Robert Lewandowski
Robert Lewandowski (Dortmund) | AFP - JOHN MACDOUGALL

Lewandowski, serial-buteur

Publié le , modifié le

En inscrivant un quadruplé, Robert Lewandowski a fait une entrée fracassante dans l'Histoire de la Ligue des Champions. A 24 ans, le meilleur buteur de Bundesliga (23 buts et cinq passes décisives) est le premier à faire trembler quatre fois les filets dans une demi-finale, intégrant un groupe de 8 joueurs qui l'avaient déjà fait dans cette épreuve (seul messi a fait mieux avec 5 buts). Arrivé de Lech Poznan en 2010, il pourrait suivre le chemin de Götze vers le Bayern Munich cet été, probablement leur prochain adversaire en finale.

On attendait Götze, Cristiano Ronaldo ou encore Ozil. Et on a eu un "Kolossal" Robert Lewandowski, magnifié par un travail hallucinant de Reus, pratiquement à l'origine des quatre buts du Borussia Dortmund. Lewandowski, un nom en quatre syllabes, comme les quatre réalisations face au Real Madrid. Quatre oeuvres pour exprimer toutes les qualités d'un chasseur de but qu'il est. Rageur et déterminé sur le premier but, technique sur le deuxième, altruiste sur le troisième, en puissance sur le quatrième. Et il n'a que 24 ans. 

Avec son mètre quatre-vingt-quatre, l'international polonais fait presque figure de géant au milieu des tout petits Reus, Götze et Blaszczykowski, sans oublier Gündogan. Tous ces petits feu follets ont affolé la défense espagnole tout au long des 90 minutes du match, et lui était là pour crucifier des Madrilènes à l'agonie. Aucun joueur avant lui n'avait marqué autant de buts en un match dans le dernier carré de la Ligue des champions. Lewandowski s'est offert un festin comme seuls huit joueurs avant lui l'avaient fait en Ligue des champions (si l'on excepte le quintuplé de Messi en mars 2012). Un père judoka et une mère volleyeuse, le "petit" Lewandowski a certainement eu quelques gênes favorables à son éclosion. Et comme le prouve son penalty, frappé en force et sans hésitation, il a un mental de champion: . "Depuis des semaines mon nom est souvent cité. Mais je pense que je joue encore mieux sous la pression", avait-il aussi relevé en début d'année.

Arrivé en 2010 à Dortmund après avoir fait des merveilles au Lech Poznan en Pologne, Lewandowski passe une première année dans l'ombre du buteur des Jaune et Noir, le Paraguayen Lucas Barrios, avant de le supplanter et de terminer la saison avec 22 buts. Avec, cerise sur le gâteau, un triplé contre le Bayern en finale de la Coupe d'Allemagne pour le premier doublé du Borussia. Depuis, "Lewi" a encore gagné en régularité, lui qui est actuellement le meilleur buteur de Bundesliga avec 23 réalisations (plus cinq passes décisives). Alors forcément, le buteur attise les convoitises. Götze rejoindra le Bayern Munich la saison prochaine; son coéquipier partira-t-il également, quitte à désarticuler une équipe façonnée avec succès depuis trois ans par Jürgen Klopp ? Pour l'instant, Robert Lewandowski ne voit que le futur proche, et peut-être déjà cette finale face au Bayern: "Nous n'avons fait que la première partie du chemin. Mais évidemment, nous sommes satisfaits. Je suis très heureux des quatre buts, maintenant on veut la finale", a-t-il lancé après le match.