Zlatan Ibrahimovic Ajax
Zlatan Ibrahimovic sous le maillot de l'Ajax Amsterdam | AFP

Les grands moments d'Ibrahimovic à l'Ajax Amsterdam

Publié le , modifié le

Ce mercredi soir, Zlatan Ibrahimovic retrouve le club qui l’a révélé aux yeux du monde, l’Ajax Amsterdam. Débarqué en 2001 aux Pays-Bas, le Suédois y a passé trois saisons où il a brillé autant par ses coups d’éclat que par ses coups de gueule – déjà. Il y a rencontré aussi deux personnes très importantes pour la suite de sa carrière. Retour sur cette période où Ibrahimovic est devenu "Zlatan".

"Vous, vous êtes qui p….. ?"

Zlatan Ibrahimovic n’a pas encore 20 ans quand il débarque à l’Ajax Amsterdam. Il n'est encore qu'un jeune joueur révélé en Suède à Malmö, mais l’Ajax n’a pas hésité à débourser près de 8 millions d’euros pour l’acheter. Jeune, cher donc, et déjà sur de lui aussi. Selon la légende il aurait interpellé ses nouveaux coéquipiers en poussant la porte du vestiaire : "moi je suis Zlatan et vous, vous êtes qui putain ?". Une sortie incroyable et légendaire qui a contribué à la réputation de grande gueule du joueur. Une réputation qui s’est confirmée par la suite.

La rencontre avec Maxwell et Mino Raiola

Zlatan Ibrahimovic et Maxwell sont inséparables depuis leur arrivée en 2001 à l'Ajax Amsterdam
Zlatan Ibrahimovic et Maxwell sont inséparables depuis leur arrivée en 2001 à l'Ajax Amsterdam

A Amsterdam, Ibra ne connaît personne en arrivant. Mais il va vite se lier avec un autre joueur qui pose le pied aux Pays-Bas, Maxwell. Très vite même, puisque les deux hommes se rencontrent à l’aéroport de Schiphol. Tous deux nouveaux, ils vont sympathiser et s’apprivoiser pour finalement devenir amis. Inséparables mêmes puisqu’après l’Ajax, ils se sont côtoyés à l’Inter Milan, à Barcelone et enfin au PSG. Quand Maxwell a soutenu Ibra dans ses débuts à l’Ajax, Ibra lui rendra la pareille au décès du frère du latéral brésilien. Ce dernier fera aussi office d’intermédiaire entre Zlatan et Mino Raiola qui deviendra son agent. Une rencontre déterminante dans la carrière d’Ibra.

Le but

On est le 9 mai 2004 et l’Ajax reçoit le NAC Breda. Un match d’Eredivise comme un autre sauf qu’il va devenir le théâtre de ce qui reste aujourd’hui comme l’un des plus beaux buts de l’histoire du football et le plus beau de l’histoire du club. On joue la 75e minute et l’Ajax mène déjà 4-1. C’est le moment que choisi Zlatan pour entrer dans l’histoire. Dos au but, il résiste à une première charge, efface un deuxième adversaire d’un crochet intérieur, puis un troisième d’un double contact, entre dans la surface. Ce n’est pas fini. Un nouveau crochet et hop un quatrième adversaire effacé. Et avant de tirer, un dernier rateau pour faire tacler dans le vide un adversaire, préalablement effacé. Quatre adversaires plus le gardien, quinze secondes de dribbles tout en maîtrise pour un but qui fera le tour du monde. Un des plus marquants de ses 47 buts en 110 rencontres avec l’Ajax.

La Ligue des Champions

L’histoire entre le "Z" et la Ligue des Champions a débuté en septembre 2002. Pour son premier match sur la scène européenne, Zlatan croise un club tricolore, l’OL. Et la France du football ne va pas tarder à mettre un visage sur ce nom scandinave. Par un doublé, le Suédois offre la victoire à son équipe 2-1. Le premier est superbe. Après avoir éliminé Edmilson, il transperce Grégory Coupet d’une frappe puissante. Sur le second, il est à la réception d’un centre en retrait. A bientôt 33 ans – il les aura le 3 octobre prochain –, il va débuter avec le PSG sa 15e campagne européenne. Une compétition où il a inscrit 42 buts en 107 rencontres, mais qui s’est toujours refusée à lui. Pour l’instant.

Le champion des titres nationaux

L'attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic
L'attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic

A l’Ajax, il va ouvrir sa fabuleuse série de titres nationaux. En 2002 pour sa première saison où il est véritablement titulaire sous les ordres de Ronald Koeman, il est sacré champion. Un autre titre suivra deux ans plus tard. Puis à l’Inter, il empochera trois nouveaux titres (2007 à 2009) avant de s’envoler pour la Catalogne au FC Barcelone où il ne restera qu’une saison (2009-2010), le temps d’être champion d’Espagne. A son retour en Italie au Milan AC, il sera sacré champion en 2011. Depuis son arrivée en Ligue 1 en 2013, il a remporté deux titres (2013 et 2014). C’est bien simple, hormis en Suède, partout où il a joué, il a remporté le championnat national. Il en est à neuf. Un dixième ne serait pas étonnant cette saison puisque le PSG est le grand favori à sa propre succession.