Buffon

Ligue des Champions : Face à Manchester United, Paris a tout perdu

Publié le , modifié le

Les démons des deux dernières saisons planaient sur le Parc des Princes mercredi en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. Comme en 2017, comme en 2018, Paris ne fera pas partie des huit meilleures équipes d’Europe, éliminé honteusement par Manchester United.

La détresse des joueurs parisiens en disait long au coup de sifflet finale. Comme un air de déjà vu, la "remontada" de 2017 de Barcelone s’est transformée en un impensable "Come Back" de Manchester United au Parc des Princes.

Le match annoncé à la portée du PSG avec une qualification quasiment acquise s’est transformé en cauchemar !  Avant le début de la rencontre tout le monde était prévenu, les joueurs eux-mêmes en parlaient, ne par revivre ce fameux soir du 8 mars 2017. Malédiction, problème mentale, suffisance ? Il est difficile une nouvelle fois de trouver les explications d’un nouveau naufrage. Du jamais vu dans l’histoire de la Ligue des Champions.

Des excuses qui sonnent creux

Sous la pluie battante parisienne, l'impensable s'est donc produit. Face à une équipe mancunienne décimée, Paris a perdu pied, déboussolé, enchaînant les erreurs techniques, incapable de trouver des solutions et très loin de son niveau affiché lors de sa probante victoire à Old Trafford (0-2). Pire que face à Barcelone, Paris a offert sa qualification à Manchester, "deux cadeaux" pour reprendre les mots de Thomas Tuchel.

à voir aussi Ligue des champions : le défi européen manqué par Tuchel Ligue des champions : le défi européen manqué par Tuchel

En effet, une passe en retrait manquée par Thilo Kehrer offrait l'ouverture du score à Romelu Lukaku dès la deuxième minute, puis, malgré la réduction du score de Juan Bernat, la faute de main de Gianluigi Buffon qui permettait à Lukaku d'inscrire un second but, renvoyait Paris au bord du précipice. "Le deuxième but a complètement retourné le match dans notre tête, confiait Thomas Tuchel. On a perdu un match impossible à perdre." Le coup de trop pour un entraineur adoubé depuis ses débuts en France mais sans réaction devant son équipe qui partait à la dérive. 

Sans maîtrise, le PSG n'a jamais été en mesure de faire douter une équipe anglaise qui s'approchait de l'exploit au fil des minutes. Comme si tout était écrit, le main dans la surface de Presnel Kimpembe, sifflée après l'utilisation du VAR, condamnait les joueurs de la Capitale à tomber en enfer : vivre une élimination pire que celle à Barcelone. "Je veux juste dire aux supporters de nous excuser, c'est le seul mot que je peux trouver pour le moment." regrettait alors Thiago Silva à la fin du match. 

Stars sans étoiles 

Suite à la débâcle du Camp Nou, les dirigeants du PSG avaient réagi avec un mercato d'été clinquant. Kylian Mbappé et Neymar débarquaient à Paris pour faire briller une équipe touchée au plus profond d'elle-même, et faire oublier rapidement cet échec aux supporters. Plus que du talent, les Qataris ont décidé d'apporter l'expérience, le vécu, la hargne qui manquaient à cette équipe pour ne plus redevenir la risée de l'Europe. La même année, Dani Alves arrivait au Paris Saint-Germain, puis, Gianluigi Buffon signait l'été dernier dans l'espoir de soulever enfin une Ligue des champions en contrepartie d'apporter son talent et surtout sa confiance communicative sur le terrain...

à voir aussi Ligue des Champions : Mbappé muet, passe à nouveau son tour Ligue des Champions : Mbappé muet, passe à nouveau son tour

Mais face à Manchester United, Neymar était une nouvelle fois absent. Comme l'an dernier contre le Real Madrid, c'est en tribune qu'il a vu son équipe se faire éliminer, cette fois piteusement, provoquant en lui une colère noire. Pire, le pari est perdu au regard de la rencontre pour le PSG. Buffon est en première ligne des critiques, suite à sa faute de main, le regard vide, le gardien italien semblait touché au plus profond de lui, tout comme Mbappé manquant son face à face avec David De Gea quelques minutes avant le troisième but anglais (84e). L’attaquant français n'imaginait surement pas à ce moment-là vivre le plus gros échec de sa jeune carrière.

Dani Alves, très convaincant à l'aller, à lui aussi été rattrapé par les fantômes parisiens. Plus que de montrer l'exemple et rassurer ses coéquipiers, il s'est révélé fébrile s'énervant rapidement des là cinquième minute avec Marcus Rashford, puis contestant les remarques de Thiago Silva mécontent de son placement sur le terrain. 

"Inadmissible" pour Marquinhos, "incompréhensible" pour le président Nasser Al-Khelaïfi, "une honte" concernant l'arbitrage pour Neymar. Jeudi, le Paris Saint-Germain se réveillera avec la gueule de bois, saoulé par l'échec européen. 

"Inadmissible" pour Marquinhos

Ligue des champions