Ligue des champions : attendu comme le leader, Angel Di Maria a coulé à l'image du Paris Saint-Germain

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Gueye et Di Maria ont plombé le PSG ce soir
Gueye et Di Maria ont plombé le PSG ce soir | RONNY HARTMANN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Attendu comme le leader de l'attaque parisienne en l'absence de Neymar et de Kylian Mbappé, Angel Di Maria a totalement sombré à l'occasion de la défaite du Paris Saint-Germain sur la pelouse de Leipzig ce mercredi soir (1-2). Après un bon début de match marqué par l'ouverture du score parisienne après cinq minutes de jeu, le milieu argentin a manqué un penalty avant de rater tout ce qu'il a entrepris sur le terrain.

Ángel Di María n'aura donc pas refait le coup au RB Leipzig. Ou plutôt, semblait bien parti pour le faire après son ouverture du score rapide (6e) mais aura été interrompu par ce penalty raté (16e) qui aurait certainement fait basculer la rencontre entre le PSG et les Allemands dans une autre dimension. Le milieu argentin avait été le pire cauchemar de Leipzig en demi-finale de la Ligue des champions le 18 août dernier (3-0) en inscrivant un but et en distribuant deux passes décisives. Ce soir, son tir au but arrêté au bout d'un quart d'heure aura relancé les joueurs allemands.

à voir aussi Ligue des champions : Paris s'effondre contre Leipzig et voit son avenir européen s'assombrir Ligue des champions : Paris s'effondre contre Leipzig et voit son avenir européen s'assombrir

En l'absence de Neymar et Kylian Mbappé, tous deux blessés et qui auront terriblement manqué à l'attaque parisienne ce soir malgré la bonne prestation de Moise Kean, Di María était attendu comme le meneur de l'armada offensive du PSG. Membre de ce fameux club des Quatre Fantastiques (Mbappé, Neymar, Icardi et donc lui) dont il est actuellement le seul à être sur pied, l'attaquant argentin n'a malheureusement pas brillé face à Leipzig ce mercredi, à l'image de son début de saison et de la performance du PSG ce soir.

Un penalty mal tiré

Son match avait donc pourtant très bien commencé, grâce à ce subtil extérieur du pied gauche qui lui a permis de tromper Péter Gulásci au bout de cinq minutes de jeu. Une ouverture du score qui confirmait son statut de leader offensif du jour du côté du PSG, avec une finition clinique face au gardien hongrois. Battu sur ce premier but, ce dernier a répondu à l'attaquant argentin sur le penalty concédé par Dayot Upamecano dix minutes plus tard. Gulásci aura plongé du bon côté, mais l'histoire retiendra que son arrêt a bien été aidé par ce penalty loin d'être bien tiré par Di María. En levant le ballon à mi-hauteur sans réellement le placer sur un côté, l'attaquant du PSG a facilité la tâche du portier de Leipzig. "C'est peut-être notre faute car on a raté le deuxième but puis on fait une erreur sur un penalty", a regretté Thomas Tuchel à l'issue de la rencontre.

À partir de ce penalty raté, l'Argentin aura tout raté... ou presque. Quatre minutes avant l'égalisation de l'ancien parisien Christopher Nkunku (42e), Di María pensait ainsi doubler la mise pour les Parisiens, d'un subtil piqué devant Gulásci (38e). Mais l'arbitre annulait très justement le but alors que l'ailier parisien était en position de hors-jeu. Peu inspiré, Di María a progressivement disparu et n'a que trop peu pesé sur la rencontre, même s'il est le joueur du PSG à avoir touché le plus de ballon et tenté le plus de dribbles. Mais depuis le début de la saison, Di María ne semble être que l'ombre de lui-même.

Di María a sombré en deuxième mi-temps

À l'image du club de la capitale, Di María n'a plus réussi à faire de différences, notamment en seconde période, bien pris par le pressing de Leipzig et la bonne période du club allemand dans ce match. "C'était plus dur en deuxième période, on manque de joueurs, de capacité, de rythme", a expliqué Thomas Tuchel à la fin du match. Le coup-franc mal tiré par Di María dans les dernières secondes de la rencontre et qui a directement atterri dans les bras de Gulásci (90+2e) est à l'image de son match disputé à partir de la 15e minute : trop imprécis et pas assez décisif dans les moments essentiels pour le PSG.

à voir aussi Ligue des champions : revivez la rencontre RB Leipzig-Paris Saint-Germain en intégralité Ligue des champions : revivez la rencontre RB Leipzig-Paris Saint-Germain en intégralité

"Ángel est toujours clé, mais on ne doit pas trop attendre de lui parce qu'il manque de rythme. Je ne veux pas mettre toute la pression sur ses épaules", rappelait Thomas Tuchel en conférence de presse d'avant-match mardi. Suspendu quatre matches en Ligue 1 par la commission de discipline après son crachat lors du Classique face à l'Olympique de Marseille (0-1), Di María n'a en effet disputé que deux rencontres en octobre, toutes deux en Ligue des champions. À défaut d'avoir joué de nombreux matches, l'Argentin aurait pu être plus frais que ses partenaires. Mais il n'aura été décisif qu'en tout début de match. Une rencontre à oublier, pour Di María comme pour le PSG, alors que la qualification pour les huitièmes de finale reste accessible malgré cette deuxième défaite en trois matches.