Ligue des champions – Falcao-Germain, un duo de choc

Ligue des champions – Falcao-Germain, un duo de choc

Publié le , modifié le

Si l’AS Monaco a déroulé ce soir lors de la 4e journée de Ligue des champions, elle le doit grandement à son inédit mais excellent duo d’attaque. Falcao et Valère Germain se sont en effet entendus à merveille pour mettre au supplice la défense du CSKA Moscou (3-0). Un joli succès qui permet au club du Rocher de mettre un pied en huitièmes de finale.

Au-delà de la victoire pleine de maîtrise, Leonardo Jardim, le technicien portugais de l’ASM, peut se réjouir d’avoir trouvé une entente merveilleuse sur le front de l’attaque. À croire que Monaco, deuxième meilleure attaque d’Europe derrière le Barça avec 30 buts inscrits en Ligue 1, avait encore besoin de certitudes et de satisfactions offensives…

Falcao, un lion ne meurt jamais

17 février 2010. 2450 jours de disette, c'est long. Mais il a su être patient. "El Tigre" a rugi ce soir, une première en Ligue des champions depuis plus de six ans donc. Mais jamais, Falcao n'avait douté de lui, et il a sans doute eu raison. S'il faudra attendre quelques semaines pour voir si son association avec Valère Germain n'est pas juste un feu de paille, il faut se montrer tout de même optimiste : ce soir, Monaco a régalé grâce à une association de feu. Et pourtant, depuis des semaines déjà, la formation de Jardim proposait un jeu rapide vers l'avant, porté notamment par la pépite portugaise, Bernardo Silva, et bien épaulé par Lemar ou le très jeune Mbappé (17 ans). 

Contre le CSKA Moscou, le collectif de l'ASM a montré toute son envergure. Fabinho et Bakayoko se chargent de récupérer puis donner le ballon sur les côtés, pour finalement conclure en beauté avec Falcao ou Germain, comme bourreaux. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ça fonctionne du tonnerre ! Les deux hommes ont marqué les trois buts avec un doublé pour Falcao (29e et 41e) alors que le Français avait ouvert la marque, tout en panache (13e). Outre la fiche de statistique qui en dit long, c'est surtout dans l'entente des deux joueurs que cela promet. Une-deux fracassant, notamment sur le troisième but monégasque où Falcao conclut superbement en pivot, ou encore dans les appels où ils ne se marchaient jamais dessus, bref, le ballon voyage beaucoup entre ces deux-là mais arrive souvent  à destination : dans les cages.

Si la qualification n'est pas encore acquise, Monaco peut aborder la suite en toute sérénité. Avec deux points d'avance sur le Bayer Leverkusen, l'ASM verra la prochaine réception de Tottenham (le 22/11) comme l'appât idéal vers les huitièmes de finale. Et cet appât fera certainement saliver le duo Falcao-Germain, friand de ballons, friand de buts.

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet