Ligue des champions : en quête d'un exploit, Lyon veut être "le petit caillou" dans la chaussure du Bayern selon Rudi Garcia

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Rudi Garcia (OL) entraînement Lisbonne
Rudi Garcia veut tendre un piège au Bayern Munich | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'entraîneur de Lyon Rudi Garcia a déclaré mardi espérer que son équipe sera "le petit caillou" dans la chaussure du Bayern. Grand favori de la demi-finale de Ligue des champions (mercredi 21h), le Bayern ne s'attend pourtant pas à "un match facile" selon Serge Gnabry.

Si Lyon était un conte de fée, il serait le petit Poucet. Enfin, il le voudrait. Outsider, l'Olympique lyonnais ne s'avoue pourtant pas vaincue. "Le Bayern a des statistiques assez incroyables. Mais il ne faut pas s'arrêter à ça. Tempère Rudi Garcia, l'entraîneur lyonnais. On est outsider. Même si on a moins de chances qu'eux de passer, on a des chances."

Pas question donc pour Lyon, malgré les qualifications face à la Juventus et à Manchester City, de se croire arrivé au bout du chemin  "L'appétit vient en mangeant. On a très très envie d'aller en finale. On est capable de tout faire avec cette équipe. Poursuit Garcia. On n'est pas une grande montagne à gravir, parfois il suffit d'un petit caillou dans une chaussure pour l'empêcher de gravir. Espérons qu'on soit ce petit caillou demain (mercredi)."

Une envie de gêner l'ogre bavarois confirmé par Anthony Lopes. "On va essayer de tout faire pour poser des problèmes à cette équipe et aller plus haut."

à voir aussi Ligue des champions : Lyon passe Manchester City à la trappe pour rejoindre les demi-finales Ligue des champions : Lyon passe Manchester City à la trappe pour rejoindre les demi-finales

"Je suis enthousiasmé par mon équipe"

Si le Bayern reconnaît légitimement sa position de favori, pas question pour Serge Gnabry, attaquant bavarois, d'enterrer d'office les Lyonnais. "Lyon a battu la Juve, et Manchester City, qui étaient favoris. Et maintenant, c'est nous qui sommes les favoris. Nous devrons essayer d'imposer notre jeu et d'être présents dès la première minute, comme contre Barcelone."

Hansi Flick, l'entraîneur, a lui fait preuve d'une décontraction presque déconcertante à 24h d'une échéance capitale. "Je suis enthousiasmé par mon équipe. Il y a une énorme intensité à l'entraînement et nous, le staff, c'est ce que nous aimons. Confie plein de confiance Hansi Flick. Je suis relax parce que je sais que l'équipe est très concentrée et s'est fixé un grand objectif. Le match va commencer à 0-0, et nous savons que nous devons jouer avec la même intensité que contre Barcelone et conserver 90 minutes cette intensité. Si nous sommes en dessous de 100%, ça ne va pas suffire".

Face à un Bayern irrésistible, Lyon devra sans doute être un peu plus qu'un simple petit caillou.

AFP