Ligue des champions : à domicile, le Real Madrid subit une défaite historique (2-3) face au Shakhtar Donetsk

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Real Madrid

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

À l’Estadio Alfredo Di Stefano, légende du club Merengue, le Real Madrid a subi une défaite historique. Et pour cause, les Madrilènes n’avaient jamais été menés 3-0 à la mi-temps à domicile en Ligue des Champions. Malgré un second souffle insufflé par Zinédine Zidane à la pause, le Real n'est pas parvenu à revenir à auteur du Shakhtar, score final (2-3).

Avant le match, rien ne laissait présager d’une telle déroute. Mais, dès les premières minutes, les hommes de Zidane Zidane ne parvenaient pas à faire la différence face à des Ukrainiens regroupés très bas.

Un Real inoffensif face à un bloc organisé

Ainsi, Luka Jovic et Rodrygo, très décevants, n’ont pas, ou trop peu, pesé sur la défense. Surtout, en plus d’être très mauvais offensivement, les Merengue ont subi les contres-attaques dévastatrices du Shakhtar Donestk. C’est grâce à la vitesse des joueurs offensifs que les Ukrainiens ont fait la différence par Mateus Tete (1-0, 29e), au terme d'un mouvement lancé côté gauche par Korniienko. C’est également le Brésilien qui est à l’origine du deuxième but. Côté droit, le jeune brésilien récupérait un ballon qui traînait et frappait fort du pied gauche. Courtois s'interposait mais Varane, pressé par Dentinho, marquait contre son camp (2-0, 33e). Avant que Solomon ne vienne, encore un peu plus, enfoncer les hommes de Zinédine Zidane, (3-0, 42e). Marlon, très habile techniquement, a brillé par sa capacité à casser les lignes par des passes précises. Tout comme l’Israélien Manor Solomon qui a fait vivre, par sa pointe de vitesse, un enfer à Ferland Mendy, titularisé sur le côté droit de la défense madrilène.

Les entrées de Benzema et Vinicius n’ont pas suffi 

À la mi-temps, Zidane tentait de sauver la mise en sortant Rodrygo, très décevant, pour faire entrer Karim Benzema. Par sa capacité à combiner dans les petits espaces, l’attaquant français a contribué à amener plus de liant dans le jeu espagnol. Si Modric entretenait l’espoir d’une magnifique frappe des 30 mètres, (3-1, 54e), Vinicius, entré à la place de Jovic, ramenait les siens à un but des Ukrainiens lorsqu’il trompait Trubin (3-2, 59e). Puis, plus rien. Le Shakhtar était même bien plus dangereux. Mais, alors que tout semblait plié, Federico Valverde, pensait bien égaliser d’une frappe en première intention à l'entrée de la surface qui faisait suite à un corner. Sa frappe rasante trompait Trubin sur sa droite. Mais, après consultation du VAR, le but était justement annulé pour une position de hors-jeu de Vinicius. C’est la première défaite du Real face à un club ukrainien. Dans un groupe relevé, comptant l’Inter et Mönchengladbach, les hommes de Zinédine Zidane sont déjà en grand danger.