Jeff Reine-Adelaide OL

Ligue des champions : Jeff Reine-Adelaïde, l'heure de la confirmation a sonné

Publié le , modifié le

A 21 ans, Jeff Reine-Adélaïde est considéré comme l'un des joueurs les plus prometteurs de sa génération. Mais depuis son arrivée à l'Olympique Lyonnais cet été, le milieu de terrain peine à trouver du temps de jeu. Alors que les Gones affrontent le Zénith Saint-Pétersbourg en Ligue des champions ce mercredi à 18h55, l'ancien Angevin devrait être dans le onze de départ. En l'absence de Memphis Depay et Houssem Aouar, le Français doit saisir l'occasion pour tirer son épingle du jeu.

L'OL devra faire sans ses cadres ce mercredi pour la 5e journée de Ligue des champions. Privés de Memphis Depay et Houssem Aouar, les Lyonnais doivent signer une victoire contre le Zénith Saint-Pétersbourg pour accéder au huitièmes de finale. Deuxièmes de leur groupe, les hommes de Rudi Garcia veulent prendre leur revanche à l'extérieur, après un nul au Groupama Stadium lors du match aller (1-1) mi-septembre. Sans saveur, la rencontre avait été marquée par un joueur : Jeff Reine-Adélaïde. Débarqué du SCO Angers pour 25 millions d'euros le 14 août, l'international Espoir avait alors connu sa première titularisation sous l'ère Garcia. Et pourtant, sa bonne performance et son apport offensif n'avait pas suffit pour convaincre le successeur de Sylvinho. Buteur face à l'OGC Nice (2-1) en Ligue 1 samedi dernier, le Français a encore été remplacé à la 37e minute sous l'incompréhension des supporters, suite à l'expulsion de Fernando Marçal.

à voir aussi Ligue des Champions : Jeff Reine-Adélaïde, seule satisfaction d'un milieu à l'abandon Ligue des Champions : Jeff Reine-Adélaïde, seule satisfaction d'un milieu à l'abandon

Un statut à confirmer

Depuis son arrivée chez les Gones, Jeff Reine-Adelaïde n'a jamais disputé un match en intégralité. Malgré les nombreuses louanges de Rudi Garcia sur son cas en conférence de presse, le milieu de terrain n'a pas les mêmes remerciements sur le terrain. Frustré, le natif de Champigny-sur-Marne avait soufflé "Il (Garcia) a eu ses explications. On va les garder en interne" aux médias après la rencontre de samedi. Néanmoins, le coach lyonnais n'a jamais caché son admiration pour le Tricolore qu'il considère "comme l'un des leaders techniques comme Houssem (Aouar) et Memphis. Il y en a d'autres qui doivent prendre des responsabilités en l'absence de ces deux joueurs. On attend Jeff sur sa capacité à être décisif offensivement. Il doit aussi être plus impliqué dans les duels et la récupération du ballon."

Jeff Reine-Adelaïde contre le Zénith au match aller en Ligue des champions, le 17 septembre
Jeff Reine-Adelaïde contre le Zénith au match aller en Ligue des champions, le 17 septembre © Alexander Vilf / Sputnik

Maintenant ou jamais

L'occasion rêvée est enfin arrivée. Parfaitement détendu et solide lors du match aller face au club russe, Jeff Reine-Adélaïde a toutes les cartes en main pour livrer une performance mémorable. Pour sa première expérience en Ligue des champions, l'ex-Angevin s'était montré particulièrement à l'aise techniquement. Mais il lui manque encore un brin de confiance qui importe tant à Rudi Garcia. L'absence d'Aouar est une véritable opportunité pour le Français qui tentera de porter le milieu de terrain. Auteur de 2 buts et 4 passes décisives en Ligue 1 cette saison, l'international Espoir peut-il être la clef offensive lyonnaise à Saint-Pétersbourg ? Aux côtés de Moussa Dembélé et Martin Terrier notamment, le jeune milieu de 21 ans n'aura d'autres choix que de se distinguer pour gagner une place durable dans l'effectif lyonnais.