Ligue des champions : L'Ajax essore Lille

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julien Lamotte
Quincy Promes Ajax Lille
Quincy Promes a ouvert le score face à Lille | Maurice van STEEN / ANP / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Ajax Amsterdam s'est montrée intraitable face à des Lillois trop tendres pour leur entrée en lice dans cette Poule H de la Ligue des champions (3-0). Les Dogues n'ont pas démérité mais ils sont simplement tombés sur une formation néerlandaise inspirée. Les hommes de Christophe Galtier devront se ressaisir dans un match déjà couperet face à Chelsea, battu à domicile par Valence (0-1), lors de la prochaine journée.

Lille n'oubliera certainement pas de sitôt son retour en coupe d'Europe, après sept ans d'absence. La réception, organisée par l'Ajax, a été brutale. Les demi-finalistes de la dernière édition ont prouvé qu'il faudrait certainement encore compter sur eux cette saison. Même délaissé de certains prodiges, le club amstellodamois possède toujours cette culture du jeu et cette créativité qui ont enchanté l'Europe l'année passée. Le LOSC a payé, très cher, pour l'apprendre.

Dès les premières secondes il apparaît que le VAR est dans le fruit côté lillois. Bousculé dans la surface ajacide, Osimhen n'obtient pas le penalty convoité après visionnage vidéo. Un mauvais présage. Et surtout une belle opportunité envolée car ensuite la vague néerlandaise déferle sur la défense lilloise. Après un premier remous, Ziyech trouvant la barre transversale sur un exploit personnel (14e), la seconde lame de fond emporte les Dogues : Tagliafico enroule un centre parfait pour la tête de Promes, l'ancien du Spartak ouvrant le score au prix d'une belle détente (1-0, 18e). 

Lanciers à plein régime

Dès lors, l'Ajax se gorge de confiance et martèle la défense des Nordistes. Ces derniers courbent l'échine mais ne plient pas devant les combinaisons et les permutations pourtant incessantes des Néerlandais. Mieux, ils parviennent même, en fin de première période, à remettre un peu le pied sur le ballon et il faut un arrêt du pied d'Onana devant Ikoné pour éviter une égalisation (44e). 

La reprise confirme cette tendance avec des Lillois bien plus fringants mais Neres, d'une passe magique, trouve Alvarez qui double la mise d'une frappe croisée en taclant (2-0, 50e). L'élan du LOSC est, cette fois, définitivement brisé. Les Lanciers évoluent désormais en pleine confiance et multiplient les râteaux et les petits ponts. Pas dans un souci de provoquer mais de construire, école Ajax oblige. Johan Cruyff aurait apprécié. Et le stade qui porte son nom vrombit une nouvelle fois, quelques minutes plus tard, sur une tête de Tagliafico (3-0, 63e). La dernière demi-heure tourne à la démonstration, l'Ajax, repue, se contentant de cette victoire sans chercher à aggraver le score. 

Valence prend déjà une option en s'imposant à Chelsea

Bref ces retrouvailles avec la C1 se sont avérées bien amères pour le LOSC dans un groupe H très relevé, où Valence a créé une belle surprise en allant s'imposer 1 à 0 sur le terrain de Chelsea. L'Anglais Ross Barkley a manqué un penalty 8 minutes après son entrée en jeu (88e). Le but du match a été inscrit par Rodrigo à la 74e minute, d'une reprise du gauche en pleine course sur un coup franc tiré par Daniel Parejo.