Ligue des champions : Ces 5 choses que vous ne savez pas à propos de Leipzig

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Collectif leipzig

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Contre le PSG, Leipzig s'apprête à disputer la première demi-finale de Ligue des Champions de son histoire. Une histoire récente et singulière puisque le club allemand a été créé en 2009 par le groupe Red Bull. L'occasion de découvrir plus en profondeur ce club de l'ex-Allemagne de l'Est.

► Des liens très forts avec le RB Salzbourg

Fondé de toutes pièces en 2009 par le groupe autrichien Red Bull, le club de Leipzig peut donc compter très régulièrement sur l'aide de son cousin, le RB Salzbourg. Le club autrichien, créé en 1933, a été racheté en 2005 par la marque de boissons énergisantes. Ainsi, l'effectif actuel de Leipzig regorge de joueurs auparavant passés par Salzbourg. Ils sont au nombre de sept : le gardien Peter Gulacsi (arrivé en 2015), le puissant défenseur central français Dayot Upamecano (2017), Konrad Laimer (2017), Kévin Kampl (2017 après un passage à Dortmund et Leverkusen), Amadou Haidara (2019) et le Sud-Coréen Hee-chan Hwang arrivé cet été, et pas qualifié pour le Final 8 de Ligue des Champions. Le septième et dernier joueur n'est autre que Marcel Sabitzer, mais celui-ci avait été seulement prêté par Leipzig à Salzbourg. Ces liens privilégiés n'ont en revanche pas réussi à convaincre la pépite et ancien joueur de Salzbourg, Erling Haaland, de rejoindre Leipzig, celui-ci préférant rejoindre le Borussia Dormund.

à voir aussi Ligue des champions : le RB Leipzig domine l'Atlético de Madrid et affrontera le PSG en demi-finale (2-1) Ligue des champions : le RB Leipzig domine l'Atlético de Madrid et affrontera le PSG en demi-finale (2-1)

► Un noyau dur déjà présent en deuxième division

Puisque le RB Leipzig est né soudainement en 2009, il a fallu monter patiemment les échelons du football allemand avant d'intégrer la Bundesliga en 2016/2017, soit quatre ans seulement avant sa présence dans le dernier carré de la Ligue des Champions. Certains joueurs de l'effectif actuel de Leipzig sont donc présents depuis les divisions inférieures. C'est l'attaquant danois Yussuf Poulsen, par ailleurs joueur le plus capé du club (251 matches), qui est arrivé le plus tôt à Leipzig. Il a atterri en 2013, à seulement 19 ans, alors que le club allemand n'évoluait encore qu'en troisième division nationale. Poulsen sera ensuite rejoint la saison suivante par Lukas Klostermann et Emil Forsberg, au deuxième échelon allemand. Enfin, Willi Orban, Marcel Sabitzer et Marcel Halstenberg signent en 2015/2016 pour la dernière année de Leipzig en deuxième division avant la promotion en Bundesliga. La saison suivante, pour sa première dans l'élite, Leipzig avait réussi une performance hallucinante en prenant la deuxième place de la Bundesliga, décrochant au passage son premier ticket pour la Ligue des Champions.

► Quand Julian Nagelsmann était entraîné par Thomas Tuchel

C'est la belle histoire de cette demi-finale de Ligue des Champions. L'entraîneur du PSG a déjà coaché son homologue du RB Leipzig. Quatorze ans plus tôt, en 2006, Julian Nagelsmann intègre la réserve d'Augsbourg alors dirigée par Thomas Tuchel. "Je l'ai eu comme entraîneur, il était exigeant et épuisant", a commenté Nagelsmann début juin. C'est d'ailleurs au terme de cette saison commune que Julian Nagelsmann met fin à sa carrière de joueur pour se tourner vers celle d'entraîneur à cause de blessures récurrentes. Depuis, les deux Allemands se sont affrontés à trois reprises et le maître Thomas Tuchel n'a jamais perdu contre l'élève Nagelsmann (deux victoires et un nul avec Dortmund contre Hoffenheim, ndlr).

à voir aussi Ligue des champions : Julian Nagelsmann, maître dans la gestion de la précocité Ligue des champions : Julian Nagelsmann, maître dans la gestion de la précocité

► Leipzig sans le meilleur buteur de son histoire

Recruté par Chelsea cet été pour 60 millions d'euros, Timo Werner manquera la demi-finale de Ligue des Champions comme il a déjà manqué le quart de finale. Auteur de 95 buts sous le maillot de Leipzig, Werner a décidé de s'envoler vers d'autres cieux. L'attaquant aurait cependant pu se mettre d'accord avec les deux parties pour terminer la compétition avec son désormais ex-club. Il en a été autrement, Werner s'est expliqué à Sportbuzzer : "Bien sûr, ça me fait mal de ne pas pouvoir aider le RB Leipzig à jouer la Ligue des Champions. Mais je suis joueur de Chelsea à partir du 1er juillet et je suis payé par Chelsea à partir de cette date." Une absence conséquente pour Leipzig puisque c'est Yussuf Poulsen qui est propulsé sur le devant de la scène. Mais le Danois n'a pas la même efficacité avec seulement cinq buts toutes compétitions confondues contre 34 pour Timo Werner !

à voir aussi Ligue des champions : Eric Maxim Choupo-Moting, héros inattendu du PSG Ligue des champions : Eric Maxim Choupo-Moting, héros inattendu du PSG

► Deuxième épopée européenne pour Leipzig

Après sa formidable première saison en Bundesliga, le RB Leipzig avait donc découvert la Ligue des Champions en 2017/2018 dans un groupe composé de Monaco, du Besiktas Istanbul et de Porto. Leizpig avait été reversé en 1/16e de finale d'Europa League. Le début d'une épopée jusqu'en quarts de finale qui prendra fin... contre l'Olympique de Marseille (1-0, 2-5), futur finaliste. Mardi soir, le PSG ne souhaite qu'une chose : imiter son pire ennemi, l'OM, en sortant Leipzig de la Coupe d'Europe.

Avec Denis Ménétrier