Ligue des champions : entrée en lice manquée pour Marseille qui s'incline face à l'Olympiakos (1-0)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Marseille

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

En manque d'inspiration, l'Olympique de Marseille s'incline au Pirée (1-0) et manque ses retrouvailles avec la Ligue des champions. Les hommes d'André Villas-Boas ont subi la loi de l'Olympiakos d'un excellent Mathieu Valbuena. Ce dernier a ajusté un centre parfait pour Ahmed Hassan qui a crucifié Mandanda. Surtout, Marseille s'incline face à un concurrent direct à la qualification ...

En Grèce, Marseille a manqué ses retrouvailles avec la Ligue des champions. Après 7 saisons sans entendre la douce musique de la plus prestigieuse des compétitions européennes, L’OM est tombé sous les coups de l’Olympiakos d’un Mathieu Valbuena inspiré. Pourtant, et comme plusieurs fois cette saison, Marseille a longtemps cru être sauvé par un coup du sort. Cette fois, par l’intervention du VAR pour un hors-jeu de quelques centimètres de Masouras, qui venait de tromper Mandanda. Mais, en deuxième période, et malgré un Steve Mandanda des grands soirs, les Marseillais se sont, fort logiquement, inclinés face aux assauts répétés des Grecs. 

À la mi-temps, l’Olympiakos mène aux points

Au Pirée, port renommé depuis la Grèce antique, l’OM a peiné à trouver son rythme de croisière. La faute à des joueurs offensifs peu inspirés à l’image d’un Dario Benedetto, qui découvrait la Ligue des champions, en grande difficulté. Outre un coup franc de Payet facilement capté par José Sa (34e) et une jolie frappe enroulée de Florian Thauvin, du gauche après avoir repiqué dans l’axe, qui fuyait le cadre, Marseille n’a pas réussi à mettre en difficulté l’Olympiakos. Au contraire, les hommes de Pedro Martins menaient même aux points. Arrivé de Saint-Étienne durant le mercato estival, Yann M’Vila a bien failli ouvrir la marque mais sa volée passait de peu au dessus de la cage de Mandanda (10e). Youssef El-Arabi, autre ancien de Ligue 1, voyait sa reprise contrée, à bout portant, par Duje Caleta-Car alors qu’elle semblait pouvoir tromper le portier olympien (39e).

à voir aussi Ligue des champions : Valbuena, nouveau dieu de l'Olympe Ligue des champions : Valbuena, nouveau dieu de l'Olympe

Valbuena les salue bien

Pour ses retrouvailles avec l’OM, un club avec lequel il a brillé, Mathieu Valbuena a animé le match par sa classe. Distillant les ballons avec une, trop, grande facilité, profitant du manque de pressing des milieux marseillais, l’ancien international français aurait bien pu être décisif. D’abord à la 54e minute, sur l’action du but refusé, où il avait la possibilité de tromper Mandanda. Même scénario à la 71e, lorsque sa volée était repoussée par son ancien coéquipier. Mais, à force d’essayer, l’ancien olympien a crucifié son ancien club.

Dans le temps additionnel, sur un centre dont il a le secret, Valbuena trouvait la tête d’Ahmed Hassan, laissé seul au point de penalty, qui ajustait une tête piquée qui ne laissait aucune chance à Mandanda, (1-0, 90e+1). L’Olympiakos, qui a dominé la majeure partie de la rencontre, remporte logiquement le match et les trois points de la victoire. Dans un groupe relevé, avec également Manchester City et Porto, Marseille a peut-être perdu plus qu’un simple match ce soir.