Lionel Messi face au Slavia Prague.
Lionel Messi face au Slavia Prague. | LLUIS GENE / AFP

Ligue des champions : Barcelone accroché par le Slavia Prague

Publié le , modifié le

Dominateur stérile au Camp Nou, le FC Barcelone a été accroché mardi par un solide Slavia Prague (0-0), lors de la 4e journée de Ligue des champions. Avec Ousmane Dembélé titulaire en l'absence de Luis Suarez, les Blaugrana ont souvent manqué d'application et d'adresse face au bloc tchèque placé très haut. Vainqueur à l'aller (2-1), Barcelone conserve la tête du groupe F et condamne presque Prague à deux matches de la fin de la phase de poule.

Barcelone a des idées, mais il a décidément du mal à les mettre en place. Bien gênés par le bloc haut du Slavia Prague et maladroits dans la finition (Lionel Messi a trouvé la barre transversale), les Catalans ont dû concéder le match nul mardi au Camp Nou face aux Tchèques (0-0).

Tombés à Levante le week-end dernier (3-1), les Blaugrana ont encore affiché une animation offensive balbutiante, avec un milieu De Jong-Busquets-Vidal souvent coupé de ses attaquants dans l'axe. Le Slavia Prague n'a tenté que quatre tirs dans la rencontre (pour zéro cadré) mais a laissé une impression convaincante, qu'on avait déjà pu entrevoir lors de la défaite du match aller (2-1).

Kolar arrête tout

Si Peter Olayinka et Petr Sevcik ont fait très mal dans leur couloir, l'homme du match se nomme Ondrej Kolar. Sur sa ligne, le portier tchèque a absolument tout repoussé : face à un déboulé de Semedo d'abord (10'), puis face à Messi (42') ou sur la tête consécutive de Gerard Piqué (43').

Son arrêt le plus décisif est intervenu à la 77e lorsque Messi est venu plonger et jeter son pied devant lui sur un très bon centre d'Ansu Fati. Infranchissable, le gardien du Slavia a dégoûté un à un tous les attaquants catalans, mais également Arturo Vidal - excellent dans un rôle offensif mardi -, qui a d'ailleurs vu son but refusé pour hors-jeu.

Griezmann effacé, Vidal percutant

De quoi frustrer le onze d'Ernesto Valverde, en panne d'inspiration dans les petits espaces. Ousmane Dembélé, titulaire en l'absence de Luis Suarez, n'a pas montré grand chose sur son côté droit et a souffert de la comparaison avec Ansu Fati, beaucoup plus juste. Antoine Griezmann, oublié (volontairement ?) par Messi lors de sa frappe sur l'équerre (35'), s'est beaucoup dépensé dans le vide. L'international français a encore eu du mal à se placer autour de l'Argentin. 

Pour le Barca, c'est un deuxième match de suite sans victoire pour la première fois cette saison. Les Blaugrana conservent malgré tout la tête du groupe F avec huit points, et la garderont après le match Dortmund-Inter. Pour le Slavia, l'exploit était proche mais, avec deux points, ils auront beaucoup de mal à se sortir d'un groupe avec trois mastodontes.