La Lyonnaise Eugénie Le Sommer contrée
La Lyonnaise Eugénie Le Sommer contrée | AFP - Jan Kare Ness / NTB scanpix

Les Lyonnaises s'imposent dans la douleur à Avaldsnes, le PSG assure

Publié le , modifié le

Largement favorites pour ouvrir en fanfare leur compteur européen sur la pelouse des Norvégiennes d'Avaldsnes, les Lyonnaises se sont contentées d'une petite victoire (2-0) mercredi en 16e de finale aller de la Ligue des champions.

Triple tenant du titre après un sacre supplémentaire en mai dernier contre Wolfsburg à Kiev, l'OL est plus que jamais le grand favori de l'épreuve. Et forcément,  face aux joueuses d'Avaldsnes, qu'elles avaient battues 10-2 sur l'ensemble des deux matches à ce même stade de la compétition il y a deux ans, on s'attendait à ce que les protégées de Reynald Pedros dominent leur sujet bien plus qu'elles ne l'ont fait. Car face à d'athlétiques Norvégiennes qui ont proposé un solide bloc défensif, les Lyonnaises ont balbutié leur football en première période.

Mais  leur pression incessante a tout de même fini par payer. Amandine Henry a trouver le cadre dès le début de la deuxième mi-temps, puis les championnes d'Europe ont fait le break à moins d'un quart d'heure de la fin du match, par Amel Majri. Les Lyonnaises étaient ainsi rassurées pour terminer tranquillement et aborder avec plus de sérénité le match retour jeudi prochain. Il faudra pour se lancer vraiment dans la compétition retrouver de la fluidité dans le jeu et se montrer plus appliquées dans les derniers gestes.

Les Parisiennes sans problème 

Face à la modeste équipe autrichienne de Sankt Pölten, les filles du PSG n'ont pas fait dans la demie mesure, en allant s'imposer 4-1 à l'extérieur. Ce qui les met, elles aussi, dans une position très favorable pour le match retour. Contrairement aux Lyonnaises, les Parisiennes  n'ont jamais été dans le doute puisqu'elles menaient 2-0 après vingt minutes (buts de Bruun et Diani). Et même si les Autrichiennes sont revenues sur un penalty consécutif à une faute de Dudek, les joueuses d'Olivier Echouafni ont enfonce le clou par Katoto et Dudek dans les dernières minutes.

France tv sport francetvsport

Ligue des champions