quelques écueils lors du Final 8 avec sa défense centrale. Jérôme Boateng est en effet sorti à l’heure de jeu, touché au genou. Benjamin Pavard absent, c’est Niklas Süle, revenu de blessure après une rupture des ligaments croisés et qui n’avait plus joué depuis le 19 octobre, qui est entré en cours de jeu.

18e succès consécutif

Mis à part ces petits doutes, le Bayern a confirmé qu’il est en mesure d’aller au bout lors du Final 8, surtout lorsqu’il est emmené par un Robert Lewandowski des grands jours. Le buteur polonais a délivré une nouvelle passe décisive en fin de match, pour Corentin Tolisso cette fois, le Français reprenant le centre du Polonais de volée (76e). Le Polonais a ensuite inscrit son treizième but de la saison en Ligue des champions, son 53e toutes compétitions confondues cette année, d’une superbe tête suite à un centre d’Álvaro Odriozola (84e).

à voir aussi Bayern - Chelsea : Robert Lewandowski, un goleador en quête de reconnaissance  Bayern - Chelsea : Robert Lewandowski, un goleador en quête de reconnaissance 

À 4-1, la coupe était pleine pour Chelsea, qui aurait pu perdre encore plus largement si Serge Gnabry (31e), Thomas Müller (61e), Thiago Alcantara (67e) ou encore Niklas Süle (83e) avaient connu plus de réussite. Depuis la reprise du football européen, le rouleau compresseur bavarois a remporté tous ses matches. En battant largement Chelsea ce soir, le Bayern vient d’enchaîner un 18e succès consécutif toutes compétitions confondues. Une dynamique impressionnante qui peut inquiéter le FC Barcelone, qui affrontera les Munichois en quarts de finale vendredi. De son côté, le club allemand, machine parfaitement huilée depuis plusieurs mois, emmenée par l’un des meilleurs buteurs au monde, n’avait pas dominé son sujet de cette manière depuis plusieurs saisons. La victoire finale en Ligue des champions, qui serait la première depuis 2013, apparaît dorénavant comme un vrai objectif.