Ligue des champions Atletico Barça Antoine Griezmann
La joie du Français Antoine Griezmann | AFP - Gérard Julien

Ligue des Champions : L'Atletico Madrid et Griezmann font tomber le Barça

Publié le , modifié le

Grâce à un doublé de son attaquant français Antoine Griezmann (36e et 88e sur pénalty), l'Atletico Madrid a réussi l'exploit de faire tomber le FC Barcelone, lors des quarts de finale de Ligue des champions, mercredi à Madrid. A l'aller, le Barça s'était imposé 2-1 sur sa pelouse. Tenants du titre et encore grands favoris cette année, les hommes de Luis Enrique sont ainsi éjectés de la compétition comme en 2014 et par le même adversaire !

Un match qui n'a pas connu de round d'observation ! Dans les premières minutes de la rencontre, l'Atlético Madrid commence pied au plancher et effectue un gros pressing sur les joueurs barcelonais. Et c’est seulement à la 10e minute que le Barça se porte pour la première fois devant le but madrilène par l’intermédiaire de Rakitic. Une attaque enrayée par Gabi. 

Face à l'organisation défensive de l'Atletico, le FC Barcelone est gêné et ne trouve pas de solutions. Les champions d’Europe en titre ne montrent le bout du nez que sur coups de pieds arrêtés : le Barça obtient un coup franc à 25 m (32e) sur la droite de la cage de l’ "Atleti", mais Messi, peu en vue jusque là, ne trouve pas le cadre. 

Saul Niguez (Atletico) face à Jordi Alba (Barça)
Saul Niguez (Atletico) face à Jordi Alba (Barça)

Et c’est finalement Antoine Griezmann (36e minute) qui débloque le score pour l’Atletico. Le Français, sur un timing parfait, effectue une tête impeccable au premier poteau sur un centre de Saul Nigez. 1-0. A la mi-temps, Barcelone peut être inquiet et n’a ainsi tenté que trois tirs…

L'Atletico plie mais ne rompt pas

En seconde période, le match reprend sur un rythme soutenu et progressivement le Barça met le pied sur le ballon. Le club madrilène procède en contre. Griezmann manque même d’aggraver le score sur un raid solitaire mais Ter Stegen stoppe le tir. A la 64e, Luis Enrique tente un coup de poker et fait deux changements. Turan remplace Rakitic et Sergi Roberto supplée Dani Alves. Le Barça continue de pousser. La pression s'intensifie sur le but d'Oblak mais l'Atletico tient bon ! 

Griezmann au top, Messi impuissant

Et c'est sur un nouveau contre que les Madrilènes assomment définitivement leurs adversaires. Filipe Luis tente d'alerter Griezmann, mais Iniesta met volontairement la main, Il prend un jaune. Penalty. Griezmann trouve de nouveau le chemin des filets. Le 6e but en Ligue des Champions pour l’international tricolore et son 29e toutes compétitions confondues. 2-0. Un score qui ne bougera plus lors des dernières minutes.

La désillusion est immense pour le club catalan: après avoir dilapidé une grande partie de leur avance en championnat, les voilà sortis précocement en C1, avant même de pouvoir rêver devenir le premier club depuis un quart de siècle à conserver la couronne européenne. Pour sa part, Messi n'est plus que l'ombre de lui même, depuis quelques temps, puisque ce dernier n'a pas marqué en cinq rencontres, ce qui remontait à avril 2010. 

Réactions

Antoine Griezmann (premier français a marquer un doublé contre le Barça): "On savait qu'ici (à Madrid), ça allait être différent. Il fallait essayer de ne pas être expulsé (à l'aller, l'Atletico avait joué presque une heure en infériorité numérique, ndlr). On a fait beaucoup d'efforts défensivement et on a eu notre récompense. On est costaud, on est un groupe, tout le monde défend, tout le monde attaque, c'est notre force. On passe en demies, ça fait du bien. (Sur ses buts) Le centre de Saul est parfait, j'essaie d'anticiper et de mettre la tête. Sur le penalty, le gardien la touche un peu mais ça rentre, j'étais content. (Sur le cas Benzema) D'un côté, c'est triste parce que c'est un ami mais il faut respecter les choix."

Jordi Alba (défenseur du FC Barcelone): "En première période, c'est vrai qu'on a davantage joué dans notre camp que dans le leur. Ils ont des joueurs rapides qui nous ont fait mal. En seconde période, nous avons fait un meilleur match qu'eux, la possession était de notre côté et nous avons eu des occasions mais cela n'a pas fonctionné et nous devons nous concentrer sur la Liga et la Coupe du Roi. La saison est encore longue. L'Atletico est difficile à affronter depuis plusieurs années, pas seulement pour nous, pour tous ses adversaires. Ils se sont bien repliés derrière mais malgré cela, nous avons eu des occasions."

Gilles Gaillard