Collectif Ultras Paris
Les supporters du PSG célèbrent la qualification en quart de final de la Champions League après le succès du PSG face au Borussia Dortmund à l'extérieur du Parc des Princes, le 11 mars 2020. | FRANCK FIFE / AFP

Ligue des champions : dans le cortège des ultras, on a vécu la qualification du PSG

Publié le , modifié le

Dans une ambiance incroyable aux abords du Parc des Princes, le Paris Saint-Germain a remporté son 8e de finale retour de Ligue des champions face au Borussia Dortmund, un succès 2-0 synonyme de qualification et d'une belle communion entre joueurs et supporteurs. Nichés devant le stade les fans parisiens n'ont cessé de se faire entendre comme s'ils étaient en tribunes. On vous emmène devant le Virage Auteuil, vivre la qualification du PSG avec le Collectif Ultras Paris.

Le PSG est finalement parvenu à atteindre de nouveau les quarts de finale de la Ligue des champions. Pour vaincre ses anciens démons, le club de la capitale a dû composer sans ses supporters, privés de Parc des Princes, en raison du coronavirus. Bien décidé à se faire entendre, le Collectif Ultras Paris (CUP) a lui aussi vécu une folle soirée. Présents devant le virage Auteuil tout au long de la rencontre pour donner de la voix, ces quelques milliers de supporters n'ont cessé de soutenir leur équipe avant d'exulter au coup de sifflet final, avant de communier avec leurs idoles dans une marée rouge de fumigènes.

à voir aussi Ligue des champions : Le PSG qualifié pour les quarts de finale après sa victoire contre le Borussia Dortmund (2-0) Ligue des champions : Le PSG qualifié pour les quarts de finale après sa victoire contre le Borussia Dortmund (2-0)

Présents 3 heures avant le match

On ne saura jamais si ce soutien massif devant l'enceinte parisienne y est pour quelque chose, mais la "mission qualification" des supporters avait commencé bien avant celle des acteurs de la rencontre... Car dès 18h30 et même encore plus tôt, les ultras s'étaient donnés rendez-vous autour de la Porte d'Auteuil pour accompagner leur équipe comme ils le pouvaient. L'ambiance paraissait pourtant tendue jusqu'à l'arrivée d'un petit groupe de supporters vêtus de combinaisons de protection blanches, un petit clin d'oeil aux mesures du gouvernement, interdisant les rassemblements de plus de 1 000 personnes. Les leaders du CUP étaient arrivés et le cortège pouvait s'élancer.

Les chants à la gloire du PSG commençaient à peine à se faire entendre que les premiers fumigènes de la soirée étaient craqués. Le CUP qui voulait faire figure de bon élève, avait demandé dans un communiqué un "état d'esprit irréprochable". Et que ce soit avec les agents de sécurité du club ou les forces de l'ordre, les consignes ont bien été respectées. Chaque fois que le cortège marquait l'arrêt, la clameur émanant de son antre n'en était que plus grande. Vers 19h30 après une bonne vingtaine de minutes à attendre aux abords de la tribune Boulogne, l'ambiance monta d'un nouveau cran lorsque le bus du PSG arriva devant ses fidèles. La communion avec leur équipe pouvait commencer.

Fumée rouge mais ambiance bon enfant

Devant le Parc, il n'aura fallu que quelques minutes au CUP avant qu'il ne reprenne ses chants de plus belle non sans quelques feux d'artifices. Voilà le cocktail concocté par le Collectif pour lancer les "hostilités". Sans débordement, l'ambiance était telle que l'on se sentait presque comme dans les tribunes... Les drapeaux volaient, les supporters sautaient, de plus en plus de fumigènes étaient allumés, à tel point que l'on avait du mal à voir à plus de deux ou trois mètres, tant le parvis du Parc des Princes était recouvert de la fumée rouge qui se dégageait des torches.

à voir aussi PSG-Dortmund : Neymar enfin héros du PSG PSG-Dortmund : Neymar enfin héros du PSG

Mais c'est aux alentours de 21h30, lorsque Neymar, a ouvert le score pour le PSG, que les 3 000 supporters ont compris que cette soirée serait particulière. Plus un instant de repos pour le CUP. Toujours plus déterminé à se faire entendre, celui-ci ne cessait de pousser jusqu'à une nouvelle explosion de joie lorsque Juan Bernat inscrit le second but parisien. Depuis le stade, les joueurs pouvaient entendre les cris des supporters. Pour eux, la soirée ne faisait que commencer.

La communion avec les joueurs

Les décibels ne cessaient de monter crescendo jusqu'à atteindre leur paroxysme lors du coup de sifflet final ! Après quatre ans d'attente, le PSG avait de nouveau décroché son billet pour les quarts de finale. Les supporters étaient en liesse, et quelques minutes après le coup de sifflet final, les héros du soir firent leur apparition au balcon du Parc des Princes. Le moment était aussi intense que beau à voir. Les bras levés, Angel Di Maria était acclamé par la foule tout comme les Mbappé, Neymar, Marquinhos et compagnie venus remercier et chanter avec leurs fans. Cavani, buteur historique du club laissait explosé sa joie d'un poing rageur et dansait à son tour. Keylor Navas lançait ses gants vers les supporters, Presnel Kimpembe faisait de même avec son maillot. La communion était totale, les supporters comme les joueurs venaient de vivre un grand moment de partage. Un moment particulier de joie, que seul le sport peut procurer.

à voir aussi Ligue des champions : Le PSG emporté par la foule malgré tout Ligue des champions : Le PSG emporté par la foule malgré tout
Jules Boscherini @julesboscherini