Dusan Tadic et le joueurs de l'Ajax heureux et conquérants
Dusan Tadic et le joueurs de l'Ajax heureux et conquérants | AFP - Olaf KRAAK / ANP

Ligue des Champions - L'Ajax, la résurrection de l'héritage Cruyff

Publié le , modifié le

Vingt-deux ans après sa dernière apparition en demi-finales de la Ligue des Champions, l'Ajax Amsterdam a remis au goût du jour un esprit, un jeu et une philosophie, qui datent des années 70. A l'époque, Johan Cruyff et ses coéquipiers étaient les premiers depuis le Real Madrid de Kopa et Di Stefano à réaliser un triplé en C1. Seuls trois clubs l'ont fait dans l'histoire. Et ce n'est pas un hasard si cela arrive maintenant.

"Tout ce qui arrive maintenant ne doit rien au hasard. Je pense que Johan doit être fier, là où il est, de ce qui se passe actuellement". Edwin van der Sar, directeur général de l'Ajax et ancien gardien de but emblématique, fixe rapidement les raisons de l'embellie de son club. Elle porte le nom le plus célèbre du club: Johan Cruyff. Avec son N.14 dans le dos et les Neeskens et autres Rep, il avait mis l'Europe à ses pieds avec son "football total", avec un triplé en C1 entre 1971 et 1973. Cette philosophie, l'Ajax l'a longtemps conservée, formant des dizaines et des dizaines de joueurs sur ce même principe, pour sortir des van Basten, des Sneijder, des Koeman, des Bergkamp, des Kluivert et autres Seedorf ou Litmanen

Mais à un moment, la filiation a été cassée. Trop de ventes, pas assez de talent, une perte d'identité. Au début des années 2010, ne reconnaissant plus son club formateur, Cruyff a entrepris un travail de reconstruction de l'école des jeunes "De Toekomst" ("L'Avenir") de son club de coeur, avec un précepte: "Se concentrer sur l'individu. Car c'est en formant des individus d'exception que l'on bâtira une grande équipe." Il a fallu remettre en place une structure pour ramener le talent qui manquait cruellement. Des jeunes repérés par 8 recruteurs à temps plein, 90 bénévoles, dans un rayon de 60km autour de la ville. Huit ans après, le résultat est tangible: Frenkie de Jong (21 ans), Matthijs de Ligt (19), Donny van de Beek (22), Kasper Dolberg (21), André Onana (23) ou encore Rasmus Kristensen (21) forment l'ossature d'une équipe jeune, entourés de quelques talents plus âgés comme Daley Blind, Hakim Ziyech ou encore l'attaquant serbe Dusan Tadic. L'effectif amstellodamois est aujourd'hui valorisé à 420 millions d'euros, selon le site spécialisé Transfermarkt. "Nous voulons conserver cette équipe mais nous connaissons le pouvoir financier des grands clubs", admet van der Sar.

à voir aussi Ligue des Champions : "L'Ajax d'aujourd'hui fait vibrer comme dans les années 70", selon Alain Giresse Ligue des Champions : "L'Ajax d'aujourd'hui fait vibrer comme dans les années 70", selon Alain Giresse

L'attaque la plus prolifique d'Europe n'a pas été formée au club

Et comme ils l'ont toujours fait, les dirigeants néerlandais n'hésitent pas à aller chercher le talent ailleurs, lorsqu'ils ne l'ont pas trouvé chez eux. Le trident d'attaque de l'Ajax Amsterdam est le plus prolifique d'Europe avec déjà 160 buts inscrits cette saison. Hakim Ziyech (26 ans), David Neres (23 ans) et Dusan Tadic (30 ans) n'ont pourtant pas été formés au clubs. Mieux, ils ont été recrutés respectivement en 2016, 2017 et 2018, pour moins d'une trentaine de millions d'euros. Aujourd'hui, leur valeur cumulée a presque triplé.

Et dans l'antichambre, à côté du vieillissant Huntelaar (35 ans), le jeune Kasper Dolberg (21 ans), talentueux Danois, est déjà valorisé à 22 millions d'euros alors qu'il n'est même pas titulaire. Et si le départ de Frenkie de Jong est déjà programmé contre la coquette somme de 75 millions d'euros déboursée par Barcelone, la réserve est là.  Ryan Gravenberch, plus jeune joueur de l'histoire à évoluer en équipe première, à 16 ans et 130 jours, lors de ses débuts à l'automne, ou encore de Brian Brobbey, même âge, décrit comme un phénomène font partie de cette nouvelle vague dans un club où 86% des joueurs formés au club passent pros.

C'est comme cela que l'Ajax a renoué avec son glorieux passé, celui des années 70 mais aussi celui des années 90, période de la dernière apparition de l'Ajax en demi-finale (1997), deux ans après son dernier sacre. Après avoir tenu tête au Bayern et au Benfica en poules, avoir éliminé le Real Madrid et la Juventus, l'équipe de l'entraîneur Hen ten Haag veut poursuivre son rêve. Pour se montrer le digne héritier de Johan Cruyff.