Monaco joueurs heureux après but contre CSKA 18102016
La joie des joueurs monégasques après l'égalisation de Bernardo Silva face au CSKA Moscou. | YURI KADOBNOV / AFP

Ligue des champions (3e journée) : Monaco arrache un nul joyeux au CSKA Moscou

Publié le , modifié le

Quel panache ! L'ASM Monaco reste invaincu en Ligue des champions après avoir arraché le match nul sur la pelouse du CSKA Moscou (1-1) lors de la 3e journée. Après la pause, les Monégasques ont durci le match, repris le ballon, poussé puis logiquement trouvé la faille pour arracher un nul qui devrait peser lourd au moment de faire les comptes en fin de phase des poules... Car pendant ce temps-là, le Bayer Leverkusen et Tottenham se sont neutralisés (0-0).

Dans la poule où tout le monde peut finir premier comme dernier, on demande l'acte III. La rencontre opposant le CSKA Moscou à l'AS Monaco a confirmé que cette Poule E de Ligue des champions allait réserver un suspense haletant jusqu'au terme de la première phase du tournoi. En deux temps, Moscovites et Monégasques se sont répondus. Et à ce petit jeu, dans une CSKA Arena qui a vu le thermomètre tutoyer le 0°, Monaco en sort grandi dans la tête et surtout d'un point de vue comptable...

Bernardo Silva répond à son "coéquipier" Lacina Traoré

Et pourtant, le sort avait frappé d'un coup sec Leonardo Jardim. Relativement éteint, et peu enclin à se projeter vers l'avant, l'ASM semblait clairement absent des débats sur les 45 premières minutes. Un homme en a profité pour s'illustrer. Et c'est un comble : appartenant au club du Rocher mais prêté au CSKA, le géant attaquant ivoirien (2,03m), Lacina Traoré, se ruait en renard des surfaces pour ouvrir le score (34e, 1-0). Logique d'ailleurs tant les Russes, pas non plus flamboyants, proposaient davantage que leur adversaire, étrangement muet. Mais l'histoire réside dans ce but de Traoré. Un joueur sous contrat dans un club mais qui marque contre ce dernier dans la plus grande des compétitions européennes. Voilà comment le foot existe en 2016. Voilà comment le foot montre ses limites surtout.

Bref. Le football, c'est aussi et surtout des rebondissements, des émotions, et des frissons. Monaco a donc tenu à camper le rôle de grand "Chevalier blanc" du ballon rond. Du moins, son étincelant attaquant portugais, Bernardo Silva. Leader offensif d'une ASM révoltée après la pause, il était au bon moment, au bon endroit pour égaliser en fin de partie (86e, 1-1). Igor Akinfeev, plus tôt, avait repoussé moultes tentatives monégasques (42e, 68e et 72e). Ce nul joyeux mais clairement mérité arrange une équipe dans cette poule plus que jamais homogène. À mi-parcours, Monaco reste en effet leader invaincu avec deux points d'avance sur le Bayer Leverkusen (3e) et un sur Tottenham (2e), deux formations qui se sont neutralisées ce soir (0-0). Pas si nul du tout on vous a dit.

Quentin Ramelet @Quentin_Ramelet