Eugenie Le Sommer 2019
Eugénie Le Sommer | AFP

Ligue des champions : la première manche pour les Lyonnaises, Wolfsbourg reste à portée

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais a pris une option sur la qualification en demi-finale de la Ligue des champions en dominant Wolfsburg à domicile (2-1). Mais un but encaissé en deuxième période permet aux Allemandes de continuer à espérer.

Occasion manquée pour les Lyonnaises. Avec deux buts d'avance après vingt minutes de jeu grâce à Eugénie Le Sommer et Wendie Renard, elles pouvaient rêver de mettre un pied en demi-finale de Ligue des champions dès ce quart de finale aller. Mais les tenantes du titre n'ont pas su enfoncer le clou, voyant Wolfsbourg revenir à 2-1 en seconde période. Les Allemandes, qui recevront au match retour, sont loin d'avoir fait une mauvaise opération au Groupama Stadium. 

Une première période quasi-parfaite 

Les joueuses de Reynald Pedros ont parfaitement démarré ce remake de la dernière finale, remportée dans le temps additionnel par l'OL (4-1). Dès la onzième minute, Eugénie Le Sommer a profité d'une passe en retrait mal ajustée pour éliminer la gardienne Almuth Schult et marquer dans le but vide. Moins de dix minutes plus tard, Wendie Renard a doublé l'avantage sur corner de la tête, bien aidée par un non-arrêt de Schult (18e). Dominatrices, elles ont eu l'occasion de revenir aux vestiaires avec trois buts au compteur. mais la reprise de Le Sommer s'est heurtée à la transversale (45e). 

 

Les Allemandes s'offrent de l'espoir

Revigoré par l'entrée d'Anna Blässe en attaque pour épauler la Danoise Pernille Harder, 2e du dernier Ballon d'Or, Wolfsbourg a fait douter les Lyonnaises en seconde période. Elles ont progressivement amené le danger sur le but de Sarah Bouhaddi, jusqu'à réduire l'écart sur coup franc (64e). Le centre lointain vers le second poteau de Caroline Graham Hansen a trouvé la tête d'Alexandra Popp. Surprise après avoir hésité à intervenir, Bouhaddi a repoussé maladroitement, laissant le ballon en jeu. Popp avait suivi pour trouver Nilla Fischer de l'autre côté. 

Un but suffirait aux Allemandes pour se qualifier au retour, à domicile. Mais la performance ne sera pas facile face aux quintuples championnes d'Europe. Et jusque-là, les Lyonnaises n'ont jamais été éliminées après avoir remporté le match aller.