Tuchel

Ligue des Champions : Face à Manchester United, jouer comme un premier match pour Tuchel

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain joue sa qualification en quart de finale de la Ligue des Champions, ce mercredi face à Manchester United, au Parc des Princes (21 heures). Vainqueurs 2-0 en Angleterre, les Parisiens sont en bonne position pour obtenir leur ticket. Néanmoins, Thomas Tuchel, l'entraineur du PSG, a insisté sur le fait de ne pas se soucier du match aller. En conférence de presse, l'Allemand souhaite voir ses hommes jouer cette rencontre avec intelligence.

"C'est nécessaire d'oublier le premier résultat". Oublier. Ce verbe, Thomas Tuchel l'a répété à plusieurs reprises en conférence de presse ce mardi. La veille du huitième de finale retour face à Manchester United, le technicien allemand s'est montré insistant sur cet état d'esprit. "Le défi, c'est de laisser, d’oublier ce résultat. Et de se concentrer encore pour obtenir une nouvelle performance."

Le piège pour Paris serait de laisser venir, attendre, jouer trop sûr. "On ne peut pas laisser le résultat influencer notre énergie, notre agressivité, notre mentalité. Quand tu joues un huitième de finale, tu joues deux fois à 100%. Après, vient le résultat.", a matraqué Thomas Tuchel. Surtout quand le coach mancunien, Ole Gunnar Solskjær, annonçait clairement le projet des Reds Devils : marquer les premiers. Questionné sur le scénario idéal, l’entraîneur s'est calqué sur son homologue. "Marquer les premiers, c'est clair. Le scénario idéal, c'est de montrer ses qualités, de jouer confiant, calme, tranquille, et en même temps agressif et très serré, comme une équipe. Nous sommes ici pour préparer notre performance, être prêts, pour tous les scénarios possibles. Tout peut arriver."

Alors oublier le match aller pour se livrer pleinement, oui. Mais pas totalement. "La performance était très bien. Il faut répéter ce qu'on a fait de bien à Old Trafford. Quels espaces on a trouvés. Avec quelle structure on a jouée." Une structure qui s'apparente à la composition d'équipe. Au premier duel avec MU, l'Allemand avait fait sans Neymar, tout comme il devra faire ce mercredi. Marquinhos avait été positionné au milieu, et avait livré une formidable prestation. Buffon gardait les cages. 

Evasif sur la composition

Thomas Tuchel pourrait donc être tenté de garder un onze de départ fortement similaire. Mais il a botté en touche les questions sur ses hommes. Tout d'abord concernant le gardien titulaire, l’entraîneur du PSG a joué avec les journalistes. "Je sais qui jouera, mais je ne peux pas le dire." Le plus souvent, le portier aligné lors du match de championnat précédant celui en C1 est titularisé. Alphonse Aréola protégeait le but parisien, samedi face à Caen. 

Autre point abordé : la présence ou non de Cavani. Là encore, Tuchel, souriant, n'a pas donné de réelle finalité sur le dossier. L'attaquant uruguayen, absent depuis six rencontres, est incertain. "Il a fait les deux derniers entraînements avec nous, dans leur intégralité. On a décidé ensemble qu'on prendra la décision demain (mercredi) après l'entraînement parce qu'on attend sa réaction", a dévoilé Tuchel. L'homme de 45 ans a aussi été interrogé sur son milieu, force du match aller. Remettre Marquinhos dans l'entrejeu ou installer une complicité Verratti-Paredes ? Jouer avec un milieu à trois ? "Oui, peut-être. Manchester United aime jouer à l'extérieur en 4-4-2, avec des milieux disposés en diamant et deux attaquants très larges. On doit trouver une solution, a expliqué Thomas Tuchel. Mais je ne peux pas dire qui va jouer."

Une chose est certaine. Kylian Mbappé sera bien présent. Buteur à l'aller, le Français portera le statut d'arme première pour percer la défense mancunienne. Un atout de choix pour Tuchel : "Il est l'un des meilleurs attaquants du monde en ce moment. Sa personnalité est extraordinaire, car il a faim de marquer à chaque entraînement et à chaque match. Il aime marquer et être décisif."