Ligue des champions : face à Manchester City, Marseille veut "se tester face à l'une des meilleures équipes du monde"

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
André Villas-Boas est l'entraîneur de l'Olympique de Marseille depuis le début de la saison
Malgré le départ d'Anodin Zubizarreta, André Villas-Boas est toujours l'entraîneur de l'Olympique de Marseille. | Pascal GUYOT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Avant d'affronter Manchester City, le cador du groupe C de la Ligue des champions, André Villas-Boas et Duje Caleta-Car se sont présentés ce lundi en conférence de presse. Les deux hommes ont largement évoqué l'équipe de Pep Guardiola et jugent que la rencontre de mardi constituera une belle occasion de "se tester" face à un adversaire redoutable. Souriant, Villas-Boas en a même profité pour évoquer son admiration pour l'entraîneur espagnol.

Attendue depuis longtemps dans la cité phocéenne, Marseille s'apprête à retrouver la prestigieuse Ligue des champions. Mais c'est dans un stade vide que les hommes d'André Villas-Boas recevront Manchester City. "C'est forcément décevant, le peuple marseillais attend de retrouver cette compétition et on sait à quel point le public est important pour nous pousser. On doit l'accepter et surtout se concentrer pour faire un bon match pour nous et pour nos supporters", déclare le joueur de l'OM Duje Caleta-Car.  

Aussi, le défenseur croate, qui a confié avoir refusé une offre importante de Premier League cet été pour disputer la Ligue des champions, s'attend à un match compliqué face à un adversaire redoutable. "C'est une équipe excellente, surtout offensivement avec de très bons milieux de terrain et des attaquants redoutables. Il va falloir que l'on soit tous agressifs pour ne pas laisser trop d'espaces. Surtout, il va falloir être concentré durant 90 minutes car cette équipe peut très vite punir." D'ailleurs, l'absence probable de Sergio Aguero et de Gabriel Jesus ne change rien à la qualité du groupe mancunien pour le défenseur. "Ce sont de grosses pertes pour eux, mais ils changeront sûrement leur système. On est prêt, qu'ils jouent avec un faux numéro 9 ou avec un attaquant axial. Ils ont des joueurs talentueux, nous sommes prêts à tout affronter."

"En football, tout est possible"

Alors que les hommes de Pep Guardiola ne réalisent pas un début de saison optimal (8 points glanés en 5 matches de Premier League), Marseille peut légitimement espérer obtenir un point au terme de la rencontre. "En football tout est possible, il n’y a pas de vrai bon moment pour les jouer. Demain (mardi), on sera prêt quoi qu’il arrive, confesse le défenseur croate, ils ont des bons joueurs mais nous en avons aussi. On espère qu’on sera à notre niveau, que l’on sera bien préparé et que l’on ramènera nos premiers points." 

à voir aussi Ligue des champions : OM - Manchester City, équation à plusieurs inconnues Ligue des champions : OM - Manchester City, équation à plusieurs inconnues

Si André Villas-Boas a confié que le système de jeu n'était pas encore décidé, l'entraîneur portugais a tout de même activement préparé sa rencontre. En s'inspirant de Lyon, bête noire du club anglais, par exemple. "On ne peut pas demander à un coach de l’OM de s’inspirer de l’OL (rires). Avec mon staff nous avons beaucoup étudié (Manchester) City, surtout les derniers matches mais aussi celui de Lyon, c’est une très belle équipe avec peu de défauts. Ils sont actuellement, et depuis la fin de la saison dernière, dans une accumulation de matches. Physiquement peut-être que ce sera un avantage même si ça sera dur. On va essayer de mettre notre stratégie en place. D'ailleurs, l'enchaînement des matches ne semble pas effrayer André Villas-Boas. "C'est encore le début de saison, les organismes ne sont pas encore fatigués, on peut se permettre d'aligner les mêmes joueurs plusieurs fois."

"On doit se tester face aux meilleures équipes du monde"

Surtout, Villas-Boas a insisté sur l'importance d'un tel match dans la construction de son groupe. "Déjà, pour ma part, c'est un très grand plaisir d'affronter Pep Guardiola. Pour les joueurs, c'est la même chose. Ils ont hâte de se mesurer à une telle adversité. En tant qu'équipe, pour grandir et progresser, c'est toujours bien de se tester face aux meilleures équipes du monde." Avant de poursuivre. "On a eu la chance d'affronter le Bayern Munich durant l'été (en préparation), ce sera la même chose avec Manchester City."

En fin de conférence de presse, le technicien marseillais est d'ailleurs revenu plus longuement sur le duel qui l'oppose à son homologue, et modèle, Pep Guardiola. "Ce sera notre premier affrontement en match officiel. Mais pas notre première rencontre. Lorsque j'étais à Porto, et lui au Barça, nous échangions régulièrement et nous assistions parfois à quelques entraînements de nos équipes respectives, a précisé avec un large sourire l'entraîneur lusitanien. "On voulait apprendre sur nos équipes mutuelles. C'est un entraîneur innovant, quelqu'un qui aime prendre des risques et qui continue de le faire aujourd'hui. Il est différent des coaches pragmatiques qui ne pensent qu’aux résultats, il continue d’innover et de réfléchir au football, c’est pour cela qu'il est une grande inspiration pour moi."