AS Monaco C1
Les joueurs de l'AS Monaco ont réalisé un exploit à Arsenal | AFP - JAVIER GARCIA

Les chiffres à retenir lors des quatre derniers 8e de finale

Publié le , modifié le

Les matches aller des 8e de finale de Ligue des Champions sont terminés. Les quatre derniers ont réservé des surprises : l'exploit de Monaco à Arsenal, la victoire du Barca à City, la défaite de l'Atletico à Leverkusen. Entre la malédiction de Messi aux penalties, la défense imperméable de l'AS Monaco, la fin de la disette de Dimitar Berbatov, voilà ce qu'il faut retenir.

1, grande première pour Luis Suarez

Luis Suarez aime l’Angleterre et Joe Hart. Le "Pistolero" régalait la Premier League sous les couleurs de Liverpool. Depuis son passage à Barcelone cet été et la fin de sa suspension fin octobre, son intégration au jeu blaugrana se poursuit. Mais il a suffi qu’il hume l’air anglais et foule à nouveau les pelouses outre-Manche pour que la machine se relance. Un doublé, son premier sous les couleurs catalanes face à City et Joe Hart, un gardien qu’il aime bien martyrisé puisqu’il en est à 5 buts en 6 tirs face au Britannique, dont un doublé avec l’Uruguay lors du dernier mondial. Au total, au Barca, il a inscrit 9 buts en 19 rencontres, 4 en Liga, 4 en C1 et 1 en Coupe du Roi.

2, Monaco ce coffre-fort

Sur le terrain d’Arsenal, Monaco a fait un grand pas vers les quarts de finale de la Ligue des Champions. Une victoire 3-1 et une nouvelle démonstration d’organisation défensive orchestrée sur son banc par Leonardo Jardim. Sous les ordres du Portugais, l’ASM est devenue une forteresse imprenable en Europe : seulement deux buts encaissés en 7 matches, ce qui fait de l’équipe de la Principauté la meilleure défense de la C1 à égalité avec le Real Madrid.

3, Messi et la malédiction des penalties

Le joueur argentin, Lionel Messi
Le joueur argentin, Lionel Messi

Le FC Barcelone, comme l’an dernier, s’est imposé sur la pelouse de Manchester City en 8e de finale aller de la Ligue des Champions (2-1). Contrairement à la saison passée, les Citizens ont marqué par Sergio Aguero et Lionel Messi a raté un penalty. Un de plus. Cette saison, l’Argentin a raté trois de ses six tentatives. 50% de réussite comme le Barca dans l’exercice cette saison (4/8) puisque Neymar avait également raté le sien en Coupe du Roi contre Villarreal, tandis que Pedro avait transformé sa tentative, toujours en Coupe. Messi, lui, affiche des statistiques folles en carrière (436 buts et 173 passes décisives en 557 matches) qui pourraient être encore plus folles s’il affichait une meilleure réussite à 11 mètres. Dans sa carrière, il a déjà raté 13 penalties (46/59).

12, Monaco 12 ans après Auxerre

La détresse du joueur d'Arsenal, Olivier Giroud
La détresse du joueur d'Arsenal, Olivier Giroud

En battant Arsenal chez lui, l’AS Monaco a mis fin à une triste série, celle des défaites d’un club français contre l'équipe d’Arsène Wenger. C’est simple, en 11 confrontations lors de match à élimination directe contre un club français, les Gunners sont toujours passés. Là il faudra un exploit à Louis II mardi 17 mars pour qu’Arsenal accède en finale puisque 98,1% des équipes ayant gagnés 3-1 à l’extérieur à l’aller se sont qualifiées. En s’imposant à l’Emirates, Monaco a répondu 12 après à l’AJ Auxerre des Cissé, Kapo, Boumsong et Mexès, dernière équipe tricolore à avoir battu les Gunners chez eux. C’était le 22 octobre 2002 à Highbury.

42, Atletico a vu rouge

Le joueur portugais Tiago
Le joueur portugais Tiago

Sale soirée pour l’Atletico à Leverkusen. Non seulement l’équipe finaliste la saison dernière s’est inclinée en Allemagne (1-0), mais elle devra faire sans Tiago, son milieu de terrain portugais, au match retour. Expulsé pour un deuxième carton jaune, il regardera des tribunes avec son compère Diego Godin – suspendu lui aussi – le match retour. Ce carton rouge est le premier reçu par un joueur des Colchoneros en C1. Le premier après 42 rencontres.

51, Dortmund mieux parti que la Juve

Malgré sa défaite sur le terrain de la Juventus Turin (1-2), Dortmund est, selon les statistiques, l’équipe la mieux placée pour se qualifier pour les quarts de finale. Cela se joue à peu de choses – à une glissade Giorgio Chiellini par exemple – mais les Allemands ont 51% de chances d’entrer le Top 8 européen, contre 49 pour la Juve.

200, comme le nombre de buts encaissés en C1 par le FC Barcelone

Contre Manchester City, le FC Barcelona a joué le 200e match de son histoire en Ligue des Champions. Il entre dans le cercle des bicentenaires avec Manchester United (200) et le Real Madrid (207). Pour fêter ça, les Catalans ont encaissé leur 200e but par l’intermédiaire de Sergio Aguero.

1191, comme le nombre de jours entre les buts de Dimitar Berbatov

Contre Arsenal, Dimitar Berbatov a été brillant. L’ancien joueur de Tottenham, sifflé à chaque touche de balle par les supporters des Gunners qui n’ont pas oublié son passé chez le rival, a marqué son premier but en C1 cette saison. Le premier depuis 1191 jours et un but contre Benfica avec United (2-2), le 22 novembre 2011. L’attaquant bulgare a inscrit son 15e but en C1, soit un de plus que la totalité des joueurs bulgares dans cette compétition.