Lyon féminine joie Ligue Champions 2011
La joie collective des Lyonnaises | AFP - Glyn Kirk

les Lyonnaises gardent leur trophée

Publié le , modifié le

Lyon a remporté la Ligue des champions dames pour la deuxième année consécutive en battant en finale les Allemandes de Francfort 2-0, jeudi à Munich. La décision s'est faite en première période, grâce à Eugénie Le Sommer (15 s.p.) et Camille Abily (28), cette dernière étant désignée meilleure joueuse UEFA de la finale. Ce nouveau trophée confirme la domination de l'OL sur la scène européenne féminine.

Avec désormais deux titres européens, Lyon n'est plus qu'à une longueur de  Francfort, seule équipe à avoir brandi la Coupe à trois reprises (2002, 2006,  2008). Le club rhodanien disputait sa troisième finale d'affilée contre une équipe  allemande, battu en 2010 par Potsdam avant de prendre la revanche l'an dernier  face à l'équipe de la grande banlieue berlinoise. L'Allemagne réussit plutôt bien au football féminin tricolore puisque c'est  d'outre-Rhin que l'équipe de France avait ramené son billet pour les JO-2012 de  Londres en atteignant les demi-finales du Mondial-2011 (4e). Lyon a ainsi conclu avec brio un parcours européen exceptionnel, durant  lequel l'équipe du président Jean-Michel Aulas n'aura concédé qu'un match nul  et un seul but, lors des deux confrontations avec Potsdam en demi-finales (5-1,  0-0). 

L'OL à l'expérience

Deux jours avant la finale messieurs Bayern-Chelsea dans la capitale bavaroise, l'Allemagne a confirmé son intérêt pour le football féminin, en rassemblant plus de 50.000 spectateurs. Après avoir bâti leur succès sur leurs initiatives offensives et pris un double avantage, les Lyonnaises ont vaillamment tenu le score face aux poussées allemandes grâce notamment à de brillantes sorties de leur  gardienne Bouhaddi

Les Françaises ont pourtant subi la pression allemande dès le premier coup de sifflet, se faisant quelques frayeurs sur trois corners rentrants d'affilée de Behringer. Jusqu'au quart d'heure de jeu lorsque Cruz Tranca profitait d'une erreur défensive dans la surface avant d'être fauchée: pénalty indiscutable que  transformait Le Sommer (15). Son 8e but en neuf matches de C1 cette saison. Soulagées, les filles de Patrice Lair relevaient le défi technique et physique des Allemandes et mettaient leur empreinte sur le match. D'autant qu'après  une belle tête de Renard, Abily doublait la mise d'une superbe but, reprenant de volée de 25 m un renvoi de la tête de la gardienne Schumann sortie de sa  surface (28).Il fallait toutefois deux belles sorties au pied de Bouhaddi, devant  Garefrekes puis Marozsan, pour retourner au vestiaire avec l'avantage acquis.

Il ne restait plus que 45 minutes à tenir. Ce que les Lyonnaises ont fait  parfaitement, étalant leurs qualités techniques, à l'image d'Abily et Dickenmann.Derrière, Renard tenait parfaitement la maison en défense et Bouhaddi sortait une belle parade sur une tête de Behringer (73). Jusqu'au coup de sifflet final, les Lyonnaises assumaient, solides, leur rang de N.1 du football européen. Avec autorité et désormais expérience (elles disputaient leur 3e finale européennes), les filles de Patrice Lair gardaient la maîtrise des opérations pour aller chercher cette deuxième Ligue des champions.  

Jean-Michel Aulas (président de Lyon): "C'est un exploit incroyable ce que Patrice Lair et son équipe ont réalisé. Je dois leur tirer mon chapeau! Ils ont  trouvé la méthode qui gagne. J'ai une grande chance d'avoir deux entraineurs  différents mais tous les deux performants. Economiquement, il va falloir se  serrer un peu la ceinture. S'il y a victoire des dames, c'est grâce aux garçons  qui font les recettes". 

Patrice Lair (entraineur de Lyon): "C'est  vraiment sympa, surtout de gagner en Allemagne. On savait qu'on allait avoir  une grosse pression d'entrée. Mais une fois l'orage passé, on a su maîtriser.  Et puis le 2e but nous a libérés. Dommage qu'on n'ait pas pu en marquer un  troisième. Avec un peu plus de précision technique, on aurait pu se mettre à  l'abri".

Camille Abily (milieu de terrain de Lyon): "Trois finales contre des  Allemandes, on retient surtout les deux victoires! (Son but) Je vois la  gardienne avancée et je tente ma chance, avec un peu de réussite, ça va au  fond. Elles ont mieux démarré que nous mais on a su ne pas prendre de but. Par  rapport à l'an dernier, on était un peu moins stressées. Avec l'expérience on a  su gérer l'événement".

Frédéric Thiriez, président de la Ligue de football professionnel (LFP): "Bravo les filles ! Quelle belle victoire, devant 50 000 personnes. Ce  titre va encore renforcer l'engouement provoqué par la Coupe du monde. Avec  l'équipe nationale de Bruno Bini, l'OL de Jean-Michel Aulas fait beaucoup pour  la promotion du football féminin en France."

Wendie Renard, défenseur de Lyon: "C'est  magnifique. Je n'aurais jamais imaginé gagner en Allemagne. Je pense que l'on  ne se rend pas bien compte. Mais quand on aura arrêté la carrière, on pourra  dire qu'on a réussi quelque chose de grand".

francetv sport @francetvsport