Ligue des champions : Dayot Upamecano, la locomotive du RB Leipzig

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Upamecano a été l'homme du match de ce quart de finale
Upamecano a été l'homme du match de ce quart de finale | ANTONIO COTRIM/EPA/Newscom/MaxPPP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la première fois de son histoire, le RB Leipzig peut remercier son défenseur français Dayot Upamecano. Ce dernier aura été l’homme du match contre l’Atlético de Madrid ce jeudi soir, multipliant les interventions défensives et muselant les attaquants madrilènes. Surtout, Upamecano a été la rampe de lancement de son équipe et symbolise le jeu offensif et entreprenant développé par le futur adversaire du Paris Saint-Germain en demi-finale.

Après s’être qualifié mercredi soir contre l’Atalanta Bergame (2-1), le Paris Saint-Germain attendait impatiemment de découvrir son adversaire pour les demi-finales de la Ligue des champions. Si le PSG va devoir apprendre à décrypter le jeu développé par le RB Leipzig, vainqueur de l’Atlético de Madrid en quart de finale (2-1), le club de la capitale connaît déjà bien les qualités du patron de cette équipe, Dayot Upamecano. Les dirigeants parisiens étaient en effet grandement intéressés par son profil avant que celui-ci ne prolonge son contrat.

à voir aussi Ligue des champions : le RB Leipzig domine l'Atlético de Madrid et affrontera le PSG en demi-finale (2-1) Ligue des champions : le RB Leipzig domine l'Atlético de Madrid et affrontera le PSG en demi-finale (2-1)

Le défenseur français de 21 ans, originaire d’Évreux et formé à Valenciennes, s'est montré ambitieux après la rencontre : "On va tout faire pour aller en finale". Irréprochable, Upamecano a symbolisé tout au long de la rencontre le plan de jeu et les idées développées au sein de ce club par son entraîneur, Julian Nagelsmann.

La rampe de lancement du RB Leipzig

Au duel avec Diego Costa tout le match, Upamecano n'a pas laissé une miette à l'attaquant de l'Atlético de Madrid. Une très belle performance quand on connaît la hargne et la détermination de Costa. "Le coach m'a bien préparé, m'a expliqué qu'il ne fallait pas que je rentre dans son jeu", a expliqué Upamecano à l'issue du match. Diego Costa a donc découvert face à lui un défenseur robuste, un roc quasiment impossible à bouger qui l'aura muselé pendant 90 minutes. Mais l’international Espoirs (15 sélections) - qui pourrait avoir tapé dans l'œil du sélectionneur Didier Deschamps ce soir - est bien loin de l’image du défenseur dur sur l’homme. À de multiples reprises, Upamecano a démontré toute sa palette technique, s’offrant plusieurs percées balle au pied pour soulager son équipe dans la relance.

Joueur et porté vers l’avant, Upamecano a servi de rampe de lancement à son équipe, aux côtés de Kevin Kampl et Marcel Sabitzer au milieu de terrain. Positionné très haut - pas assez au goût de son entraîneur qui lui a demandé en première mi-temps de s’avancer davantage dans le camp espagnol -, le Français a servi de médiateur. Upamecano s’est même permis à plusieurs reprises de repositionner ses partenaires et de leur demander davantage de participation au jeu.

Si Upamecano a impressionné ce soir, tout en symbolisant le caractère enjoué de cette équipe de Leipzig, le défenseur français n’a pas pu combler les lacunes offensives de ses coéquipiers. À plusieurs reprises, les joueurs offensifs de Leipzig se sont retrouvés en position de conclure des actions rondement menées. Mais le club allemand se retrouve (trop) souvent en grande difficulté lorsqu’il s’agit de faire rentrer le ballon dans les buts adverses. Un bon signe pour le PSG.

Une histoire commune à écrire avec Leipzig

Début juin, après un match totalement raté contre Paderborn au cours duquel il avait été exclu, Upamecano avait été pris pour cible en conférence de presse par Nagelsmann : "Upamecano ne joue pas à son meilleur niveau en ce moment. Il sait qu’il peut être meilleur. C’est encore un jeune joueur, il a du talent mais manque encore de régularité." Le défenseur français a répondu de la meilleure des manières ce jeudi, en offrant une grande performance. Upamecano s'est d'ailleurs vu attribuer le trophée de meilleur joueur de ce quart de finale à l'issue de la rencontre.

à voir aussi Ligue des champions : revivez la victoire de Leipzig face à l'Atlético Ligue des champions : revivez la victoire de Leipzig face à l'Atlético

En demi-finales contre Leipzig, le Paris Saint-Germain retrouvera son ancien titi, Christopher Nkunku. Mais les Parisiens devront donc se concentrer sur l’autre français titulaire ce soir, Upamecano. Suivi par les plus grands clubs ces derniers mois (Real Madrid, PSG, FC Barcelone, Arsenal…), le jeune défenseur a prolongé fin juillet son contrat jusqu’en 2023. "Le RB Leipzig, c'est mon club, je peux bien progresser ici. Le club est devenu une famille pour moi. Je suis heureux de continuer à en faire partie et de continuer à écrire son histoire", avait indiqué l'international Espoirs. Une bonne nouvelle pour le RB Leipzig, qui prouve qu’il compte sur Upamecano pour les années à venir. Tout en se reposant sur lui en cette fin de saison féérique pour le club allemand.