Ligue des Champions : "C'est l'une de nos deux dernières chances", estime l'entraîneur de l'OM André Villas-Boas

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
AVB
L'entraîneur de l'Olympique de Marseille André Villas-Boas. | CARLOS COSTA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Avec zéro point après les deux premières journées de Ligue des Champions, l'Olympique de Marseille espère ramener au moins un résultat nul de son déplacement au FC Porto, mardi soir (21h). L'entraîneur André Villas-Boas et son joueur Dimitri Payet sont conscients de l'importance de cette rencontre pour ne pas être complètement distancés dans la course à la qualification. En cas de revers ce mardi, l'OM battrait un triste record avec 12 défaites consécutives en C1.

Dès la troisième journée de Ligue des Champions, l'Olympique de Marseille est déjà à un tournant de son aventure européenne. Défait lors de ses deux premières rencontres face à l'Olympiakos (1-0) et Manchester City (3-0), l'OM trimballe sa peine au plus haut niveau européen plutôt que des points. Mardi, son déplacement au Stade du Dragon de Porto (21h) revêt ainsi une importance déjà capitale pour espérer continuer son parcours au-delà de la phase de groupes. "On n'a pas de marge de manoeuvre, c'est la dernière chance", confirme Dimitri Payet avant que son entraîneur, André Villas-Boas, nuance ses propos : "C'est l'une de nos deux dernières chances."

"Gagner des points, peu importe que ce soit un nul ou une victoire"

Pour continuer d'y croire, sept ans après sa dernière qualification en C1, Marseille doit impérativement "prendre un point, si ce n'est plus", selon un Dimitri Payet peu expansif en conférence de presse. "On a obligation de faire quelque chose dans ces deux matches contre Porto après nos deux mauvaises performances contre Olympiakos et Manchester City, insiste AVB. Continuer de rêver et pour cela gagner des points, peu importe que ce soit un nul ou une victoire. Porto est notre rival direct maintenant.Egalement vaincu contre Manchester City (3-1), Porto avait en revanche pris le meilleur sur l'Olympiacos, à domicile (2-0).

à voir aussi Ligue des champions : Impuissant, Marseille surclassé à domicile par Manchester City Ligue des champions : Impuissant, Marseille surclassé à domicile par Manchester City

Au contraire du club olympien qui nourrit encore des regrets après avoir concédé une défaite plus qu'évitable au Pirée pour son entrée dans la compétition. Un "match perdu dans les arrêts de jeu à l'Olympiakos, qu'il ne fallait pas perdre", analyse Dimitri Payet. Les Marseillais avaient concédé la défaite dans le temps additionnel sur un but de Koka, servi par l'ancien joueur de l'OM Mathieu Valbuena.

Un triste record en vue pour l'OM

En plus de jouer son avenir en Ligue des Champions voire en Ligue Europa, l'Olympique de Marseille joue aussi son honneur ce mardi soir. En cas de revers à Porto, l'OM encaisserait une douzième défaite consécutive en C1, un triste record dans la compétition, jusque-là détenu par les Belges d'Anderlecht. "C'est quelque chose qu'on a vu, certes", lâche Payet, peu disert sur ce sujet. "On ne veut pas entrer dans le côté négatif de l'histoire, a pour sa part admis Villas-Boas. Mais pour rentrer dans ces records, positifs ou négatifs, il faut bien être qualifié dans cette compétition".

à voir aussi Marseille : Andre Villas-Boas, la fin de l'état de grâce Marseille : Andre Villas-Boas, la fin de l'état de grâce

Pour mettre fin à cette bien vilaine série, Marseille affronte une équipe portugaise qui n'est pas dans sa meilleure forme. Porto est troisième de son championnat, à six points déjà du Sporting Portugal, leader, et cinq de Benfica qui a joué un match de moins. Surtout, les Dragons viennent de s'incliner chez la modeste équipe de Paços Ferreira (3-2). Pas de quoi rassurer André Villas-Boas pour autant : "Ce sera très difficile. Après des défaites, il y a toujours des révoltes ici." Demain soir, l'OM devra être capable d'y résister pour ramener son premier point de la compétition.