Ligue des champions : Du lourd en vue pour Lyon, tirage clément pour Paris ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Memphis Depay lors du match nul contre Leipzig

Après leur qualification pour les huitièmes de finale, validée depuis plusieurs semaines pour le Paris Saint-Germain, et depuis mercredi soir pour l'Olympique Lyonnais, les deux clubs français ne devraient pas avoir la même chance au tirage. L'OL, qui a terminé derrière Leipzig, a de grandes chances de tomber sur un cador, tandis que le PSG pourrait hériter d'un adversaire plus abordable. Petite revue des adversaires potentiels de Lyon et du PSG, que l'on connaîtra lundi prochain lors du tirage au sort prévu à 12h.

Barcelone, Bayern, Juventus, Liverpool... Lyon risque d'hériter d'une pointure du football européen lors du tirage au sort des huitièmes de la Ligue des champions programmé lundi à Nyon en Suisse (12h), alors que le Paris Saint-Germain, tête de série, peut espérer un adversaire plus abordable, comme par exemple le bizut de l'Atalanta Bergame. Versé dans le deuxième chapeau, l'OL ne peut pas affronter un autre club français (donc pas le PSG), ni Leipzig, qui figurait dans le même groupe que les Gones.

Valence et l'Atalanta respectivement les meilleurs tirages possibles pour l'OL et le PSG

Cela laisse aux Lyonnais un éventail d'adversaires aux airs d'épouvantails : le Bayern Munich, auteur d'un sans-faute dans cette phase de poules, le Manchester City de Pep Guardiola, la Juventus de Cristiano Ronaldo, le FC Barcelone de Lionel Messi ou encore Liverpool, le tenant du titre. Seul Valence semble légèrement plus à la portée de l'OL. Pour Paris, 1er du groupe A devant le Real Madrid, c'est sans doute son futur adversaire qui peut s'inquiéter, même si le club de la capitale a pris la mauvaise habitude d'être friable dès que les matches à élimination directe commencent.

En huitièmes, les Parisiens ne peuvent pas tomber sur le Real, l'adversaire le plus relevé du deuxième chapeau, ni sur Lyon. Mais Tottenham, finaliste la saison dernière et désormais entraîné par José Mourinho, l'Atlético Madrid, Naples, Dortmund ou Chelsea sont tous envisageables. Et tous les grands clubs du premier chapeau rêvent sans doute de tomber sur le modeste Atalanta, qui s'apprête à disputer les huitièmes de finale pour la première fois de son histoire.

Ligue des champions : Les 16 équipes qualifiées

AFP